Principe de Peter

Lu sur le blog "Bonnet d'âne" de Jean-Paul Brighelli (cet agrégé de lettres qui a écrit "La fabrique du crétin" pour dénoncer "la mort programmée de l'école"), dont Le Monde nous apprend qu'"il a voté pour l'extrême gauche au premier tour de la présidentielle de 2002, (et) affiche aujourd'hui ses préférences pour Laurent Fabius et sa détestation de Ségolène Royal.", dans une note intitulée "La reine est nue" :
C’est décidé. Au nom du principe de Peter — le plus inapte aux plus hautes fonctions, et chacun à son niveau d’incompétence —, j’incite tous les enseignants inscrits sur les listes électorales du PS à voter Ségolène dès le premier tour — parce qu’enfin, ils ne vont pas élire des gens qui, comme DSK ou Fabius, hésitent devant l’ultime déferlement démagogique.
Déjà, Claude Allègre, avec ses propos sur le « mammouth », avait puissamment contribué à l’élection de Jospin en avril 2002. Cette fois, aucun doute, avec des propositions pareilles, Ségolène Royal est sûre de se faire plébisciter en avril 2007. Dès le premier tour.

Principe de Peter : Tout employé tend à s'élever à son niveau d'incompétence.
Tiens, cela n'est pas sans rappeler qu'Arnaud Montebourg, pour soutenir Ségolène Royal, avait déclaré à L'Express il y a 3 semaines que "l'expérience et la compétence que mettent en avant les deux compétiteurs (de Mme Royal) sont un très lourd handicap" ; ses adversaires n'ont alors pas manqué d'interpréter cela comme un aveu de l'incompétence de Ségolène Royal

Commentaires

  1. Mister Révolutionnaire17 nov. 2006 à 16:33:00

    Savais tu que Arnaud Montebourg était le cousin de ma mère? Je ne l'ai pas vu depuis longtemps mais je ne manquerais pas de l'engueuler un de ces jours mouhahaha!

    RépondreSupprimer
  2. Moi je l'aime bien Montebourg. J'ai toujours pas compris pourquoi il s'était prononcé par Royal. Je comprends que ce soit un très bon coup stratégique pour lui, mais une des raisons pour lesquels je l'appréciais était qu'il ne se laissait pas faire. Pourquoi a-t-il refusé de faire la fusion des motions au congrès du Mans, au nom de la VIème République, si c'est pour, quelques mois après, rejoindre une candidate qui ne semble n'avoir absolument rien à faire de la VIème République.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines

Posts les plus consultés de ce blog

Les éditorialistes menteurs : Colombani sur Sanders

Karoutchi et les amalgames au fascisme et à Vichy

Get A Kool, un festival raté