samedi 19 janvier 2008

On a retrouvé Carignon !

On se demandait où était passé Alain Carignon.
Depuis que la direction nationale de l'UMP a investi Fabien de Sans-Nicolas pour la course à la mairie de Grenoble, plutôt que son chouchou Henri Baile (Carignon, toujours président de l'UMP Isère, avait renoncé il y a quelques mois à y aller lui-même, par peur de la déroute annoncée), peu de nouvelles.
Deux mois aujourd'hui depuis le dernier article de son blog. Le blog des "Jeunes Pop 38", tenu par les jeunes carignonistes, est lui aussi muet depuis novembre (ils bougent encore un peu chez Cédric Augier).

En effet, Fabien de Sans-Nicolas cherche à réconcilier à tout prix la droite grenobloise, pro- et anti-Carignon, pour que la défaite annoncée ne soit pas trop forte : si Baile est en 7ème position de sa liste, Mathieu Chamussy, qui s'oppose à Carignon depuis le retour de celui-ci et a été exclu de l'UMP pour dissidence aux dernières législatives (tout en demeurant patron du groupe UMP au conseil municipal), est lui 5ème.
FDSN l'a compris, il doit incarner la "rupture" avec le passé de son parti à Grenoble, et la jeunesse face à Destot : cela serait impossible avec le soutien de Carignon, qui a été élu maire en 1983 (il y a 25 ans !) et à qui les grenoblois n'ont pas pardonné ses malversations passées.

L'ancien ministre est donc prié de se taire, de ne pas intervenir dans la campagne. Et que fait-il quand il n'agit pas à Grenoble ? Il est à Marrakech, où vit sa femme Jacqueline depuis plusieurs années. C'est là qu'il a pris de recul à sa sortie de prison, c'est là qu'il s'était reconstruit avant de tenter de reconquérir la capitale des Alpes.

Et apparemment, il ne s'y ennuie pas :
Le Nouvel An people de Carignon.
L’ancien ministre Alain Carignon continue à fréquenter le beau linge. Pour preuve, la liste des invités de sa soirée du réveillon du 31 décembre dans la villa de Marrakech (une location, semble-t-il) où l’ex-condamné passait ses vacances. Tous ses amis étaient là, comme aurait dit l’autre… En tête, Brice Hortefeux en personne, accompagné d’une solide protection policière. Et aussi l’homme d’influence Jean-Noël Tassez et sa femme Charlotte Rampling, le futur ex-journaliste de TF1 Charles Villeneuve, Jean-René Fourtou, propriétaire d’une belle villa dans la palmeraie, l’autre ex-ministre adepte des soirées marrakchi Thierry de Beaucé, l’ambassadeur de Tunisie et quelques autres…
[Bakchich]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines