De Palmas - Un homme sans racines


Ma critique :
Tout d'abord, l'emballage est excellent. C'est sous la forme d'un livre-disque très joli, avec un très beau livret.

Ensuite, le CD… C'est jamais évident, quand on a fait un album qui a tellement marqué les esprits que Marcher dans le sable (qui s'est vendu quand même à 1,5 million d'exemplaires), d'arriver à sortir un autre bon album ensuite. Mais De Palmas y est arrivé. Un homme sans racines contient à la fois quelques ballades dans la plus pure tradition depalmassienne (Plus d'importance, Je ne tiendrai pas, Elle habite ici) pour ne pas trop nous dépayser, mais aussi d'autres chansons pour ne pas ressembler à un copier-coller de Marcher dans le sable : Dans la rue parle de l'amour dans les yeux d'un enfant de 8 ans, Un homme sans racines revient sur les racines qu'il a perdues quand il a quitté la Réunion. Enfin, le petit bijou de l'album est pour moi Faire semblant.

Donc, pour moi, excellent album, ni trop comme le précédent, ni trop différent. Je le conseille absolument !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les éditorialistes menteurs : Colombani sur Sanders

Karoutchi et les amalgames au fascisme et à Vichy

Get A Kool, un festival raté