vendredi 4 mai 2007

Sarkozy, un danger pour la liberté de la presse

J'avais posté ce qui suit sur un forum, alors qu'on me demandait de prouver ce que j'affirmais (que Sarkozy cherche à museler la presse)
Je trouve intéressant de rappeler cela alors que des millions de Français s'apprêtent a voter pour à lui…
Un court résumé de tous les cas que je connais d'actions de Sarkozy contre des journalistes trop contestataires.


1994. Eve Metais, journaliste a France2. Placardisée sur pression de Sarkozy pour avoir démontré dans un reportage (un soir ou le journal recevait le ministre du Budget Sarkozy) que les mesures qu'il mettait en place alourdissaient en réalité la fiscalité

1994. Ghislaine Ottenheimer. Journaliste au Nouvel Économiste. Victime d'un contrôle fiscal (Sarkozy était ministre du budget) pour avoir écrit des articles, puis un livre trop critique sur "les deux Nicolas" (Bazire et lui)

2004. L'hebdomadaire Marianne, rare journal anti-sarkozyste. Jean-Francois Kahn et Maurice Szafran, les patrons de Marianne, ont emprunté beaucoup d'argent pour augmenter leur part dans le journal. Sarkozy se renseigne sur les créanciers, puis fait pression sur l'un d'eux, "au nom de (leur) amitié" pour que celui-ci exige d'être remboursé tout de suite, afin d'étrangler financièrement le journal trop critique. Fort heureusement, le créancier refuse.
Quelques mois plus tard, Sarkozy fait organiser un petit-déjeuner par un de ses amis avec des dirigeants de Marianne, histoire d'arriver a l'improviste. Et il arrive... et dit d'un ton violent, en les montrant du doigt "Vous voulez savoir ce que c’est qu’un journal d’enculés ? Voilà un journal d’enculés ! Vous voulez savoir ce que c’est qu’un journal fasciste ? Voilà un journal fasciste !"

2005. Joseph Macé-Scarron, patron du Fig-Mag, débarqué par Dassault (ami de Sarkozy) pour avoir "refusé de tailler des pipes" a Sarkozy (selon ses propres mots).

2005. Valerie Domain, journaliste a Gala, publie "Cécilia : entre le cœur et la raison" aux éditions First. Quelques jours avant la mise en place du bouquin en librairie, Sarkozy convoque le patron de First : celui-ci mettra les 25 000 exemplaires déjà imprimés au pilon.

2006. Alain Genestar, patron de Paris-Match, viré par Lagardère sur pression de Sarkozy pour avoir publié la photo de Cécilia et de son amant quelques mois plus tot.

2006. Un sondage que La Tribune a commandé à CSA, montre que les Francais font davantage confiance à Royal qu'à Sarko pour les questions économiques et sociales, la rédaction décide de titrer là-dessus. Le directeur de la rédaction, sur pression des amis de Sarkozy qui contrôlent le journal, fait annuler la une et la publication du sondage.

2006. Raphelle Picard, journaliste a l'AFP. Poussée à la mutation après avoir écrit une dépêche relatant des perquisitions effectuées par erreur par la police.

J'ai écrit cela la semaine dernière, en m'inspirant de la série d'articles "Sarkozy et la presse" du blog de prochoix (qui fait du très bon boulot pour démonter Sarkozy dans cette campagne)
Mais on peut désormais rajouter les pressions effectuées sur Plantu, le dessinateur du Monde. Oui, Sarkozy, celui qui affirmait soutenir Charlie Hebdo lors de son procès au nom de la liberté de caricature.

9 commentaires:

  1. ... on attend toujours un dessin de Plantu se moquant de Plantu, au même titre qu'une séquence des Guignols se moquant des Guignols. Tous ces gens sont la peste de notre démocratie: irréponsables devant les urnes, contrairement à ceux qu'ils roulent, tous les jours, dans la boue la plus infecte au plus grand mépris de la souveraineté du peuple.
    Vous l'avez écrit: feu à volonté !
    D.

    RépondreSupprimer
  2. Trop tard. En lisant les rapports d'Amnesty International, on voit que la France est passé de la 11ème à la 35ème place. Ce n'est pas vraiment glorieux...

    RépondreSupprimer
  3. Ce n'est pas plutot Reporters Sans Frontieres ?

    RépondreSupprimer
  4. http://sarko2007.free.fr

    RépondreSupprimer
  5. A tous ceux qui pensent maintenant a l exil, une recommandation: l' Allemagne, pays dans lequel les Français votaient traditionnellement a droite et qui ont voté massivement à gauche et au centre le 22 avril dernier (37 % ROYAL - BAYROU 28 %) contre N. SARKOZY (25 %) et LE PEN ( 3%).

    Les Français qui n ont plus les moyens de déménager après 5 années de SARKOZY devraient eux se souvenir qu' ils sont - en qualité de citoyens de l Union Européennes - protégés la Charte des Droits fondamentaux, officiellement proclamée à Nice en 2000.

    RépondreSupprimer
  6. La Belgique est pas mal non plus pour le peuple de gauche... La Wallonie est socialiste depuis longtemps...

    RépondreSupprimer
  7. l'europe vous avez dit ?
    voyez l'autriche qui proclame le droit de vote à 60 ans ! pour aller à la pêche aux voix !
    c'est ce qui nous attend pour faire passer en force une constitution mal présentée mal faite, sans nous, et c'est pourquoi deux pays l'on refusé!
    quand au débat: on attendais un débat entre deux CNDIDAT à l'élection présidentielle, et on à un CANDIDAT à l'éléction présidentielle et une MILITANTE syndicaliste, agressive, irrespectueuse de l'autre, un danger pour la démocratie !

    RépondreSupprimer
  8. J'adore la mauvaise foi des sarkozystes... Ou plutot, elle est tellement caricaturale qu'elle me fait rire...

    Dans leur bouche, "syndicaliste" est une insulte...

    RépondreSupprimer
  9. Salut VinZ,
    Plantu est intervenu sur RMC info, il ne s'est pas du tout insurgé contre les demandes faite par Sarkozy pour qu'il enlève les mouches lepénistes autour de sa caricature.
    Il a dit texto que ce genre de critique est normale, qu'il n'est en rien menacé et qu'il garde sa liberté. Et donc les mouches.

    RépondreSupprimer

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines