lundi 18 février 2008

Si on arrêtait de crier à l'antisémitisme pour n'importe quoi ?

Je découvre, notamment chez Guy Birenbaum, une affaire concernant le journaliste Yves Stefanovitch. Birenbaum a l'habitude d'accuser à tort les gens de racisme (Renaud Camus, Alain Finkielkraut).

Un débat en présence de Jean-Marie Cavada, où Stefanovich critique la façon de Delanoë de draguer le vote juif. On l'accuse d'antisémitisme, le PS le premier, évidemment…
J'ai beau regarder la vidéo, je ne vois rien d'autre qu'une critique du communautarisme, mâtinée de quelques maladresses. Je suis en désaccord avec son analyse, mais je ne la trouve pas pour autant raciste.
Moi qui suis profondément républicain, qui considère que la nation passe avant la religion, l'orientation sexuelle, etc., la drague du vote communautaire m'est insupportable. J'ai toujours trouvé ça désolant quand les candidats clament leur amour de la Palestine ou d'Israël, selon que leurs électeurs soient majoritairement arabes ou juifs.
Et bien, quand j'entends les propos de Stefanovitch, je ressens une attaque contre le communautarisme, et rien de plus.

L'antisémitisme, comme tout racisme, comme toute intolérance, m'est insupportable. J'ai d'ailleurs souvent, sur ce blog, dénoncé l'antisémitisme de Dieudonné et du réseau qui le soutient sur le net, les Ogres. Et c'est parce que je suis vigilant contre le racisme que je considère qu'il ne faut pas porter ce genre d'accusation grave pour n'importe quoi. Il faut s'assurer de ce que la personne a réellement voulu dire. J'en ai donc lu plus, ce qui a confirmé ma pensée : cette personne ne me semble animée d'aucun racisme !

13 commentaires:

  1. Stéfanovitch est un self-hater.
    Birenbaum est un parano-conspirationniste.
    Cavada est une couille molle.
    En remplaçant juif par sioniste ça ferait un bon discours d'extrème gauche rouge-vert.

    RépondreSupprimer
  2. Je vois aussi quelque chose d'assez inquiétant dans cette histoire : la plupart des blogueurs, mais aussi des journalistes (AFP en tête) ne prennent même pas la peine de citer leurs sources (les vidéos de Jérémy sahel en l'occurence), ni même de les regarder dans leur intégralité. Je fais campagne pour les Verts dans le 12ème, ce qui fait que j'ai découvert ces vidéos dès vendredi soir. Ce qu'a dit Stefanovitch m'a gonflé, mais pas plus... des attaques pas très fines, mais qui me semblaient faire partie d'une campagne relativement normale. J'étais plus préoccupé par ses accusations envers notre n°2 de liste. J'ai suivi les réactions, contre réactions, et enfin ce matin tout rentre dans l'ordre. En attendant on a tout entendu, du grand n'importe quoi, et je félicite Jérémy Sahel, avec qui j'ai eut quelques échanges, d'être resté droit dans ses bottes, comme disait l'autre!

    RépondreSupprimer
  3. « C'est le problème du vote juif. Et c'est le problème des subventions. Et ça c'est pire que Dachau. Parce que c'est donner des subventions à des gens qui ne les méritent pas... » (…) « les Juifs qui viennent avec leurs grosses voitures du 93 et 94, qui bloquent les rues et nous polluent »

    Tu as raison aucune trace d'antisémitisme dans ce texte… Surtout la dernière phrase…

    Vinz, je reconnais bien volontier que sur ton blog tu es un fervent combattant de la lutte antiraciste, mais sur ce coup tu as du caca dans les yeux... Il nous ressort les pires poncifs du lobby juif qui a la main mise sur le pouvoir et l’argent.

    RépondreSupprimer
  4. Et je te conseil de lire le démontage de son analyse sur les subventions sur le blog suivant:

    http://miklos.blog.lemonde.fr/2008/02/17/ils-sont-partout-et-ils-raflent-tout/

    Bref, Vinz, pour une fois tu es a coté de la plaque. Et quand je dis "pour une fois", c'est parce que je suis souvent d'accord avec tes analyses ;).

    RépondreSupprimer
  5. Soyons précis.
    Quand il dit "Et ça c'est pire que Dachau. Parce que c'est donner des subventions à des gens qui ne les méritent pas.", ça veut dire en gros "y a pire que de donner plus de subventions à l'association de rescapés de Dachau qu'à celle d'un autre camp, y a le fait que la municipalité donne des subventions à des endroits qui ne méritent pas ces subventions, parce qu'ils sont réservés aux juifs au mépris des lois de la République"... Rien de choquant...

    Et pour le reste, la phrase sur les 4x4 fait partie des maladresses dont je parlais dans l'article, mais faut arrêter de dire "il a parlé de juifs (DE juifs, pas DES juifs) en 4x4, c'est le poncif des juifs et de l'argent".


    Y a deux trucs qui me choquent dans cette affaire :
    -l'utilisation qu'en fait le PS, qui n'a pourtant pas besoin de ça pour battre Cavada (je préfère les débats de fond aux accusations de ce genre)
    -la présentation tronquée des propos : c'était comme l'interview de Finkielkraut à Haaretz, il suffisait de lire le truc dans son intégralité, de lire le raisonnement complet, pour voir que le mec n'est pas soupconnable de racisme
    Encore une fois, on a fait jouer l'émotion avant la réflexion...

    RépondreSupprimer
  6. Je ne défends pas le fond de l'analyse, je dis d'ailleurs dans mon article que je suis en désaccord avec celle-ci.

    Ce que je défends, c'est juste l'homme qui me semble injustement (et à des fins électoralistes) accusé d'antisémitisme

    RépondreSupprimer
  7. Vinz, ce que tu sembles ne pas voir, c’est que cette « analyse », est non seulement fondé sur nombre de contre vérités (lire l'analyse de miklos - lien copié plus haut), mais ressemble étrangement a une stigmatisation des juifs de France les présentant comme 1) ayant la main mise sur les municipalités, 2) étant de farouches sectaires refusant le mélange avec autrui, 3) de méchant pollueur avec leur grosse voiture de richard… Et tout tourne autour de questions d’argent, d’argent et encore d’argent (pas uniquement les subventions, mais la façon dont il parle de leurs 4×4 !).

    RépondreSupprimer
  8. Stéfanovitch utilise des raccourcis de langage ('ça, c'est pire que Dachau'), des amalgames (juif/loubavitch), des stéréotypes ('ils font tous la même chose', les gros 4X4), des associations d'idées ('les juifs ont les plus grosses subventions ', 'coloration juive'), des plaisanteries douteuses ('ceux d’Auschwitz sont les plus mauvais, ils n’ont reçu que 500 €'), des procès d'intention (les écoles juives qui n'acceptent que les juifs, c'est faux).
    Une rhétorique qui correspond au langage codé utilisé par l'extrême droite destinée à être comprise par ceux qui en possèdent les clés.

    Quant à contaminer Cavada par ce discours il me semble que le silence de ce dernier vaut acceptation ; et ce sera bien fait pour lui, car il n'a pas à fréquenter n'importe qui

    RépondreSupprimer
  9. @michael : je trouve que tu extrapoles ce que dit Stefanovitch, je ne suis pas d'accord

    @all : "langage codé utilisé par l'extrême droite destinée à être comprise par ceux qui en possèdent les clés" ? Je ne vois pas le rapport entre ce qu'il dit et un langage d'extrême-droite, désolé

    RépondreSupprimer
  10. Non, Stefanovitch est antisémite. J'ai pas le temps de l'expliquer en détail, mais que les citoyens responsables se fassent leur propre opinion par eux-mêmes en regardant la vidéo. Peut être qu'il ne fait pas un discours volontairement vulgaire mais il ressort les pires hallucinations sur les juifs.

    C'est un autre type d'antisémitisme que celui de Dieudonné c'est sûr, mais cet un antisémitisme tout de même.

    Ensuite, le fait que Cavada ne dise rien de la vidéo ne fait pas de lui un complice. Mais je comprends que certains objectent : "qui ne dit rien consent."

    RépondreSupprimer
  11. Vinz, après avoir regardé ton blog et lu tes interventions chez julien et consorts, bah laisse moi te dire une chose

    "C'est génial, continue"

    Sur le sujet, rien à ajouter, je suis globalement ok avec toi

    Amitiés,

    Emmanuel

    RépondreSupprimer

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines