vendredi 15 février 2008

En parler ?

Soyons clairs.
Les discours de Latran et de Ryad, la médiatisation de son aventure avec une starlette, le dîner du Crif, tout ça m'horripile.
D'autant plus que, si certains sont déçus par Sarkozy, ce n'est pas mon cas : je n'ai jamais cru en lui ; qu'il soit communautariste, anti-laïque, je le savais déjà. C'est d'ailleurs pour ça que j'avais soutenu avec force Royal face à Sarkozy, pas toujours en finesse, parce que je voyais Sarkozy comme un danger.

Je me suis rendu compte que j'ai très peu parlé de Sarkozy depuis les dernières élections, préférant m'intéresser aux situations politiques suisse et belge, à l'impayable droite grenobloise, et à la critique de la modernité. Si certains font de l'anti-sarkozysme leur fond de commerce, j'évite cela, préférant rechercher des sujets plus originaux.
Ce n'est pas volontaire, je fais une sorte de blocage : plus je vois Sarkozy, moins j'ai envie de consacrer un article à ce personnage, de participer moi-même à cet emballement.

J'en avais déjà donc ras-le-bol de Sarkozy.
Mais cette fois, imposer la mémoire des enfants juifs déportés aux gamins de 10 ans, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase.
C'est une drague communautariste ignoble, ça ne fera que renforcer la compétition victimaire, et c'est surtout, encore une fois (après la lettre de Guy Môquet) la dévalorisation du pouvoir de l'instruction au profit d'une émotion imposée.
L'une des choses intéressantes que Guaino faisait dire à Sarkozy, c'était qu'il fallait en finir avec la repentance, pour fermer les blessures du passé. Résultat, on veut imposer la repentance à des gamins de 10 ans en pleine formation intellectuelle !! On marche sur la tête !

Là, Sarkozy a touché deux sujets sensibles : la Shoah et l'éducation des enfants de la république. On ne peut pas laisser passer cela sans réagir… Mais n'est-ce pas là le piège ?
Carla Bruni était un moyen de faire oublier Khadafi, la mémoire de la Shoah n'est-elle pas un moyen de faire oublier Carla ?

Que faire ?

1 commentaire:

  1. Totalement d'accord ce type, Sarko,
    est un pompier pyromane...
    J'espere qu'à force de manipuler émotions et opinions, les gens cesseront d'être dupes, et que ce minus répugnant sera renvoyé à ses paillettes avec un coup de pied au cul, toutes communautés confondues et unies dans l'attachement à la dignité de la république, sauf celle, bien sùr, du grand capital dont il est depuis toujours le mercenaire cynique et vorace....

    RépondreSupprimer

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines