Articles

Affichage des articles du décembre, 2010

Prières de rue

Les prières musulmanes dans les rues de Paris, cela doit faire plus d'un an que j'en ai entendu parler.
Cela me révolte. Que des religieux barrent des rues, entravent la liberté de circulation, juste pour pratiquer leur religion, est insupportable pour un laïque comme moi.

Ne nous mentons pas : entraver ainsi la circulation est illégal, ils font passer la loi de Dieu avant celle de la République, dans un but profondément politique. Faire pression sur les pouvoirs publics pour obtenir une mosquée. Une pression par le nombre, de plus en plus forte.
Dire que les musulmans n'ont pas d'autre lieu pour prier, c'est mentir. Ils ne sont pas obligés de prier dans la rue, ils le font pour emmerder le monde. Nombreux sont les fidèles de la rue Myrrha qui y viennent spécialement, depuis la banlieue, juste pour donner plus de poids aux perturbations. En face, un maire qui se couche, plus soucieux de sa réélection que de la défense de la laïcité.

Aujourd'hui, cela fait enfin…

Buylife, mensonges et mauvais goût pour la bonne cause

Image
Keep A Child Alive (KCA) est une ONG américaine qui lutte contre le SIDA en Afrique.
Elle utilise régulièrement des célébrités américaines pour inciter les gens à donner pour cette cause.

Le 1er décembre dernier, journée mondiale de lutte contre le sida, était lancée l'opération Buylife. Alicia Keys et d'autres vedettes du show-business (Lady Gaga, Justin Timberlake, Usher, Lenny Kravitz), ont « sacrifié » leur identité numérique, en s'engageant à ne plus publier de messages sur Twitter tant que ne serait pas collecté un million de dollars.

L'opération a tourné au fiasco : 160 000$ le premier jour, mais moins du double au bout d'une semaine. À ce rythme-là, les stars ne risquaient pas de poster à nouveau sur Twitter avant fin janvier. Impensable pour tous ces égocentriques.

Heureusement, ils ont été sauvés par Stewart Rahr, un milliardaire philanthrope, qui a déboursé les 700 000 $ manquant pour atteindre le million. Le communiqué publié par KCA célèbre ce succès i…