Bravo la RTBF !!!

Je viens d'apprendre que la première chaîne de la RTBF (radio-télévision belge francophone) avait fait un coup énorme ce soir.

Alors qu'ils avaient annoncé une émission sur l'avenir de la Belgique, et notamment ce qui se passerait en cas de scission de la Flandre, les téléspectateurs ont vu autres choses : une interruption d'antenne, un programme avec de vrais journalistes annonçant que la Flandre avait déclaré son indépendance. Vous pouvez voir le début de cette fiction à voir sur le blog de "Moi Belgique".

Tout était prévu : les réactions des célébrités, une fuite du roi Albert II à l'étranger, les scènes de joie des flamingants à Anvers, les reportages de terrain montrant des trains bloqués à la frontière. Tout était fait pour que les gens y croient. Et certains y ont cru, quelques-uns s'empressant d'en parler sur internet (voir par exemple cette modification sur wikipedia ou cette question sur Yahoo!Q/R).
Plus d'info dans cet article du Soir.

Bien évidemment, c'est le gros scandale en Belgique. Les politiques ne semblent pas avoir l'humour qu'on connaît pourtant aux Belges.

Je m'intéresse à l'avenir de la Belgique, j'ai d'ailleurs déjà consacré un article sur l'idée de la fin de la Belgique. J'avais été le plus neutre possible dans cet article.
Mais voici ce que je pense : des précédents récents en Europe nous montrent qu'un état binational (Tchécoslovaquie) ou multinational (Yougoslavie), ça ne marche pas. Je crois donnc que la Belgique sera scindée.
Et même, je le souhaite : chaque nation a le droit à son propre état si elle le désire. Et quand à ce qu'il adviendrait du reste de la Belgique en cas d'indépendence de la Flandre : à mon avis, dans l'état économique actuel, la meilleure chose qui puisse arriver à la Wallonie est de rejoindre la France, c'est pourquoi un mouvement comme le RWF a toute ma sympathie. Quant à Bruxelles, je ne crois pas à cette histoire de district européen.

edit :
Je l'avais oublié, mais à cause de mes articles sur la proposition de scission de la Belgique par le Belang et sur les propos anti-francophones d'Yves Leterme, je suis très bien classé sur Google pour les recherches concernant la scission du plat pays.
Toutes les recherches concernant la Belgique ayant amené des visiteurs sur mon blog hier soir, fautes d'orthographe conservées :
indépendance flamand, flamands votent la séparation de de la Belgique, la famille royale partie fin de la belgique, la belgique séparé ?, Flandre Independance 12/06, separation flamand wallon, Belgique+independance des flamands, separation des flamand et des wallon, belgique info séparation flandre wallonie, fin de la belgique, coup d'etat belgique, les flamands ont vots leur indpendance, independance flandre 2006, flamands+indépendance, blog la belgique séparatiste, ce-soir indépendance flamand, blague indépendance flamande, yves leterme, independance flandre wallons, indépendance flamands, flandre indépendance, independance de la flandre est ce un canular, coup d etat belgique, avenir de la belgique brel

Et j'adore la réponse d'un certain Zorba (sur le blog de Morandini) à un internaute qui avait dit "ils n'ont vraiment pas inventé l'eau chaude.. ces belges!" :
nous n'avons sans doute pas inventé l'eau chaude par contre nous sommes parvenus à vous vendre des avions renifleurs dans les années 70 sans rancune
(voir la fiche wikipedia sur l'affaire des avions renifleurs)
C'est vraiment marrant de voir ressortir des blagues belges sur les français dans les échanges sur internet.
Une autre, vue sur kopikol dans les réactions à un lien décrivant cette histoire :

blague belge : comment tuer un français ?
il faut viser 20 cm au-dessus de la tête, dans le complexe de supériorité


edit :
les premières minutes de la fiction de la RTBF :
mms://viptf1.yacast.net/lci/vod/news/2006-12/rtbf_extrait.wmv (via LCI)

Commentaires

  1. Petite précision qui a son importance, l'émission n'était pas du tout annoncée. C'est un autre programme qui devait avoir lieu, traitant de deux sujets remettant encore les différences entre wallons et flamands sur le tapis : "les indémnités de chomage en wallonie doivent-elles etre supprimées" et "les flamands plus corrompus que les wallons".

    Le problème de l'émission ne vient pas tant qu'elle soit une fiction, mais qu'elle ait attendu presque 30 min avant d'informer qu'il s'agissait d'une fiction, selon les dire de certains suite à une pression des instances du controle de l'audiovisuel, et suite à de très nombreux appels très inquiets des téléspectateurs selon la rtbf.
    Cela veut il dire que sans ça, on nous aurait laissé croire pendant 1h30 que notre pays était au bord d'une grave crise ? Pas même une crise, une fin, nette, tranchante et inattendue ? qu'on aurait laissé le temps aux gens de descendre dans la rue, remplis de desespoir, de colère ou de joie ?

    J'aurais apprécié l'électrochoc, si au bout de 5 minutes, juste après l'annonce des évènements, on nous avait dit : voilà peut-être ce qu'on vous annoncera prochainement, voilà ce qui pourrait arriver.

    J'apprécie moyennement quand pendant 30 minutes on me laisse imaginer l'avenir noir qui se prépare pour la wallonie...

    http://grenieragrain.canalblog.com/

    En tant que Belge, je manque un peu d'humour sur ce coup, parce que je ne suis pas certaine que cette émission ne va pas créer de nouvelles tensions entre nous, de nouveaux ennemis demain pour ceux qui étaient encore un même peuple aujourd'hui. ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Un coup énorme? Oui, certainement! L'appréciation sera certainement différente suivant que l'on ait vécu le choc "en direct" en étant grugé, s'abandonnant à l'émission spéciale et son caractère catastrophique, ou qu'on le vive "de l'extérieur" ou après coup. La perception du coup ne sera pas la même pour qui l'a reçu et qui en aura entendu parler. (je souhaitais signer ma contribution mais on me demande l'adresse d'un blog et non un mail. je n'ai pas de blog)

    RépondreSupprimer
  3. Vinz,

    To "pote" AJM a pondu un texte limite antisémite ce matin pour demander aux gens d'aller voir son Dieu au Zénith.

    Effrayant !

    http://allainjules.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  4. Ce que j'aime en Belgique, outre les belges eux mêmes et les speculoos, c'est le fait que les citoyens soient obligés de voter ;)

    RépondreSupprimer
  5. Je suis aussi sympathisant du réunionisme wallon. Cependant, la majorité des wallons n'ont guère envie de rejoindre la France, et sachant que leur indépendance ne ferait que les appauvrir, ils préfèrent le statu quo.
    Mais le fait qu'un "flamand" sur deux soit favorable à l'indépendance de la Flandre ne pourra que les pousser vers un rapprochement vers la France...

    RépondreSupprimer
  6. un tel truc aux USA et on crie au génie !
    là moi je dis respect car le RTBF a innové d'ue certaine façon meme si elle a refait le coup d'Orson Welles de 1938 dont la majorité disait que cétait impossible à rééditer de nos jours !

    Il est vrai que le sujet choisi est un sujet sensible en belgique mais il a ainsi permis d'ouvrir le débat au plus grand nombre !

    RépondreSupprimer
  7. « des précédents récents en Europe nous montrent qu'un état binational (Tchécoslovaquie) ou multinational (Yougoslavie), ça ne marche pas. »

    Bien évidemment, on prend les exemples qui vont dans son sens en occultant totalement les exemples qui ont prouvé le contraire ! Or la Suisse se porte à merveille avec ses quatre nations depuis environ mille ans... Il faut peut-être se demander pourquoi certains réussissent et d'autre pas avant de tirer des conclusions hâtives pour la Belgique.

    Bref, ce n'est absolument pas parce qu'ils étaient multinationaux que ces États ont disparu. Votre raisonnement simpliste est dangereux, car il suggère que des nations différentes ne peuvent pas vivre ensemble. C'est un discours qui fleure trop le nationalisme pour que je m'abstienne de réagir. Vous qui dénoncez le FN, prenez garde ne pas trop lui ressembler :-)

    RépondreSupprimer
  8. La Suisse est un cas particulier, sans doute dû à sa neutralité historique.

    "ce n'est absolument pas parce qu'ils étaient multinationaux que ces États ont disparu" Euh... ils ont disparu suite à une séparation des nations qui les composaient, quand même…

    RépondreSupprimer
  9. Je suis suisse (romand, donc francophone) et il se trouve que j'ai egalement vecu en Belgique (A Anvers).

    La ou un commentateur se trompe, c'est qu'il n'y a pas 4 nations en Suisse, ou en tout cas, jamais nous ne nous definissons en tant que nations via les multiples frontieres linguistiques... s'il devait y avoir des identites a l'interieur du pays, cela serait plutot par rapport a nos appartenances cantonales (la Suisse a 26 cantons ou demi-cantons, dont certains sont bilingues).

    En outre, les differences economiques entre les diverses regions de la Suisse sont bien moins accentuees qu'entre - disons - Anvers la riche et Charleroi la sinistree

    RépondreSupprimer
  10. Oui, je suis bien d'accord sur le fait qu'il y ait une seule nation suisse (la politique ne s'organise pas selon les communautés linguistiques, d'ailleurs les principaux partis politiques sont communs à toute la suisse)

    RépondreSupprimer
  11. Un peu de fierté et de courage...

    Et pourquoi les francophones ne mettraient pas sur la table des negotiation la scission pure et simple du pays, ayant un nouveau pays pauvre c'est vrai, mais un pays libre et autonome, responsable de s'autogérer, sans devoir toujours subir le poids et les sarcarsmes des politiques flamands.

    Une serie de taxes sur les autoroutes permettant l'acces d'anvers vers l'allemagne et au luxembourg constitueraient une bonne rente pour la wallonie.

    Bruxelles, de son coté, beneficierait de sa proximité de fait "Business" avec Paris. De plus, les loyers attractifs de Bruxelles attirent de plus en plus de francais (Paris) augmentant encore la proportion de francophones au sein de l'enclave francophone de Bruxelles.

    Apprenons la langue du voisin, l'allemand.

    Les francophones laisseraient donc les flamands riches, avec une population veillissante (pensions) et leur belles illusions sur leur rayonnement culturel international de leur langue.

    On leur laisserait egalement leur dérives extremistes de droite (25% je crois de Vlaams Belang, ce n'est pas rien)pour nous concentrer sur nos vrais problemes (partis a nettoyer, allocation des budgets de type plan mashall a des projets ayant un reel business plan, redynamisation et reconcentration des efforts de developpement sans politique de clocher,...). Dans l'option d'une scission, la wallonie et bruxelles francophone doivent se reveiller...

    Pourquoi ne pas relever le défi...au lieu de toujours se laisser mener par le bout du nez par la flandre et accepter a tout bout de champ ce racisme latent envers les francophones "fainéants et profiteurs" et tellement bêtes qu'ils ne connaissent pas leur belle langue.

    La politique, c'est aussi etre capable de mobiliser les gens sur des projets de société. Il n'y a pas de fatalité.

    Enfin, je ne comprends toujours pas pourquoi la region bruxelloise est une region ou les flamands sont assurés d'avoir 50% des sieges alors qu'il ne represente pas cette proportion de la population bruxelloise. Ca ce n'est pas la démocratie, c'est une forme de racisme ou une voix flamande vaut plus qu'une voix francophone.

    Beaucoup disent que la population flamande ne partagent pas les vues des hommes politiques flamands. Et bien, sorry, mais on a les hommes politiques qu'on merite et ils feraient bien de commencer a s'y interesser.

    De notre coté de la frontiere linguistique egalement, il est temps qu'on s'interesse a tout ce bourbier que nos hommes politiques nous ont créé, de maniere a essayer de redresser la barre.

    Trop, c'est trop.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines

Posts les plus consultés de ce blog

Les éditorialistes menteurs : Colombani sur Sanders

Get A Kool, un festival raté

Karoutchi et les amalgames au fascisme et à Vichy