Je ne suis pas dans la campagne

Parmi les blogs que je lis, je vois beaucoup de gens qui font campagne pour Bayrou ou pour Royal. Avec beaucoup d'aveuglement.

Le candidat que je souhaite voir élu, sans aucune réserve, c'est Ségolène Royal, parce qu'elle est la moins éloignée de mes idées, et qu'elle est soutenue par Chevènement et Fabius. Cependant, je ne souhaitais pas du tout sa désignation. Je l'ai beaucoup critiqué avant les primaires socialistes, et je ne vais pas faire comme si je la trouvais géniale désormais. Elle n'est pas géniale, mais elle est la seule chance de victoire de la gauche.

Mais je ne participerai pas à la propagande.
Je suis vraiment anti-sarkozyste : il est anti-laïque, communautariste, atlantiste. Mais je dois être honnête dans ma critique, pas participer aux propagandes nulles du MJS.
Pour moi, Sarkozy, ce n'est pas Le Pen. Il y a un risque de dérive autoritaire si Sarkozy devient président, mais il n'est pas raciste, ni xénophobe.

Crier au lepénisme dès que Sarkozy défend le patriotisme, c'est super contre-productif pour l'élection. L'un des éléments majeurs d'une telle élection, c'est la France : c'est pour cela que Sarkozy se fait écrire des discours par Guaino, et que Royal s'en fait écrire par Chevènement.

Sur le "ministère de l'immigration et de l'identité nationale" : oui, je trouve la formule malheureuse et un peu choquante. Mais qu'y a-t-il derrière la formule ? Je ne l'ai toujours pas compris.
Si c'était un ministère de l'immigration et de l'intégration, ça ne me choquerait pas (même si la tâche d'un tel ministre mélangeant les deux serait en pratique quasi-impossible). Mais bon, je ne sais pas ce que Sarkozy veut dire par cette intitulé. Donc, ne comptez pas sur moi pour crier au loup lepéniste tant qu'on ne m'aura pas prouvé cela.

Il y a des tas de choses à reprocher à Nicolas Sarkozy, en premier lieu, son bilan : alors qu'il est ministre de l'Intérieur, les violences contre les personnes ne cessent d'augmenter !
On peut aussi lui reprocher son communautarisme, sa démagogie…


Je suis militant quand il s'agit de valeurs : pour les valeurs républicaines, la laïcité, le féminisme, la liberté de l'orientation sexuelle, et contre le racisme, l'antisémitisme, le communautarisme, l'extrémisme et l'intégrisme religieux.
Mais le militantisme politique, c'est quand même moins mon truc…

Commentaires

  1. argumentaires sur http://poly-tics.over-blog.com/


    bienvenue
    cordialement

    RépondreSupprimer
  2. Sarkozy n'est pas Le Pen ? Oui, c'est vrai, il n'est pas borgne. Mais cela ne l'a pas empêché d'appliquer en cinq ans la moitié du programme présidentiel de Le Pen en 2002. Dont sa toute dernière "invention" ministérielle, elle aussi directement pompée dans le programme FN. Le Pen est d'ailleurs le seul à avoir salué et applaudi la performance. Bref, on n'est même plus dans la lepénisation des esprits mais dans la lepénisation de l'Etat.
    Tandis que ceux qui comme Simone Veil, savent ce que la proclamation ministérielle d'une "identité nationale" implique ne se sentent pas particulièrement à l'aise dans leurs baskets.

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  3. Assez d'accord sur le fond... (quoique moi, je soutienne Voynet).

    Mais le rôle de Chevènement dans la campagne socialiste me fait craindre des reculs de votre candidate sur la décentralisation, ce qui pourra poser des problèmes dans l'électorat alternatif et régionaliste, pourtant fortement ancré à gauche, et pas si marginal que ca.

    http://perso.orange.fr/blogpat/

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  4. Fabuisien ? je le fus durant la campagne du non. Ségolène me donne des boutons, elle a été désigné suite à son apparition dans les people donc des critères superficiels ! Elle manque trop de fond.
    J'ai voté Jospin au 1er tour 2002 je ne voterai pas Ségolène... sauf si le vent tourne trop...
    le plus important pour moi est que Sarko et Le Pen soient écartés.
    Sarko n'est pas faf, mais Le Pen fait echo chez beaucoup !

    RépondreSupprimer
  5. Depuis quand le Pen vous a dit à vous monsieur le webmaster, qu'il était raciste ? Souvenez vous, non vous n'étiez pas né, m. le Pen fut accusé de nazisme pour avoir possédé un couteau SS. D'une par il était à la légion étrangère, pas facile de ne pas aimer les autres... d'autre par, aurait il été assez stupide pour y graver son nom, quand on connaît les risques si on se fait prendre ? Et puis cette mise en scène... Arretez donc avec vos arguments stupides, d'autres ont essayés avant vous ! Non, je sais, il est génant pour vous, car il vous met la réalité devant les yeux...

    RépondreSupprimer
  6. Arretez votre petite propagande apprise par coeur "non Le Pen n'est pas un raciste"... Parce que la, dans deux minutes, vous allez me parler d'Huguette Fatna, de Farid Smahi, etc.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines

Posts les plus consultés de ce blog

Les éditorialistes menteurs : Colombani sur Sanders

Get A Kool, un festival raté

Karoutchi et les amalgames au fascisme et à Vichy