vendredi 17 décembre 2004

Élisabeth Lévy censurée par Pascale Clark

Le jour de la nomination d'Hervé Gaymard au ministère de l'Économie et des Finances, Pascale Clark, l'égérie de la gauche branchouille, débute son émission On refait le monde sur RTL en ironisant sur le fait que Gaymard n'est pas connu, qu'elle avait reçu son livre mais n'avait à l'époque pas eu envie de le lire, et qu'il a huit enfants. Personnellement, je trouvais cela vraiment démago…
Élisabeth Lévy, une des polémistes vedettes de l'émission, réagit vivement en lui reprochant la démagogie du propos, ce côté "oh je le connais pas et je m'en félicite, il est de droite et pour la famille", et tiendra à préciser plus tard dans l'émission qu'il ne s'agissait absolument pas d'une attaque contre la personne de Clark, mais simplement contre ses propos.

On n'avait pas réentendu Lévy dans On refait le monde depuis, mais comme l'altercation radiophonique s'étant passée il y a relativement peu, on ne s'en inquiètait pas encore. Mais en début de semaine, le Figaro nous révèle qu'Élisabeth Lévy a été écartée de l'émission par Pascale Clark. Lévy, qui y est interrogée, explique que le fait que Clark n'accepte pas la moindre critique sur ses paroles, dans une émission dont le principe de base est le débat, est relativement inquiétant.

Pour moi, Élisabeth Lévy était peut-être la meilleure polémiste de l'émission, elle avait d'ailleurs reçu la Langue de vipère de l'année 2003, récompense interne décernée à la suite d'un vote des auditeurs pour savoir qui, de la bande à Hondelatte, était le plus pertinent. C'est une réactionnaire comme je les aime, une femme qui assume totalement d'être de droite. Elle a presque toujours une pensée différente, ce n'est d'ailleurs pas par hasard, si en plus du Figaro magazine et du Point, elle est également journaliste à Marianne, magazine plutôt classé à gauche (mais où toutes les opinions peuvent s'exprimer), avec lequel elle partage une certaine idée de la France. Son livre Les maîtres censeurs (2002, éd. Lattès), s'attaquant à ceux qui, ayant remplacé les maîtres penseurs, imposent désormais leur pensée unique, avait d'ailleurs été plutôt remarqué à sa sortie.
Et puis quelqu'un qui, à une question sur le foot ou le vélo, répond “Je ne m'y connais pas, mais j'ai demandé à mon ami Alain Finkielkraut…” (car en Finkielkraut, derrière le philosophe détesté par les antisémites, se cache un homme qui adore le foot et le Tour de France) est forcément quelqu'un qu'on ne peut qu'apprécier !!!

On refait le monde était une excellente émission l'an dernier lorsqu'elle était présentée par Christophe Hondelatte, parti sur France 2. Lorsque j'avais appris qu'il était remplacé par Pascale Clark, j'étais partagé entre être content parce qu'elle a le charisme qu'il faut pour mener une émission, et être inquiet connaissant la tendance qu'elle a à ignorer tout ce qui sort de la pensée unique (ne citant jamais une seule fois l'excellent magazine Marianne en 3 ans de revue de presse sur France Inter).
Malheureusement mes craintes ont été confirmées… Que Jean-François Kahn, patron de Marianne, refuse de chroniquer chez celle qui l'a si longtemps censuré, c'est normal. Mais d'autres ont disparu. Par exemple, Jack-Alain Léger (apparaissant toujours sur le site internet de RTL au 17 décembre 2004) a disparu de l'antenne, sans doute pour ses positions contre l'islam, qui différent de la pensée unique de Clark. À la place, on entend souvent Bruno Gaccio, le patron des Guignols de Canal+. Quand Gaccio écrit des sketchs, il me fait le plus souvent rire, mais quand je l'entends sur RTL, il me désole : c'est la pensée simpliste par excellence, assez anti-américaine et anti-israélienne, démago de gauche… Ma sensibilité politique est proche du centre-gauche, de la gauche républicaine, de la gauche qui déteste José Bové et compagnie, et par conséquent, cela m'insupporte…

Mais On refait le monde, même si elle a perdu en qualité, reste tout de même une très bonne émission, avec d'excellents chroniqueurs de gauche (par exemple Claude Askolovitch du Nouvel Observateur) ou de droite (comme Joseph Macé-Scarron, le directeur de la rédaction du Figaro Magazine), n'hésitant pas à taper aussi sur leurs propres camps politiques…
Quant à Élisabeth Lévy, on peut encore la retrouver comme chroniqueuse dans Culture et Dependances, deux mercredis par mois à 23h20 sur France3, et tous les samedis matin sur France Culture, où elle anime Le premier pouvoir, une excellente émission qui traite des médias.

mercredi 8 décembre 2004

Chesnot, Malbrunot, ne les oublions pas !

Aujourd'hui, 8 décembre, 111ème jour de détention pour les 2 journalistes français otages en Irak, Christian Chesnot (RFI et Radio France) et Georges Malbrunot (Le Figaro, RTL).

On en parle de moins en moins dans les medias. C'est normal, après le fiasco de l'opération menée par le député UMP Didier Julia, l'état français et sa diplomatie préfèrent désormais négocier discrétement avec les ravisseurs.

Il ne faut pas pour autant qu'on les oublie…

Signez la pétition sur le site de Reporters Sans Frontières :
http://www.rsf.org/article.php3?id_article=11744

lundi 6 décembre 2004

Jeu de dupes


Rétines et pupilles,
Les garçons ont les yeux qui brillent
Pour un jeu de dupes :
Voir sous les jupes des filles,
Et la vie toute entière,
Absorbés par cette affaire,
Par ce jeu de dupes :
Voir sous les jupes des filles.

Alain Souchon - Sous les jupes des filles (1993)

vendredi 3 décembre 2004

Amel Bent

Heureuse surprise. On peut avoir été découverte par une émission de télévision qualifiée par certains de télé-réalité (oh le gros mot !!) et néanmoins faire de très jolies chansons.
Amel, c'est la jolie jeune fille révélée par l'émission Nouvelle Star, dont elle a terminé 3ème de l'édition 2004. Et elle a eu la chance, que dis-je l'immense privilège, de chanter avec Alicia Keys la chanson Fallin'

Il est vrai que jusqu'ici, j'avais plutôt fait attention à Steeve, le grenoblois , celui qui a dynamité l'émission en chantant du Nirvana en prime-time… Je pensais qu'elle finirait comme les autres chanteuses révélées par la télé… Et puis, il y a quelques jours, en écoutant Fun, j'ai entendu Ma philosophie !

Comment vous dire… Y a des fois, on entend une chanson, on a le coup de foudre dès la première écoute… C'est ce qui s'est passé… Je me suis tellement retrouvé dans les paroles… (Je n'ai qu'une philosophie / Être acceptée comme je suis / Malgré tout ce qu'on me dit / Je reste le poing levé…). J'ai appris que les paroles avaient été co-écrites par la petite Diam's j'ai mieux compris… Les gens croient trop souvent que la miss Diamant n'est pas capable d'écrire mieux que DJ… Qu'ils écoutent Vénus, 1980, Ma souffrance sur l'album de Diam's, ou Juste un mot qu'elle avait écrite pour sa copine China…

Un site de fans sur Amel Bent : www.amel-online.com

jeudi 2 décembre 2004

3ème sexe - INDOCHINE

Indo… Que représente ce groupe pour moi ? L'aventurier, Canary Bay, 3 nuits par semaines, Tes yeux noirs… Qui ne connaît pas ces tubes ? Mais leurs paroles simples ont vite desservi Indochine, et on a longtemps, trop longtemps, oublié l'importance qu'ils avaient eu dans le rock français, au moins au même niveau que Noir Désir… Et aussi c'est LE groupe qui a personnifié l'androgynéité en France : on n'a pas eu Ziggy Startdust, mais on a eu Indo… Merci les gars !
Catalogués "années 80", ringardisés depuis la célèbre parodie des Inconnus (“Isabelle a les yeux bleus”), ils conservaient tout de même un public d'irréductibles fans, qui leur permettaient d'atteindre des ventes remarquables pour un groupe boycotté par les radios. Et puis Mickaël Furnon (Mickey 3D) leur a écrit J'ai demandé à la Lune, la chanson qui a remis Indo dans la lumière (et sur les radios), qui a fait redécouvrir aux jeunes un groupe vieux de plus de 20 ans et son chanteur de 45 ans… Comme une évidence…


Dans la rue des tenues charmantes
maquillé comme mon fiancé
garçon, fille l'allure stupéfiante
habillé comme ma fiancée
Cheveux longs cheveux blonds colorés
toute nue dans une boîte en fer
il est belle, il est beau décrié
l'outragé mais j'en ai rien à faire

J'ai pas envie de la voir nue…
J'ai pas envie de le voir nu…
et j'aime cette fille aux cheveux longs
et ce garçon qui pourrait dire non

Et on se prend la main (x2)
une fille au masculin
un garçon au féminin
et eux ne valaient rien (x2)
et on n'en a plus besoin (x2)


Des visages dans des cheveux d'or
qui... oublient leur vertu
Mais c'est pas vrai
qu'ils ont l'air d'un conquistador
asexués une fois dévêtus
qui croire quand on les voit comme ça
excitant toutes les petites filles
pourquoi on n'y croit plus comme ça
isolé dans un corps presqu'il

Des robes longues pour tous les garçons
habillés comme ma fiancée
Pour des filles sans contrefaçons
maquillées comme mon fiancé
Le grand choc pour les plus vicieux
c'est bientôt la chasse aux sorcières

ambiguë jusqu'au fond des yeux
le retour de Jupiter

et j'aime cette fille aux cheveux longs
et ce garçon qui pourrait dire non
J'ai pas envie de la voir nue…
J'ai pas envie de le voir nu…

Et on se prend la main {x2}
des garçons au féminin
des filles au masculin
Et on se prend la main {x2}
des garçons au feminin
des filles au masculin

mardi 30 novembre 2004

Qu'est ce qu'on attend - SUPRÊME NTM

NTM ou I AM ? Le choix a toujours été clair pour moi : le Suprême NTM, définitivement ! Quand j'en ai marre du rap pourri calibré pour Skyrock (Sniper, Booba, etc.), la seule chose qui me donne envie d'écouter du rap, c'est NTM. Ils font partie des rares artistes qui ont changé le cours de la chanson française. Des vrais textes engagés, sans démagogie, un esprit de rebellion, et surtout une qualité énorme d'écriture.
Ca fait quelques années que le groupe est séparé, Kool Shen a sorti un album solo (Dernier round) excellent, on attend toujours celui de JoeyStarr… Mais surtout, on attend la reformation du groupe. Je sais que c'est fort peu probable, mais aucun fan de NTM ne peut se résoudre à se dire que c'est fini…

Mais qu'est-ce, mais qu'est-ce qu'on attend pour foutre le feu ?

Les années passent, pourtant tout est toujours à sa place
Plus de bitume donc encore moins d'espace
Vital et nécessaire à l'équilibre de l'homme
Non personne n'est séquestré, mais s'est tout comme
C'est comme de nous dire que la France avance alors qu'elle pense
Par la répression stopper net la délinquance
S'il vous plaît, un peu de bon sens
Les coups ne régleront pas l'état d'urgence
A coup sûr...
Ce qui m'amène à me demander
Combien de temps tout ceci va encore durer
Ca fait déjà des années que tout aurait dû péter
Dommage que l'unité n'ait été de notre côté
Mais vous savez que ça va finir mal, tout ça
La guerre des mondes vous l'avez voulue, la voilà
Mais qu'est-ce, mais qu'est-ce qu'on attend pour foutre le feu ?
Mais qu'est-ce qu'on attend pour ne plus suivre les règles du jeu ?

Mais qu'est-ce, mais qu'est-ce qu'on attend pour foutre le feu ?

Je n'ai fait que vivre bâillonné, en effet
Comme le veut la société, c'est un fait
Mais il est temps que cela cesse, fasse place à l'allégresse
Pour que notre jeunesse d'une main vengeresse
Brûle l'état policier en premier et
Envoie la république brûler au même bûcher,
Ouais !
Notre tour est venu, à nous de jeter les dés
Décider donc mentalement de s'équipe
Quoi t'es miro, tu vois pas, tu fais semblant, tu ne m'entends pas
Je crois plutôt que tu ne t'accordes pas vraiment le choix
Beaucoup sont déjà dans ce cas
Voilà pourquoi cela finira dans le désarroi
Désarroi déjà roi, le monde rural en est l'exemple
Désarroi déjà roi, vous subirez la même pente, l'agonie lente
C'est pourquoi j'en attente aux putains de politiques incompétentes
Ce qui a diminué la France
Donc l'heure n'est plus à l'indulgence
Mais aux faits, par le feu, ce qui à mes yeux semble être le mieux
Pour qu'on nous prenne un peu plus, un peu plus au sérieux

Mais qu'est-ce, mais qu'est-ce qu'on attend pour foutre le feu ?

Dorénavant la rue ne pardonne plus
Nous n'avons rien à perdre, car nous n'avons jamais rien eu…
A votre place je ne dormirais pas tranquille
La bourgeoisie peut trembler, les cailleras sont dans la ville
Pas pour faire la fête, qu'est-ce qu'on attend pour foutre le feu
Allons à l'Elysée, brûler les vieux
Et les vieilles, faut bien qu'un jour ils paient
Le psychopathe qui sommeil en moi se réveille
Où sont nos repères ? Qui sont nos modèles ?
De toute une jeunesse, vous avez brûlé les ailes
Brisé les rêves, tari la sève de l'espérance.

Oh ! quand j'y pense
Il est temps qu'on y pense, il est temps que la France
Daigne prendre conscience de toutes ces offenses
Fasse de ces hontes des leçons à bon compte
Mais quand bien même, la coupe est pleine
L'histoire l'enseigne, nos chances sont vaines
Alors arrêtons tout, plutôt que cela traîne
Ou ne draine même, encore plus de haine
Unissons-nous pour incinérer ce système

Hexagone - RENAUD

Le premier succès de Renaud. Extrait de l'album Amoureux de Paname, qui date de 1975.
Dans les chansons françaises protestataires, avant Suprême NTM et son Qu'est-ce qu'on attend (pour foutre le feu), y avait… Renaud. En 2001 est d'ailleurs sorti un album de reprises de Renaud par des rappeurs français, Hexagone 2001 rien n'a changé. Et c'est vrai que ça reste diablement d'actualité…


Ils s'embrassent au mois de janvier,
car une nouvelle année commence,
mais depuis des éternités
l'a pas tell'ment changé la France.
Passent les jours et les semaines,
y'a qu'le décor qui évolue,
la mentalité est la même :
tous des tocards, tous des faux culs.

Ils sont pas lourds, en février,
à se souvenir de Charonne,
des matraqueurs assermentés
ui fignolèrent leur besogne,
la France est un pays de flics,
à tous les coins d'rue y'en a 100,
pour faire régner l'ordre public
ils assassinent impunément.

Quand on exécute au mois d'mars,
de l'autr' côté des Pyrénées,
un anarchiste du Pays basque,
pour lui apprendre à s'révolter,
ils crient, ils pleurent et ils s'indignent
de cette immonde mise à mort,
mais ils oublient qu'la guillotine
chez nous aussi fonctionne encore.

Etre né sous l'signe de l'hexagone,
c'est pas c'qu'on fait d'mieux en c'moment,
et le roi des cons, sur son trône,
j'parierai pas qu'il est all'mand.


On leur a dit, au mois d'avril,
à la télé,dans les journaux,
de pas se découvrir d'un fil,
que l'printemps c'était pour bientôt,
les vieux principes du seizième siècle,
et les vieilles traditions débiles,
ils les appliquent tous à la lettre,
y m'font pitié ces imbéciles.

Ils se souviennent, au mois de mai,
d'un sang qui coula rouge et noir,
d'une révolution manquée
qui faillit renverser l'Histoire,
j'me souviens surtout d'ces moutons,
effrayés par la Liberté,
s'en allant voter par millions
pour l'ordre et la sécurité.

Ils commémorent au mois de juin
un débarquement d'Normandie,
ils pensent au brave soldat ricain
qu'est v'nu se faire tuer loin d'chez lui,
ils oublient qu'à l'abri des bombes,
les Francais criaient "Vive Pétain",
qu'ils étaient bien planqués à Londres,
qu'y'avait pas beaucoup d'Jean Moulin.

Etre né sous l'signe de l'hexagone,
c'est pas la gloire, en vérité,
et le roi des cons, sur son trône,
me dites pas qu'il est portugais.


Ils font la fête au mois d'juillet,
en souv'nir d'une révolution,
qui n'a jamais éliminé
la misère et l'exploitation,
ils s'abreuvent de bals populaires,
d'feux d'artifice et de flonflons,
ils pensent oublier dans la bière
qu'ils sont gouvernés comme des pions.

Au mois d'août c'est la liberté,
après une longue année d'usine,
ils crient : "Vive les congés payés",
ils oublient un peu la machine,
en Espagne, en Grèce ou en France,
ils vont polluer toutes les plages,
et par leur unique présence,
abîmer tous les paysages.

Lorsqu'en septembre on assassine,
un peuple et une liberté,
au cœur de l'Amérique latine,
ils sont pas nombreux à gueuler,
un ambassadeur se ramène,
bras ouverts il est accueilli,
le fascisme c'est la gangrène
à Santiago comme à Paris.

Etre né sous l'signe de l'hexagone,
c'est vraiment pas une sinécure,
et le roi des cons, sur son trône,
il est français, ça j'en suis sûr.

Finies les vendanges en octobre,
le raisin fermente en tonneaux,
ils sont très fiers de leurs vignobles,
leurs "Côtes-du-Rhône" et leurs "Bordeaux",
ils exportent le sang de la terre
un peu partout à l'étranger,
leur pinard et leur camembert
c'est leur seule gloire à ces tarés.

En novembre, au salon d'l'auto,
ils vont admirer par milliers
l'dernier modèle de chez Peugeot,
qu'ils pourront jamais se payer,
la bagnole, la télé, l'tiercé,
c'est l'opium du peuple de France,
lui supprimer c'est le tuer,
c'est une drogue à accoutumance.

En décembre c'est l'apothéose,
la grande bouffe et les p'tits cadeaux,
ils sont toujours aussi moroses,
mais y'a d'la joie dans les ghettos,
la Terre peut s'arrêter d'tourner,
ils rat'ront pas leur réveillon;
moi j'voudrais tous les voir crever,
étouffés de dinde aux marrons.

Etre né sous l'signe de l'hexagone,
on peut pas dire qu'ca soit bandant
si l'roi des cons perdait son trône,
y'aurait 50 millions de prétendants.

De Palmas - Un homme sans racines


Ma critique :
Tout d'abord, l'emballage est excellent. C'est sous la forme d'un livre-disque très joli, avec un très beau livret.

Ensuite, le CD… C'est jamais évident, quand on a fait un album qui a tellement marqué les esprits que Marcher dans le sable (qui s'est vendu quand même à 1,5 million d'exemplaires), d'arriver à sortir un autre bon album ensuite. Mais De Palmas y est arrivé. Un homme sans racines contient à la fois quelques ballades dans la plus pure tradition depalmassienne (Plus d'importance, Je ne tiendrai pas, Elle habite ici) pour ne pas trop nous dépayser, mais aussi d'autres chansons pour ne pas ressembler à un copier-coller de Marcher dans le sable : Dans la rue parle de l'amour dans les yeux d'un enfant de 8 ans, Un homme sans racines revient sur les racines qu'il a perdues quand il a quitté la Réunion. Enfin, le petit bijou de l'album est pour moi Faire semblant.

Donc, pour moi, excellent album, ni trop comme le précédent, ni trop différent. Je le conseille absolument !

Tout Le Monde En Parle


L'émission qui me fait me coucher tous les samedis entre 2 et 3h du mat.

Diffusée depuis 1998, cette émission, présentée par Thierry Ardisson, mélangeant humour et débats sérieux, s'est imposée au fil du temps comme une référence de la télévision française. Bien sûr, il y a de nombreux défauts, mais c'est une des rares émissions à la fois génératrice d'audience et culturelle.

On y débat parfois sur la guerre en Irak, sur le voile, sur tous les sujets de société, et on y entend tout les points de vues. Dans quelle émission a-t-on le plus entendu Romain Goupil défendre la guerre d'Irak ? Dans TLMEP, bien qu'Ardisson soit farouchement opposé à cette guerre).

De plus, Ardisson n'a pas répété l'erreur qu'il avait commise lorsqu'il a lancé Entrevue (qu'il a revendu à Hachette-Filipacci depuis) dans les années 90 : il avait alors, pour rendre rentable le magazine rentable, donné une place de plus en plus importante aux filles nues, et de moins en moins aux vraies entrevues. Pour TLMEP, il a bien sûr utilisé les bimbos Thallia et Titia pour doper son audience, mais s'en est séparé une fois l'émission définitevement installé dans le PAF, pour ne pas qu'on puisse dire "Ardisson, il ne parle que de cul".C'est aussi une émission culturelle, la seule à recevoir régulièrement des rappeurs (on y a déjà vu Joey Starr, Kool Shen, Dadoo, Gomez & Dubois, Diam's, Booba, MC Jean Gab'1, etc.).

Diffusée dans le monde entier grâce à TV5, elle a même été adaptée au Québec, sur la chaîne Radio-Canada, par Guy A. Lepage (l'inventeur de la version originale d'Un gars une fille. En France, le concept a inspiré de nombreux autres animateurs, comme Marc-Olivier Fogiel pour On ne peut pas plaire à tout le monde, ou Cauet pour sa Méthode Cauet (qui lui avait carrément pompé son décor).

Enfin, cette émission se termine toutes les semaines par un blind-test (et c'est comme ça que je me retrouve toutes les semaines à 2h du matin à gueuler le nom de l'artiste dont il faut reconnaître la chanson devant ma télé !).

Peut-on encore changer le monde ?


(La liberté guidant le peuple, Eugène Delacroix)

Je le pense. Et plutôt que de paraphraser un excellent édito de Jean-François Kahn dans Marianne, je vous en livre un extrait ci-dessous. JFK, ancien patron de L'Évènement du Jeudi, fondateur et directeur de Marianne, se définit comme "centriste révolutionnaire". Je trouve que cela convient assez bien pour me définir. Pour faire simple, un centriste révolutionnaire, c'est un révolutionnaire qui refuse la révolution communiste et la révolution capitaliste…

Peut on encore changer le monde? De toute façon, y renoncer ne l'empêchera pas de changer, mais reviendrait à laisser à d'autres, en particulier aux forces de régression, le soin de déterminer la nature de ce changement. Le monde change et changera, en effet, malgré nos démissions, mais dans le sens désiré par ceux qui y investiront, eux, le plus de volonté, de fanatisme ou de rage(…)

Imaginez un démocrate allemand qui, dans les années 20, répondait, désabusé, à la question «Peut on encore changer l'Allemagne?» : «C'est sans espoir, il faut renoncer à ce rêve!» Il ne lui restait plus, alors, dix ans plus tard, qu'à constater que, fort de son renoncement, Hitler avait fait changer l'Allemagne, ce que lui même refusait même d'essayer(…)

La question n'est finalement pas : "Peut-on changer encore ce monde-là ?" car les malheurs qu'il génère ne sont contrebalancés que par la désespérance qu'il encourage ou les fureurs qu'il suscite. Mais : "Qui le changera ? Et dans quelles perspectives ?".
Dit autrement, renoncer aux révolutions pour le meilleur, c'est laisser le champ libre aux révolutions pour le pire.(…)"

Oui, on peut encore changer le monde. On le doit!

Jean François Kahn, Marianne, 31 juillet au 6 août 2004, p. 7

L'éditorial au complet :
http://www.marianne-en-ligne.fr/archives/e-docs/00/00/0D/46/document_article_marianne.md

Si tu veux - GÉRALD DE PALMAS


(ma chanson préférée de De Palmas)

Si tu veux rester, parfait
Si tu veux partir je te suivrai
Si tu veux parler j'écouterai
Et si tu veux dormir je me tairai
Si tu veux de l'or prends le mien
Si tu es d'accord moi je ne veux rien

Si tu veux ma peau pas de problème
Je t'aime


Si tu veux danser avec un autre
Si tu veux coucher
Dans la chambre d'un autre
J'attendrai dehors sous la lune
En comptant les étoiles une par une
Si tu veux me voir à terre
Tomber à genoux
Mordre la poussière

Si tu veux ma peau pas de problème
Je t'aime


Si tu te demandes pourquoi
Je ne pleure pas
Quand tu te fous de moi
C'est que tu n'as jamais connu
L'amour qui se donne à corps perdu
Non ne sois pas triste pour moi
La plus à plaindre dans l'histoire
C'est toi

Ma vie n'est plus, plus un problème
Je t'aime

Gérald De Palmas

Le nouvel album de Gérald De Palmas, Un homme sans racines, est sorti le 26 octobre 2004.
Le premier single Elle danse seule est en radio.

Gérald De Palmas, né à l'Île de la Réunion, s'est fait connaître au milieu des années 90 avec l'inoubliable Sur la route (Car j'étais sur la route / Toute la sainte journée / Je n'ai pas vu le doute / en toi s'immiscer), tiré de son premier album La dernière année et qui lui valut une Victoire de la Musique en 1996. Son second album, Les lois de la nature, sorti en 1997 fut un échec commercial. Alors qu'il réfléchit à la manière d'aborder un troisième album, le déclic vient de Jean-Jacques Goldman qui lui écrit J'en rêve encore, chanson qui raconte les rêves d'un homme qui a surpris sa femme avec un autre (Son corps à lui dans ton corps / Oh j'en crève encore…). Il fera également appel à Maxime Le Forestier qui lui écrira Tomber. Toutes les autres chansons de l'album Marcher dans le sable ont été écrites par Gérald de Palmas lui-même, notamment des petites perles comme Regarde-moi bien en face (Rien, rien ne doit jamais / Te forcer à rester / Ne fuis pas la vérité / Non, ne change jamais / L'amour en amitié / Viens je vais t'aider), Tellement (Tu m'as manqué tellement, tellement / Je n'aurais jamais cru autant, autant / Tu m'as manqué tellement, tellementJ'arrive à me demander / M'aurais-tu ensorcelé) ou la sublissime Si tu veux (voir article dédié).

Personnellement, c'est grâce à De Palmas que j'ai redécouvert que la chanson française pouvait être géniale, qu'on pouvait y exprimer des choses du coeur de manière incroyablement belle : l'album Marcher dans le Sable est certainement l'un des 3 albums que j'emmènerais sur une île déserte : je peux l'écouter en boucle sans m'en lasser !

De Palmas est un amoureux de la scène : ses chansons prennent toutes leur dimension en live (je vous conseille d'ailleurs l'album Live 2002). C'est pour cela qu'il repartira pour en tournée début 2005 .

Différent - CALI


Elle se tenaient là à dix pas
Toujours derrière le même arbre
Peut-être passaient-elles leur vie à m'observer
J'entends rire toujours derrière ce grand arbre
Passerront-elles leur vie de moi à se moquer
Suis-je si différent, si différent ?
J'ai passé tous tes costumes papa
Mais je trouve plus doux de maman les dessous
Et le rouge à lèvres et les hauts talons bleu nuit
Les culottes de soie l'odeur de son vernis

Suis-je si différent, si différent ?

Tu es mon seul ami
Tes scorpions supportent-ils bien leur captivité ?
Et je suis fier de toutes les ignominies
Que ta bouche à elle seule peut déverser
Où vas-tu chercher tout ça ?
Où vas-tu chercher tout ça ?
Où vas-tu chercher tout ça ?
Où vas-tu chercher tout ça ?
Tu es si différent, si différent
Tu es si différent, si différent
Je continuerai à saluer la femme à barbe du premier
Même si elle ne me répond jamais

Le site officiel de Cali

Concert Alicia Keys à Vienne

C'était le lundi 19 juillet 2004 au Théâtre Antique de Vienne…
Bon sur le concert, j'étais dans la fosse, devant (y avait juste deux personnes devant moi), et au milieu !!!
Tété a joué de 20h35 à 21h30 à peu près, excellent, même si le bruit des guitares était un peu assourdissant quand t'es juste devant !
Miss Alicia s'est fait franchement désirer, elle est arrivée à 22h !!

En tout cas, elle est arrivée, et elle a tout déchiré !! D'après les témoignages du forum, le concert à Paris avait duré 1h30, sans rappel.
Et, divine surprise, le concert a duré 2 heures !!!
Et on eu le droit à un rappel (de 2 titres !) !!!!!!

C'était vraiment trop fort, à un moment ils ont amené le piano au milieu, juste en face de nous .
Vers la fin du concert, ils ont ramené le piano sur le côté, lorsqu'elle a chanté Fallin' c'était vraiment énorme (juste dommage que la sécu ait violemment chopé un gars qui était pas loin de moi et qui filmait, ça m'a un peu dérangé pendant la chanson !).
A la fin, elle chante IIAGU, et à un moment elle regarde dans notre direction :D
Et puis, le rappel (je m'en doutais, ils avaient pas rallumé), elle vient vraiment tout au bout de la scène, à moins de trois mètres de nous !!!

Elle était trop belle, elle avait un joli haut avec des lacets roses sur les côtés, elle avait un pantalon noir (et on peut être sûr qu'elle avait une culotte on voyait la marque ) et un petit truc noué autour de la taille. Et c'est vrai qu'elle est pulpeuse au niveau du ventre et des fesses !
Par contre, c'est vrai que j'ai été surpris par certains déhanchés très sexys (notamment au début quand elle se retourne et qu'elle remue ses fesses juste en face de nous).
Sinon, j'ai beaucoup aimé quand elle a fait la chef d'orchestre de son groupe !


Les amours lesbiennes de Britney

.

Source : http://tetu.com/infos/lire/6700

Les amours lesbiennes de Britney Spears
Par Mathilde Nerval le 21/05/04 (People)

Allemagne - La pop star américaine, actuellement en tournée outre Rhin pour son album « Toxic », assure dans les colonnes de la version allemande du magazine FHM qu'elle n'est « pas coincée sexuellement », et qu'elle « a déjà fait la même chose que Janet Jackson », qui révélait récemment avoir été amoureuse d'une femme. « Je ne m'en vante peut-être pas autant », ajoute avec perfidie la blondinette de 22 ans en direction de son aînée, déjà 38 ans. Britney raconte également avec émotion le fameux baiser échangé avec Madonna: « Je ne peux même pas décrire à quel point c'était cool », s'extasie-t-elle.


Amélie Nothomb, mon coup de coeur littéraire !


Une de mes passions est la littérature et a fortiori la littérature francophone.Mais je ne vais pas tout de suite vous parler de Camus, de Céline, de Malraux ou autres, de peur de vous faire fuir !Je vais vous parler d'une jeune écrivaine de talent nommée Amélie Nothomb. C'est ce que la Belgique a fait de mieux depuis Tintin et Jacques Brel !Un sondage du Figaro auprès de journalistes littéraires l'a désigné comme le meilleur auteur francophone de moins de 40 ans (elle est née le 13 août 1967 à Kobe au Japon), devant Yann Moix (auteur de Podium) et Frédéric Beigbeder notamment (prix Interallié 2003 pour "Windows on the world").

Son premier livre, Hygiène de l'assassin, sorti en 1992, causa une mini-révolution dans le monde littéraire. Certains doutaient même qu'une si jeune fille ait pu écrire un si bon roman (pour eux, un auteur talentueux doit forcément être un homme et être vieux). Un film fut tiré de ce roman, avec Jean Yanne dans le rôle du prix Nobel en duel avec Nina une jeune journaliste jouée par Barbara Schultz. Le film fut un échec (il faut dire qu'Amélie elle-même a descendu le film).

Son talent ne s'est jamais démenti ensuite. Mais c'est en 1999 qu'elle devient réellement incontournable avec Stupeur et tremblements qui raconte son stage au Japon au début des années 90. Tellement bien écrit qu'elle reçut le Grand Prix du Roman de l'Académie Française cette année-là. Le livre a été adapté au cinéma par Alain Corneau (Tous les matins du monde) avec une Sylvie Testud excellente en double d'Amélie (ce rôle lui a d'ailleurs permis de recevoir le César de la meilleure actrice en 2004). Mais, par manque d'acteurs connus (comme il s'agit de la vie d'Amélie au Japon, tous les acteurs sont japonais -sauf Sylvie Testud bien sûr-), le film ne rencontra pas un grand succès en salles.

Des thèmes sont récurrents dans l'œuvre nothombienne, comme les obèses et les très laids (Hygiène de l'Assassin, Les catilinaires, Attentat, Stupeur et tremblements), l'amitié entre femmes à la limite du lesbiannisme (Le sabotage amoureux, Mercure, Antechrista). Amélie est la propre héroïne de quelques-uns de ses romans (Le sabotage amoureux, Peplum, Stupeur et tremblements, Métaphysique des tubes) et elle apparaît dans Robert des noms propres (dont l'héroïne est la chanteuse Robert, amie d'Amélie).

Personnellement, j'ai eu la chance de lui parler en novembre 2002 dans une librairie grenobloise qui organisait une rencontre avec elle. Je lui ai dit que je la remerciais, parce que c'était grâce à elle que j'avais découvert la littérature. Elle m'a dit que c'était le plus beau compliment que l'on pouvait faire à un écrivain et c'est pour cela que la dédicace qu'elle m'a faite fut un "Merci !"

Bibliographie :
1992 - Hygiène de l'assassin. Éd. Albin Michel
1993 - Le Sabotage amoureux. Éd. Albin Michel
1994 - Les Combustibles. Éd. Albin Michel
1995 - Les Catalinaires Éd. Albin Michel
1996 - Peplum. Éd. Albin Michel
1997 - Attentat. Éd. Albin Michel
1998 - Mercure. Éd. Albin Michel
1999 - Stupeur et tremblements Éd. Albin Michel
2000 - Métaphysique des tubes. Éd. Albin Michel
2001 - Cosmétique de l'ennemi. Éd. Albin Michel
2002 - Robert des noms propres. Éd. Albin Michel
2003 - Antechrista. Éd. Albin Michel
2004 - Biographie de la faim - Éd. Albin Michel
(tous ses livres qui ont plus de deux ans sont disponibles en poche - éd. Le Livre de Poche)

Bienvenue !!!

Bienvenue dans mon nouveau blog !!!! Je laisse tomber celui que j'avais sur funradio.fr, il est très joli (en Flash) mais franchement trop compliqué à utiliser (surtout pour moi) !!! Je vais reposter les articles les plus intéressants ici !