Retour en 1967

Qui a dit ?
Dans cette élection il s’agit de savoir si l’héritage de mai 68 doit être perpétué ou s’il doit être liquidé une bonne fois pour toutes.
Je veux tourner la page de mai 68.
Ou encore
Je propose aux Français de rompre réellement avec l’esprit, avec les comportements, avec les idées de mai 68. Je propose aux Français de rompre réellement avec le cynisme de mai 68.
Ou
L’idéologie de mai 68 sera morte le jour où dans la société on osera rappeler chacun à ses devoirs.
L’idéologie de mai 68 sera morte le jour où dans la politique française on osera proclamer que dans la République les devoirs sont la contrepartie des droits.

Nicolas Sarkozy, le candidat UMP, dans son discours de dimanche, lors de son meeting électoral à Bercy.

Il y a beaucoup de choses à critiquer dans mai 68, notamment sur les conséquences néfastes que cela a eu sur l'enseignement.

Cependant, mai 68, c'est aussi un grand vent de liberté. Une révolution. Qui a apporté plein de bonnes choses. C'est aussi cela, l'héritage de mai 68. L'héritage de mai 68, c'est aussi toutes les mesures progressistes qui seront mises en place dans les années suivantes, sous Giscard ou sous Mitterrand : le droit des femmes, le droit à l'avortement, la fin du fichage des homosexuels, etc.

Je ne dis évidemment pas que Nicolas Sarkozy veut revenir sur ces mesures de progrès. Ce que je dis, c'est qu'à force de démagogie, Sarkozy se met à raconter n'importe quoi. Et cela fait peur.

Commentaires

  1. l'esprit de 68 c'est aussi un certain regard

    sur le travail : on travaille pour vivre, on ne vit pas pour travailler

    sur la liberté : sous les pavés la plage

    68 ce sont des nouveaux rapports syndicats/patrons

    c'est tout ça que veut changer l'apprenti dictateur. Avec lui, ce sera "le travail rend libre" (bizarre, non ?) ou travailler plus (pour gagner moins). Ce n'est pas retour vers 1967, mais bien peut être vers 1867 !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines

Posts les plus consultés de ce blog

Les éditorialistes menteurs : Colombani sur Sanders

Get A Kool, un festival raté

Karoutchi et les amalgames au fascisme et à Vichy