Islam et homophobie, peut-on en parler ?

Je découvre une polémique concernant un kiss-in contre l'homophobie devant se dérouler prochainement devant la grande mosquée de Lyon.

Honnêtement, s'échanger des baisers homosexuels devant les lieux de culte, ce n'est rien d'autre qu'une provocation débile, qui ne fait en rien avancer les choses. Mais bon…

Certaines associations refusent de participer au kiss-in devant la mosquée, alors même qu'elles avaient participé à la même manifestation il y a un an, devant la primatiale Saint-Jean (la cathédrale de Lyon).

La raison ?

C'est le même discours victimaire qu'on entend depuis des années : s'attaquer à l'intolérance dans l'islam, c'est forcément suspect, cela cache obligatoirement une volonté de stigmatiser les musulmans/les Arabes/les immigrés/etc.
Que n'a-t-on pas entendu sur Ni Putes Ni Soumises, qui cherchait à défendre les jeunes filles des pressions liées à la religion et aux traditions…

Dire que l'islam est misogyne, vous n'y pensez pas, voyons… Alors, dire qu'il est homophobe ! Vous êtes un complice du choc des civilisations !
L'islam est pourtant sans doute la religion la plus intolérante sur ces questions, celle qui promet les pires turpitudes aux homosexuels. Et on peut citer l'exemple récent du groupe Sexion d'Assaut, rappant des appels à la violence contre les homosexuels, et expliquant tranquillement en interview que "être homosexuel est une déviance qui n'est pas tolérable"… au nom de l'islam.

Mais pour certains, il y a de bons et de mauvais homophobes. Ou comment, au nom de la lutte contre le racisme, on fait une distinction selon la religion ou la race pour choisir sa réaction. On devrait pourtant exiger la même chose de tous, au lieu de sombrer dans un paternalisme stupide.
 
Or, plus inquiétant, ce genre de discours est même repris par des associations homosexuelles…
La Lesbian & Gay Pride de Lyon a en effet justifié son refus du kiss-in devant la mosquée par "un manque de transparence et de clarté sur les motivations" et "une circonspection devant le dessein réel poursuivi".

Désespérant…

Commentaires

  1. Toghril Majdar enfin Reune quoi3 mai 2011 à 21:47:00

    Je suis d'accord avec toi, tout d'abord je me pose la question de la réelle utilité d'un kiss-in qui n'est que le pendant inverse d'un apero-saucisson rue Myrha.

    Ensuite parce que cette histoire me rappelle la mansuétude qu'a pu faire preuve un Louis-Georges Tin à l'égard d'un groupe comme Section d'Assaut après leurs propos pour le moins discutables.

    Ah oui, le repentance postcoloniale fait qu'on ne peut pas traiter de la même façon un Christian Vanneste et un imam appelant au meurtre des homosexuels.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines

Posts les plus consultés de ce blog

Les éditorialistes menteurs : Colombani sur Sanders

Get A Kool, un festival raté

Karoutchi et les amalgames au fascisme et à Vichy