Grenoble : Carignon prêt à tout pour être désigné ?

Richard Cazenave se plaint sur son blog des méthodes de Carignon (d'ailleurs merci, monsieur le député, d'avoir fait un lien vers l'article de mon blog où je parlais de cette affaire).

Dans mon article, je parlais notamment du truquage d'un sondage de Greblog par les carignonistes.

Je trouve très intéressant ce que nous apprend Richard Cazenave dans son article :
je suis choqué que les ressources et le nom même de la Fédération UMP de l'Isère soient utilisés pour vanter par courrier postal cette « consultation » auprès des 1700 adhérents de la première circonscription. Ce courrier, affranchi à 0.86€, explique aux adhérents que le sondage IFOP commandé par Max Micoud n'est pas représentatif, et que le sondage web de GreBlog - favorable à Alain Carignon - est riche d’enseignements compte tenu de son nombre de participants (...). Ce remarquable argumentaire s'appuie sur une étude réalisée par l'association soi-disant "indépendante" Citoyens 2007, fondée et dirigée par Denis Bonzy, ancien Directeur de Cabinet d'Alain Carignon.
L'argumentation des carignonistes est hallucinante !
Ils tentent de discréditer un sondage réalisé par un institut sérieux, l'IFOP, favorable à Cazenave, sous prétexte qu'il a été commandé par des "adversaires".
Et mettent en avant un sondage fait sur un blog indépendant (le Greblog), qu'ils ont biaisé, en demandant à leurs amis de venir voter.

Je ne pensais pas qu'on pouvait arriver à une telle mauvaise foi. Pour moi, la politique doit être noble, ces petits truquages me choquent beaucoup.
Mais il faut dire que Carignon veut absolument revenir. Et qu'il est pour cela prêt à tout, même au pire.


édit : on peut lire le courrier transmis aux adhérents sur le blog des Jeunes Populaires de l'Isère (pro-Carignon), qui insiste notamment sur le fait que le nombre de participants au sondage de Greblog était supérieur au nombre de sondés par l'IFOP.
Deux commentaires : si le sondage de Greblog a recueilli tant de votes, c'est parce que les amis de Carignon y ont voté en masse ; et ce sondage demandait un pronostic ("Pensez-vous finalement que le candidat désigné pour l'UMP sera : Richard Cazenave, Alain Carignon, ou un autre prétendant") et pas une opinion.

Commentaires

  1. Greblog ne laisse pas indifférent en tout cas ! ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Bof, ces méthodes de "rameutage" sont bien connues !
    Quand Carignon s'est présenté à la Mairie, il y a eu une intense campagne, menée à partir de la Chambre de Commerce, envers les commerçants, leur expliquant qu'il était plus intéressant pour eux de voter à Grenoble plutôt que dans la ville où ils habitaient, ils en avaient le droit vu qu'ils avaient l'adresse de leur magasin.

    Je ne sais combien de commerçants ont ainsi suivi la consigne, mais il y a dû en avoir pas mal.

    RépondreSupprimer
  3. Si vous souhaitez débattre de la politique locale grenobloise, je viens de créer un blog : politgrenoble.blogspot.com
    Toutes les idées et toutes les contributions y sont les bienvenues.

    RépondreSupprimer
  4. Des soutiens de Richard Cazenave ont initié une pétition, que certains ont déjà reçue par courrier. Du coup, une pétition électronique a été mise en ligne sur le blog de Richard Cazenave pour ceux qui préfèrent le numérique au papier.
    http://www.richardcazenave.com/?2006/10/31/223-petition-citoyenne-de-soutien-a-richard-cazenave

    RépondreSupprimer
  5. La réalité est que tant Alain CARIGNON que Richard CAZENAVE vont droit à la défaite. Celui qui ne sera pas investi fera perdre l'autre.
    Sans compter que le ras le bol gagne de plus en plus d'électeurs.
    Aujourd'hui, je suis probablement le seul qui puisse batttre le PS.
    Le vote utile, il est là.
    Philippe de LONGEVIALLE
    www.philippedelongevialle.com
    www.longevialle.typepad.fr

    RépondreSupprimer
  6. @ Philippe de Longevialle

    Je n'en suis pas si sûr : malgré ses incessants efforts, Carignon n'a jamais réussi à faire perdre Cazenave sur la 1ère circonscription.

    Par contre vous, depuis le temps que vous essayez, vous n'avez jamais rien gagné sans être noyé dans une liste...

    RépondreSupprimer
  7. Une dette pas totalement payée…
    Monsieur Carignon aime à dire qu’il a payé sa dette face à la société en effectuant sa (juste) peine de trois ans de prison. Ce n’est pas totalement exact. Monsieur Carignon a payé sa dette de citoyen mais pas sa dette d’élu. La République a besoin d’exemple et le peuple peut exiger d’être représente par des gens exemplaires. Avec son expérience de l’univers carcéral et son carnet d’adresses bien rempli Monsieur Carignon pourrait participer activement à la réinsertion d’anciens détenus. La société civile toute entière lui en serait reconnaissante. Mais de grâce, pas de réinsertion sur les bancs de l’Assemblée Nationale.


    http://lesmensongesdecarignon.typepad.fr/

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines

Posts les plus consultés de ce blog

Les éditorialistes menteurs : Colombani sur Sanders

Get A Kool, un festival raté

Karoutchi et les amalgames au fascisme et à Vichy