Foot, islam, et homophobie

On apprend qu'une équipe de musulmans pratiquants, le Créteil Bébel, a refusé de jouer contre
une équipe gay, le Paris Foot Gay (PFG). Cela secoue pas mal la blogosphère.


Cette histoire m'amène deux réflexions.

Tout d'abord, cela ne fait que confirmer que l'homophobie est importante dans "les banlieues" où l'islam, religion très homophobe, règne. Deux livres consacrés au sujet viennent de sortir : Homo-ghetto, de Franck Chaumont (au Cherche-Midi), et Un homo dans la cité de Brahim Naït-Balk (chez Calmann-Lévy)… entraîneur du PFG.

On préfère souvent cacher l'homophobie (et l'antisémitisme) dans ces cas-là. Refrain classique selon lequel "il ne faut pas stigmatiser les musulmans/les immigrés". Il ne s'agit pas de stigmatiser, simplement de dire la vérité en sortant d'une pensée manichéenne : oui, être victime de racisme n'empêche pas d'être soi-même intolérant. Et ce n'est pas davantage excusable.

Ce qui est inquiétant, c'est que le Créteil Bébel ne voit pas le problème. Si on refusait de jouer contre eux en donnant comme raison l'islam, ils crieraient à l'islamophobie, au racisme. Par contre, qu'on soit choqué de cette histoire, et le président du Créteil Bébel réclame le droit d'« affirmer » ses « convictions » sur l'homosexualité.

Non. Dans l'assimilation qu'on demande aux populations immigrées, il y a la tolérance envers les autres façons de vivre (religion, sexualité). Le refuser, c'est contrevenir à nos valeurs.


Je suis néanmoins gêné par cette affaire. Une petite histoire montée en épingle, comme par hasard pour la sortie du livre de l'entraîneur du PFG…

Surtout, un anti-communautariste comme moi a du mal à digérer l'existence d'équipes gays, musulmanes, juives, etc. Mais je sais que les clubs à l'origine communautaire existent depuis longtemps, certains s'étant même fait remarquer à un niveau très honorable (les Lusitanos de Saint-Maur en 3ème division, l'Union Sportive d'Origine Arménienne de Valence en 2ème). Je peux comprendre ce désir de s'amuser avec des gens proches, partageant une même identité… je le comprends, mais je regarde cela d'un oeil inquiet, ayant peur de l'enfermement communautaire.

De plus, si, comme je l'ai dit, être homophobe contrevient aux valeurs de tolérance que porte notre nation, il n'y a pas non plus de quoi en faire une affaire d'état. C'est beaucoup moins grave que toutes les agressions dont sont régulièrement victimes les lesbiennes et les gays en banlieue.
Et pourtant, on en parle beaucoup plus, parce que le PFG est un club de bobos ayant des relais médiatiques.
Qu'on s'enflamme sur ce problème accessoire (fût-il révélateur) alors qu'on ne parle presque jamais des agressions, cela me met vraiment mal à l'aise.

PS : les anti-pédés et anti-musulmans se lâchent. Attention, préparez le sac à vomi.
Criticus profite de l'affaire pour opposer homosexualité et religion musulmane, accusant la première de transformer l'Occident"en ramassis de lopettes à slime" et la seconde de "se rendre maîtresse de l'Europe" "par substitution de population" (et oui, il est obsédé par la défense de l'Occident). Il conclut en qualifiant l'homosexualité de "modèle de société mortifère car hostile à la reproduction". Mais non, ce garçon n'est pas d'extrême-droite…

Commentaires

  1. P'tain ! Ca fait longtemps que je n'étais pas passé sur ce blog. Il est toujours rose...

    Je crois qu'il faut prendre ce bazar pour ce qu'il est : un fait divers. Un ramassis d'abrutis nous fait part de son homophobie. Du coup, les blogs réactionnaires nous font part de leur islamophobie.

    RépondreSupprimer
  2. Mouais… On a le droit de taper sur l'islam, et sur des crétins qui prennent prétexte de cette religion pour exprimer leur intolérance. Donc les "réactionnaires" comme Didier Goux ne me choquent pas.

    Mais, quand on voit Roman Bernard qui se sert de ça pour sortir son pseudo-réflexions habituelles contre tout ce qui n'est pas occidental, là ça ne va plus.
    En plus opposer homosexualité et Occident est stupide… Alors que la Grèce antique était très pédéraste

    RépondreSupprimer
  3. Oui, mais tu ne vas pas demander à Roman Bernard de réfléchir, non plus.

    RépondreSupprimer
  4. Le problème de fond c'est que l'islam place la loi du Coran au-dessus des lois républicaines. Il y a donc incompatibilité entre les 2. Les valeurs humanistes et le respect des droits de l'Homme ne permettent pas l'application de la loi islamique qui prône la domination de l'homme sur la femme ou les châtiments corporels d'un autre âge.
    Pour s'intégrer en Europe, les musulmans doivent respecter les lois en vigueur et renoncer à une certaine intolérance sans quoi les problèmes et les tensions vont se multiplier.

    RépondreSupprimer
  5. L'assimilation, l'acceptation par les musulmans des lois françaises, se passe globalement bien en France.

    Je m'inquiète davantage dans des pays comme la Belgique ou les Pays-Bas, où l'islam sera bientôt la religion majoritaire des grandes villes.

    RépondreSupprimer
  6. Je suis d'accord avec toi, c'est franchement inquiètant. Il y a de la part de certains, une volonté claire d'islamiser les sociétés occidentales. A terme, cela risque de poser de graves problèmes.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines

Posts les plus consultés de ce blog

Les éditorialistes menteurs : Colombani sur Sanders

Get A Kool, un festival raté

Karoutchi et les amalgames au fascisme et à Vichy