Dieudonné et l'extrême-droite (épisode III : la fête des BBR)

Ce n'est pas le premier contact de Dieudonné avec l'extrême-droite (voir les épisodes présidents : l'interview à Novopress, l'interview au Choc du Mois), il est également (comme le FN) proche des négationistes.
Mais cette fois cela se retrouve dans les journaux de 20 heures. Les journalistes vont couvrir la fête des BBR (Bleu Blanc Rouge) du Front National, et là ils tombent sur… Dieudonné.

On apprendra qu'il y a été invité par Farid Smahi, l'arabe du FN, celui qui permet de montrer que le parti n'est pas si anti-arabe que ça (et c'est vrai que depuis le départ des plus anti-arabes vers le MPF de Villiers, le FN s'est davantage recentré sur l'antisémitisme).

Il faut dire que, bien qu'il soit entré en politique il y a une dizaine d'années pour lutter contre le FN, Dieudonné accepte désormais ce qui vient du FN.
Le coordinateur de sa campagne avortée pour la présidentielle, Marc Robert, vient du FN.
En août 2006, Dieudonné a fait un voyage au Liban (accompagné notamment d'Alain Soral, qui vire de plus en plus rouge-brun), organisé par Frédéric Chatillon, ancien responsable du GUD (mouvement d'extrême droite).

C'est encore accompagné d'Alain Soral que Dieudonné s'est rendu samedi à la fête du Front National. Il a vu Jany Le Pen, a échangé une "franche poignée de main" avec Jean-Marie Le Pen. On le verra également à la télé en train de saluer Bruno Gollnisch (les deux hommes s'étaient déjà soutenus mutuellement en mars 2005 alors qu'il était tous les deux dans la tourmente).

Les réactions sont diverses parmi les militants : si certains nationalistes apprécient de voir encore plus se rapprocher deux composantes de l'anti-sionisme antisémite, d'autres ne sont pas du tout contents (ils ont l'impression que Dieudonné est venu pour faire sa propre pub, et lui veulent encore pour la campagne qu'il a pu mener à Dreux contre Marie-France Stirbois dans les années 90), ça commence à chauffer.

C'est ainsi que Dieudonné sera finalement raccompagné vers la sortie, protégé par le controversé DPS (Département Protection Sécurité), qui assure depuis 20 ans le service d'ordre du FN.

Dieudonné protégé par le DPS. Ça en devient à peine croyable !

Commentaires

  1. Vinz,

    Va voir la video sur "la banlieue s'exprime". Dieudonné incite a voter Le Pen plus ou moins clairement. Ca fait peur!

    http://www.labanlieuesexprime.org/article.php3?id_article=1382

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  3. J'accepte quasiment tous les commentaires, sauf ceux qui ne contiennent que des insultes.

    Alors, monsieur "cnt38", si tu veux laisser un commentaire sur ce blog, vas-y, dis ce que tu veux, mais reste correct.


    Tiens, la CNT... ça me rappelle quand j'étais en fac d'info et qu'un anar de la CNT se servait des alias de diffusion de mails de l'ufr pour tenter de répandre sa propagande....
    Le plus marrant c'était qu'il prétendait que la CNT était le premier syndicat étudiant de l'ufr. mdr, il devait pas connaître l'UNEF

    RépondreSupprimer
  4. Allez voir sur le site des ogres. Les vrais fachos tombent le masque! J'hallucine! Les mêmes qui, il y a peu, cassaient du Le Pen, l'encensent et en font une victime diabolisée à l'instar de Dieudonné! Pauvre Le Pen! Lui il en profite et sentant le vent venir fait un virage à 180° (discours de Valmy) et plaint les pauvres immigrés parqués dans les banlieues pourries"! Et Dieudonné qui tombe dans le panneau!
    Ou alors il joue le jeu dangereux de petit aigri de la politique qui, pour se venger de ne pas avoir eu ses signatures, a décidé de pousser son électorat ainsi que les déçus de tous bords (y compris l'électorat des banlieues) à voter Le Pen pour foutre le bordel! Le fin du fin c'est Dieudonné qui affirme que si Le Pen arrive au pouvoir il ne pourra rien faire parce que "les français ne lui en laisseront pas le temps" et avec les nouvelles légilatives crééront "la sixième république"! Quand Le Pen aura le pouvoir, croit-il qu'il le lâchera si facilement ce petit facho qui attend ça depuis plus de trente ans! C'est d'une naîveté consternante!
    Du grand n'importe quoi!
    Aller faire un tour sur le blog d'AJM, c'est pas mal non plus comme propagande "à la goebbels" comme aime si bien le dire Allain-Jules!
    Au moins chez AJM vous pouvez répondre sans être censuré ce qui n'est pas le cas chez les ogres, les grans défenseurs de "l'ouverture"!

    Nico

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines

Posts les plus consultés de ce blog

Les éditorialistes menteurs : Colombani sur Sanders

Get A Kool, un festival raté

Karoutchi et les amalgames au fascisme et à Vichy