samedi 3 novembre 2007

Exprimeo, l'incroyable mauvaise foi

J'avais déjà entendu parler du site Exprimeo, notamment quand versac en avait pointé l'inélégance.
Ce site, sous couvert d'analyse de la vie politique, présente certaines choses sous un jour particulièrement partisan, ce qui lui fait souvent dire n'importe quoi.

Lisons cet article sur la situation politique grenobloise, dont le but est de flatter Carignon et de discréditer ses adversaires au sein de la droite locale.
Les faits objectifs, à propos du second tour des législatives de juin dernier, dans l'Isère :
Michel Savin, opposant UMP à Carignon (et montré du doigt dans l'article comme un diviseur) a perdu dans la 5ème circonscription de l'Isère sur un score de 47/53.
Alain Carignon s'est lui incliné dans la 1ère circonscription avec un score de 37/63, 10 points de moins, le pire score de tout le département !
Comment Exprimeo rapporte cela ?
En disant que Michel Savin "a perdu très largement ses législatives", alors qu'Alain Carignon serait l'homme que "les urnes ont placé indiscutablement comme leader de l'opposition locale" !

Je prépare un article plus long sur le sujet. Quelqu'un de bien informé pourrait-il me dire s'il y a oui ou non des liens familiaux entre Jonathan Bonzy, éditeur d'Exprimeo, qui donne une adresse à Claix, dans le canton de Vif, près de Grenoble, et Denis Bonzy, ancien directeur de cabinet d'Alain Carignon, suppléant aux législatives de 1988 de celui-ci, et conseiller général du canton de Vif de 1989 à 2001 (et investi par l'UMP pour 2008 dans ce même canton) ?

7 commentaires:

  1. Bonjour, je pense qu'il s'agit d'un proche de D. Bonzy et qui effectivement soutien carignon

    RépondreSupprimer
  2. Franchement tu vois le mal partout ;)
    J'aime bien ton approche des médias.

    RépondreSupprimer
  3. Jonathan est tellement proche de Denis que c'est son fils.

    Simplement, Jonathan est un paravent le vrai et seul rédacteur d'exprimeo est bien entendu Denis BONZY.
    En 2004, DB était en instance de dépot de bilan pour la société qu'il dirigait alors DIDIER RICHARD!
    Difficile dans ces conditions de créer une nouvelle société, alors pour cette activité on prend le fils ainé et pour les jeunes UMP, le fils cadet Thomas.
    Et en parallele le meme Denis BONZY créait une société au Canada
    DB.INC!
    Pour quoi faire, il faut lui demander !!!!!!!

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, je vous informe que la publicité sur exprimeo.fr pour Thomas BONZY, julien Polat, Alain carignon continue, et on continu à casser du SAVIN car il ose défier Monsieur carignon lors des prochaines élections internes de l'UMP prévue pour l'automne.

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour l'info.
    En effet, c'est intéressant.
    Ces attaques personnelles contre tous les adversaires de Carignon sont tellement caricaturales…

    RépondreSupprimer
  6. @vinz
    caricaturales oui, mais ce n'est qu'un début - la campagne a déjà commencé pour CARIGNON (il fait faire le travail d'intoxication comme d'habitude par qq fidèles, il lui en reste de moins en moins)et je pense que ça sera terrible - car ses derniers soutiens notamment Julien Polat, Thomas Bonzy (d'ailleurs je ne comprends pas et beaucoup de grenoblois ne comprennent pas le retour des Bonzy auprès de carignon compte tenu de ce qui s'est passé entre eux au moment des difficultés de Carignon à partir des années 90) Cédric Augier, etc.... sont prêts à tout

    RépondreSupprimer
  7. C'est quoi, "ce qui s'est passé entre eux au moment des difficultés de Carignon à partir des années 90" ?
    Bonzy a écrit un livre pro-Carignon il y a qq années, édité par Exprimeo, justement, comme je le rappelais ici :
    http://vinz-a.blogspot.com/2008/01/exprimeo-denis-bonzy-et-philippe-buerch.html

    Le problème c'est que Carignon risque de rester majoritaire à l'UMP38. Il a des centaines de soutiens qui lui sont restés fidèles pendant sa période de prison, qui ont adhéré à l'UMP dès son retour pour lui permettre de prendre la fédération.
    Certes, il perdra ceux qui s'étaient ralliés à lui par opportunité, mais il part d'une majorité de chef d'état d'africain, donc même s'il perd des soutiens, il peut rester majoritaire.
    Il est convaincu qu'il est le seul valable à droite à Grenoble. La débandade de FDSN aux municipales va lui servir.

    RépondreSupprimer

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines