jeudi 28 septembre 2006

"Touche pas à ma laïcité" Laurent Fabius

Je reproduis ici un texte de Laurent Fabius. J'apprécie son engagement laïc. Il est malheureusement le seul éléphant du PS à porter ce discours.
En effet, tous les autres présidentiables socialistes ont un comportement anti-laïque :
Jospin et Royal ont soutenu les filles voilées en 1989, Royal allant jusqu'à faire signer une pétition ; plus récemment Royal s'est distingué en voyant plus de problèmes dans le string que le voile, ou en disant "Je ne laisserai pas insulter Dieu !". Lang est celui qui a fait le plus pour le subventionnement des écoles privées (très souvent confessionnelles, le plus souvent catholiques) ; et Strauss-Kahn a laissé son successeur réserver des horaires de la piscine municipale de Sarcelles pour les femmes Loubavitch.

Il s'en prend ici au rapport Machelon, commandé par Sarkozy pour avoir une caution morale à ce qu'il pense de la laïcité : du mal. Parmi les principaux points proposés, le financement public des lieux de culte. Du bla-bla sur l'égalité entre religions, pour faire oublier qu'il ne pense pas à ceux qui ne croient pas.
C'est un point de vue à combattre : la laïcité, c'est traiter toutes les pensées indifféremment, pas favoriser les religions !

Le texte de Fabius :
Chers amis,

Après avoir contribué à mettre le feu à nos banlieues, M. Sarkozy propose désormais d'en finir avec la laïcité à la française. Sa dernière idée est de donner suite à un rapport - le rapport Machelon - qui préconise une révision radicale de la loi de 1905.

De quoi s'agit-il précisément ? D'ouvrir la possibilité aux communes de financer la construction de lieux de culte. En fait, cela reviendrait à mettre la politique dans la religion et la religion dans la politique. Les impôts des citoyens financeraient des cultes particuliers. On peut imaginer à l'avenir des campagnes électorales municipales avec pour thème : "votez pour ma liste, et vous aurez une Église, une mosquée ou une synagogue". Ou l’inverse. Ce serait favoriser le communautarisme, les communautés se repliant sur certaines municipalités pour trouver un lieu de culte à leur convenance. La perspective ? Des conseils municipaux contrôlés par des communautés !

Toutes les dérives deviendraient alors possibles. Le principe d'égalité conduira à interdire de refuser aux uns ce qui est accordé à d'autres, puisque juridiquement tous les cultes se valent. Et dès lors que la notion de secte n'existe pas dans notre droit, tous les pseudo-cultes auront droit au financement public !

Aux États Unis, une telle mesure serait inconstitutionnelle. En Allemagne où le financement des cultes existe, il se fait à travers la contribution de chaque citoyen à l'exercice du culte de son choix.

En France, avec la logique de ce rapport commandé par M. Sarkozy, on en finirait avec la séparation des Églises et de l'État, fondement depuis un siècle de notre pacte républicain.

Je suis et je serai toujours un défenseur de la laïcité. Parce que dans le monde où nous vivons, la laïcité, c'est la paix et la paix, c'est la laïcité. Pour cette raison je suis radicalement opposé à la remise en cause de la loi de 1905. J'appelle à défendre la loi de 1905 et à refuser la révision que propose M. Sarkozy. La laïcité n'est pas un tabou, c'est une chance ! La nôtre.

L'égalité entre les religions, le respect de tous les citoyens, la lutte contre les discriminations ne passent absolument pas par le refus de la laïcité, mais au contraire par sa réaffirmation.

Touche pas à ma laïcité !

Laurent Fabius

5 commentaires:

  1. Une idée: tous les socialistes laïques votent pour Fabius en novembre prochain!!!

    RépondreSupprimer
  2. Mister Révolutionnaire21/10/06 1:23 PM

    Fabius est loin d'être parfait mais il a absolument raison sur ce point. Si par malheur quelqu'un s'avise de toucher à la loi de 1905 je pense que je passerais mon temps à defiler dans la rue quand bien même je serais le seul. Cependant, il me semble que toucher à la laïcité en france en se moment serait un suicide. Mais le gouvernement agit en prenant son temps même si Mr Sarkozy dégaine plus vite que son ombre pour remettre en cause des principes essentiels. J'ai peur que la population finisse par être convaincu ,par une fausse morale de tolérance, du bien fondé d'une remise en question de la loi sur la laïcité.

    RépondreSupprimer
  3. LAURENT Fabius oublie que des communes ont déjà aidé des communautés à édifier leur lieu de culte ou d'expression. La laïcité n'est pas une philosophie ni une idéologie. C'est le corollaire de la démocratie Mais elle induit la liberté de conscience, et celle-ci inclut la liberté d'expression. Une liberté sans moyen est factice. Ouverture et dynamisme la laïcité estun moyen donné à la société pour organiser la pluralité dans la tolérance, l'égalité et le respect mutuel des personnes et des communautés - dès lors que les croyances sont reconnues et oeuvrent à l'épanouissement de la personne et de la société et ne mettent en danger l'équilibre des personnes et de la société - Cette intégration harmonieuse nécessite :
    - des règles écrites ou non, légales ou conventionnelles, déterminant les droits et devoirs de chacun dans l'expression de sa liberté ;
    - des moyens pour permettre à chaque groupe reconnu la pratique et l'expression de ses opinions

    RépondreSupprimer
  4. Mister Révolutionnaire22/10/06 12:12 AM

    Le problême, c'est que la religion c'est de la politique. Or, la loi de Dieu est dites supérieur à la loi des hommes. La religion n'est pas non plus une opinion, mais une croyance. La république ne doit pas être entravée par des principes obscurs.Imaginons que nous devions financer toutes les idéologies, pourquoi ne pas organiser des réunions nazies? Ensuite, la liberté d'expression comme son nom l'indique permet de s'exprimer. Je suis pour qu'un homme puisse parler de ses idées qu'elles soit racistes, homophobes ou fasciste. Cependant, qu'ils s'expriment ne leur donne pas le droit de casser de l'homo ou du nègre. Maintenant, soyons clair...les principes religieux sont anti-républicains par essence. Même les modérés. La laïcité ne concerne que la religion. Ce n'est pas une loi de libre expression. La religion est un danger pour la démocratie (c'est un dogme). Peut être qu'il est contradictoire que la Republique restreigne la liberté religieuse alors qu'un de ses plus grand principes est la liberté d'expression, mais il est encore plus contradictoire qu'elle encourage une politique qui lui est contraire. Enfin, la démocratie, c'est représenter le plus de monde possible. Qu'elle encourage les croyants contre les athées seraient inadmissible, qu'elle encourage les athées contre les croyants c'est pareil, et qu'elle encourage les athées et les croyants serait absurde. On peut dire que l'ensemble de la population est laïque aux yeux de la Republique. Abandonnez l'idée d'une liberté totale. C'est impossible. Ou alors faites une révolution et changez de systeme ( prenez donc l'exemple des républiques religieuses pendant que vous y êtes, y'a pas meilleur exemple d'hypocrisie et de contradictions). Vite! Rejoignez tous les armées revolutionnaires du Christ! Qu'est ce qu'il faut pas entendre...

    RépondreSupprimer
  5. Moi je trouve parfaite la loi de 1905 : liberté de culte, aucune subvention pour les cultes.

    Mister Révolutionnaire, tu dis que "la religion c'est de la politique", je suis assez d'accord : je dis souvent que la religion est une opinion, et qu'on peut la critiquer comme n'importe quelle opinion.

    RépondreSupprimer

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines