Thaïlande : coup d'état


Coup d'état militaire en Thaïlande.
J'étais en Thaïlande (pour des raisons professionnelles) il y a 2 mois.
J'avais été frappé par le culte de la personnalité du roi : portraits géants sur les facades des buildings, beaucoup de gens en jaune (la couleur du roi). Bon, faut dire que cette année le roi fête ses 60 ans de règne (c'est d'ailleurs le roi qui est en activité depuis le plus longtemps au monde), donc c'était encore plus que d'habitude.

Je n'avais pas fait attention aux unes des journaux thaïlandais (moi, ce qui m'amusait, c'était de voir que la principale infos des pages sports des journaux thaïlandais était le coup de boule de Zidane), mais d'autres m'avaient parlé de ces rumeurs de coup d'état qu'il y avait dans les journaux.

Sentiment bizarre. D'être dans un pays très moderne à quelques endroits et très pauvre ailleurs. Je vais être honnête, je n'ai pas "compris" ce pays, pourquoi il tournait comme ça.

Et donc, mardi a eu lieu un coup d'état là-bas. Ca fait bizarre de se dire que des chars sont là où on a passé il y a deux mois. Impressionnantes, ces images des rues de Bangkok, vides, tellement de contraste avec ce que j'en ai vu.

Déroutante, aussi, la forme du coup d'état. En Europe, quand l'armée fait un coup d'état, on pense aux coups d'états sanglants dans nos anciennes colonies en Afrique ; on s'imagine une dictature militaire, et on pense alors aux colonels en Grèce, à Salazar au Portugal, ou Franco en Espagne.
Mais non, ce coup d'état n'est pas violent. Parce qu'il est plutôt bien accepté par la population de Bangkok, qui en avait marre de ce premier ministre accusé de corruption. Et les militaires n'ont pas l'intention d'installer la dictature, ils vont organiser de nouvelles élections pour que soit formé un nouveau gouvernement.
D'ailleurs, ils se sont empressés de déclarer leur fidélité au roi.

Néanmoins, ils ont instauré la loi martiale, interdisant notamment les regroupements à plus de 5, pris le contrôle des télés (mais bon, on ne peut pas dire que celles-ci soient particulièrement subversives).

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les éditorialistes menteurs : Colombani sur Sanders

Karoutchi et les amalgames au fascisme et à Vichy

Get A Kool, un festival raté