Articles

Affichage des articles du 2011

La droite et le sentiment d'insécurité

En 2002, l'une des principales raisons de la défaite de Lionel Jospin fut la mauvaise réponse apportée par le candidat aux questions d'insécurité.
La fameuse histoire du sentiment d'insécurité. Trop angélique, le camp du premier ministre expliquait que oui, vous pensez peut-être que la délinquance augmente, mais ce n'est pas vrai, ce n'est qu'une impression, que de la propagande de TF1 pour Chirac, alors n'ayez pas peur mes braves gens. Et encore, c'est quand elle n'y voyait pas un racisme sous-jacent.

La droite est au pouvoir depuis 9 ans. Nicolas Sarkozy a été ministre de l'Intérieur de 2002 à 2004, puis de 2005 à 2007, et président de la République depuis. Bref, cela fait neuf ans que Nicolas Sarkozy s'occupe de notre sécurité. Et fait voter régulièrement (tous les ans ?) une nouvelle loi sur le sujet…
Alors, oui, les « chiffres » disent que la délinquance recule. Mais qui le croit, franchement ? Vous sentez-vous plus en sécurité qu'…

Logement, industrie, sécurité et laïcité : les grands absents du débat de la primaire socialiste

Je viens de regarder le débat du second tour de la primaire socialiste entre Martine Aubry et François Hollande.

La fille Delors et le fils spirituel de Delors ont discuté pendant près de deux heures. Ah, ça, les débats économiques incompréhensibles, ça y allait.

Arnaud Montebourg a dit, avant-hier dans le 20 heures de France 2, que les deux impétrants sont "les deux faces d'une même pièce", qu'ils "ont le même projet". Bonnet blanc et Blanc bonnet ont donc passé leur temps à pinailler, à s'inventer des différences.

C'est ainsi qu'on passe plusieurs minutes à parler redoublement. Pas de l'école, pas de l'instruction. Du redoublement, qui coûterait trop cher (si j'ai bien compris ce que racontait Titine).

Un sujet m'intéressait particulièrement, celui du protectionnisme. Comme les autres républicains/souverainistes de gauche, je m'enthousiasme pour la percée d'Arnaud Montebourg. Nous avons trouvé notre nouveau Chevènement …

Le serment d'allégeance, le nouvel écran de fumée

Jean-François Copé veut que les Français fassent allégeance aux armes.

J'aime mon pays, je suis patriote (j'ai souvent parlé de la Marseillaise, de la nation, etc., sur ce blog). Mais cette proposition me semble avoir tout de la fausse bonne idée.

Tout d'abord, le serment d'allégeance est une coutume anglo-saxonne. Copé veut, comme a son habitude, encore angliciser, américaniser la France. Pas question !

Je ne crois pas que l'Europe restera éternellement en paix. Mais d'ici à ce que les citoyens de base doivent prendre les armes… Je vous rappelle qu'on a une des meilleures armées du monde et, surtout, l'arme nucléaire, ce qui limite beaucoup l'envie des autres pays de venir nous chercher des noises.


C'est bien d'ailleurs pour cela que cette même droite a suspendu le service militaire, qui était devenu inutile. C'est donc assez anachronique.

Et être anti-militariste, pacifiste, objecteur de conscience, c'est être un mauvais Français ?…

Le 11 septembre à la radio

Le 11 septembre 2001, j'avais commencé ma seconde année de DEUG (et j'étais donc revenu à Grenoble après les vacances chez mes parents) depuis une semaine. Je n'avais pas cours cet après-midi là.

Dans mon studio d'étudiant, il n'y avait pas de télévision, ni alors d'internet. Mon lien avec le monde extérieur, c'était la radio.
La génération actuelle des jeunes écoutent Skyrock, voire NRJ. La mienne, c'était Fun Radio. Je m'endormais à l'écoute du Starsytem de Max, je me réveillais avec Bob, Isa et Martin. Et j'écoutais Arthur en rentrant de la fac.

Après avoir rapidement déjeuné, j'étais allé faire les boutiques une heure ou deux, en centre-ville (sans doute à la Fnac). Dans le tramway me ramenant chez moi, j'ai vaguement entendu une femme parler à une amie d'un avion dans une tour, comme quoi c'est ce qui passait à la télé avant qu'elle sorte de chez elle.

Je n'y ai pas prêté d'attention particulière : un avion d…

Meyssan, Baylet et le PRG

Image
Candidat à la primaire socialiste, Jean-Michel Baylet a été récemment interviewé par Rue89.

Parmi les questions suggérées par les "riverains", l'une, très pertinente, portait sur l'adhésion de Thierry Meyssan au PRG, le parti que Baylet préside.
Rue89 : Et Meyssan ?
Thierry Meyssan a été secrétaire national du PRG à une époque où il animait le Réseau Voltaire, mais j'ai envie de dire que depuis, il a fait du chemin.
Rue89 : Il est quand même resté jusqu'en 2008.
Non… Il n'a pas claqué la porte mais on ne l'a plus vu depuis une dizaine d'années, Thierry Meyssan. Si je vous dis qu'on l'a pas vu, je sais bien. J'ai bien vu que sur certains sites, dans certains CV, il a continué longtemps à mettre qu'il était secrétaire national du PRG, mais ça n'était pas exact.
Thierry Meyssan a été en rupture avec nous dès qu'il a pris les positions qu'il a prises sur l'affaire du 11 Septembre.
A ce moment-là, je lui ai demandé de veni…

25 août 2001 : Babygirl aura toujours 22 ans

Image
Les premiers posters que j'ai accrochés dans ma chambre (même si je n'habite plus chez mes parents depuis longtemps, j'ai laissé ma chambre en l'état : ils y sont toujours)… Aaliyah était l'une des idoles de ma jeunesse (l'autré étant Alicia Keys). Sans doute aime-t-on les destins brisés.

J'écoutais beaucoup de groove-r&b à l'époque. On l'a vite oublié, mais cette musique connaissait alors un rapide âge d'or, entre le The Writing's on the Wall des Destiny's Child (1999) et le A Little Deeper de Ms. Dynamite (2002).
Les productions syncopées de Timbaland (et Missy Elliott) étaient alors révolutionnaires. Cela tombe bien, ces derniers ont produit la majeure partie du dernier album d'Aaliyah, sorti un mois avant son décès.
Et puis cette musique est redevenue de la soupe…


Un album (éponyme) de grande qualité. Une carrière d'actrice en plein boom : premiers rôles de petits films, petit rôle dans Matrix 2 et 3 (elle aura seulement …

DSK, réflexes de caste et bêtises machistes

Lu sur l'Atelier des icônes :
On peut enfin mettre d’accord mélenchoniens et zemmouriens: la presse n’est ni de droite, ni de gauche, elle est bourgeoise, libérale et misogyne, en un mot strauss-kahnienne, à un point que seul révèle l’unanimisme médiatique de ce matin.Et oui, l'idole de la pensée unique est tombée. On ne cesse de nous le répéter : non, c'est impossible, il n'a pas pu faire ça, c'est un complot, respectons la présomption d'innocence.

La présomption d'innocence, oui, évidemment. On s'est trop vite emballé sur des affaires truquées. Je n'avais pas imaginé un seul instant que « l'affaire du RER D » fût mensongère. Cela m'a servi de leçon

Mais, ici, au nom de la présomption d'innocence, on balaie la parole de la victime. Sans enquête, sans rien, ils ont tous décidé que la parole d'une femme de ménage ne valait rien face à celle de leur demi-Dieu. Quand l'affaire a éclaté, à part Mélenchon et Dupont-Aignan (ennemis poli…

Islam et homophobie, peut-on en parler ?

Je découvre une polémique concernant un kiss-in contre l'homophobie devant se dérouler prochainement devant la grande mosquée de Lyon.

Honnêtement, s'échanger des baisers homosexuels devant les lieux de culte, ce n'est rien d'autre qu'une provocation débile, qui ne fait en rien avancer les choses. Mais bon…

Certaines associations refusent de participer au kiss-in devant la mosquée, alors même qu'elles avaient participé à la même manifestation il y a un an, devant la primatiale Saint-Jean (la cathédrale de Lyon).

La raison ?

C'est le même discours victimaire qu'on entend depuis des années : s'attaquer à l'intolérance dans l'islam, c'est forcément suspect, cela cache obligatoirement une volonté de stigmatiser les musulmans/les Arabes/les immigrés/etc.
Que n'a-t-on pas entendu sur Ni Putes Ni Soumises, qui cherchait à défendre les jeunes filles des pressions liées à la religion et aux traditions…

Dire que l'islam est misogyne, vous …

Retour sur l'affaire Bellanger/Skyrock

Je suis un passionné de radio. Je me précipite sur les sondages d'audience quand ils sortent. J'aime bien traîner sur les sites consacrés à ce média, comme Radioactu.

Personnellement, je suis de la génération FUN Radio. Le Doc et Difool (Sexe, capotes et rock'n'roll, c'est Lovin'Fun). Le StarSytem, les Débats de Gérard, etc.

Mais quand on est curieux sur le monde de la radio, on accroche forcément au personnage Pierre Bellanger.
Parce que ce mec, depuis ses débuts de patron de radio (Radio Cité Future, La Voix du Lézard), a toujours cherché à créer une communauté d'auditeurs, à favoriser l'échange. Il a réussi : depuis 1998, l'émission de libre-antenne de Difool est la plus écoutée de la bande FM le soir ; depuis 2003, le service de blogs proposé par Skyrock est la référence des adolescents, qu'ils écoutent ou non la station (et même s'ils détestent le rap !).

Surtout, Tonton Pierre a juste été un putain de visionnaire. Comment faire tourner…

Le Front Républicain ? La belle affaire…

Je suis un homme de gauche. Un jour, j'ai voté à droite. Mai 2002, bien sûr. Chirac-Le Pen. Je suis fier de l'avoir fait. C'était une façon de dire au monde : regardez, 82%, l'immense majorité des Français le rejettent.

Marine Le Pen ne sera certainement pas au second tour en 2012. Ce n'est qu'une bulle médiatique qui a largement le temps de se dégonfler (remarque, j'avais dit que l'effet Royal se dégonflerait forcément avant les primaires PS de 2006…).
Mais considérons tout de même l'hypothèse d'une présence de Marine Le Pen au second tour. Je ne voterai évidemment pas pour un candidat qui (comme elle) incarne la xénophobie.

Mais voterais-je forcément pour son adversaire ?

Si le candidat de droite était centriste (Borloo) ou de tradition gaulliste, avec tout ce que cela comporte de républicanisme et d'humanisme (Fillon), je serais fier d'aller voter pour eux pour faire barrage au Front National.
Sarkozy - Marine Le Pen : je voterai blan…