Grenoble : Jeunesses Identitaires commettent leur 2ème agression en un mois

Cela m'a été signalé dans un commentaire : la semaine dernière, les Jeunesses Identitaires de Grenoble ont commis une nouvelle agression sur le campus de Grenoble.

Il y a un mois, le 14 septembre, ces fachos avaient déjà agressé (avec une bombe lacrymogène) deux militants de Sud-étudiant dans le local de ces derniers.
Quelques jours plus tard, ils recouvraient les murs du campus de tags racistes.

Les photos qui illustrent cet article ont été prises en début de semaine sur le campus de Grenoble. Il s'agit des tags, certainement réalisés par les gauchistes du campus, en réaction à une nouvelle agression.

Le contexte : les identitaires grenoblois ont collé plusieurs affiches jaunes et noires proclamant "Face à la racaille tu n'es plus seul / Jeunesses Identitaires" sur les murs des bâtiments de l'Université Pierre Mendès-France.

Quelqu'un a pris la sage décision d'arracher leurs affiches (les morceaux jaunes que l'on peut voir sur les photos, ce sont des restes d'affiches des J.I. arrachées). Mal lui en a pris, puisque les "identitaires" lui sont tombés dessus : insultes, menaces de mort, coups.

Communiqué de Ras l'Front : http://collectifs.raslfront.info/article.php3?id_article=8284

Tout mon soutien à ceux qui combattent l'intolérance, plus encore lorsqu'il faut faire face à des gens violents.

Commentaires

  1. Mister Révolutionnaire21 oct. 2006 à 12:28:00

    La bataille idéologique continue et deviens de plus en plus violente. Mais il ne faut pas résumer la lutte au combat gauchistes contre fascistes. Du moins, les gauchistes ne doivent pas se contenter de lutter contre les extremistes de droite. Le grand danger, c'est aussi les modérés qui grace à leurs phrases abiles et à leurs quelques ridicules concessions nous font avaler la pilule. Il est plus facile de vaincre des gens qui ne se montrent pas masqués tels que les fasciste, nazis et racistes en tous genre, mais n'oublions pas que ce n'est pas eux qui mènent la danse. Si notre devoir est de les empêcher d'arriver à leurs fins, nous devons aussi penser aux fascistes modérés de l'UMP, les sarkozystes et ceux qui sont promptes aux compromis comme les bobos de gauche et d'extrême gauche même! Je trouve ton blog très interessant Vinz car il est fait pour débattre et n'a pas peur des mots. Cependant, j'ai l'impression que nous n'avons pas la même vision idéologique et politique des choses. Pour moi, le plus grand danger, c'est la menace insidieuse de ceux qui ont su conditionner le monde entier, y compris les plus à gauche, à leur idéal capitaliste. C'est très bien de combattre le racisme, le fascisme etc. Mais n'oublions pas que ce ne sont pas les seuls dangers.

    RépondreSupprimer
  2. Pour te répondre sur ma "vision politique" et idéologique :
    j'essaye d'avoir un esprit "libre" de tout dogme, si ce n'est les valeurs des Lumières.
    J'essaye de lutter contre tout ce qui va dans le mauvais sens.
    Si je parle moins de ce que je pense du capitalisme, c'est sans doute que je suis pas un économiste, que je connais moins le sujet que celui de la laïcité ou celui des extrêmismes. Mais ça ne m'empêche pas d'être un adversaire convaincu du néolibéralisme ;)

    RépondreSupprimer
  3. Mister Révolutionnaire21 oct. 2006 à 17:50:00

    J'essaye de me tenir libre des dogmes aussi bien évidemment et j'ai un oeil critique sur tout. Je cherche à trouver un systeme libre de toute possibilité de récupération totalitariste. Cependant, en tant qu'Historien amateur (étudiant quoi) je ne penses pas qu'il soit très interessant de reprendre les valeurs des Lumières qui sont d'une autre époque. Les Lumières étaient pour une monarchie eclairée ne l'oublions pas et possédaient la morale de leur temps même s'ils ont su s'en extraire un peu. Pour ce qui est de l'économie, je suis convaincu que c'est le principe à changer. Je suis entièrement Republicain. Le pouvoir va au peuple. Le problême à notre époque, c'est le capitalisme qui est une politique economique. L'économie ne va pas sans politique et inversement. J'ai "longtemps"(je suis jeune) réfléchis au systeme economique qui permettrait au socialisme d'exister. Pour moi, il est clair que c'est une économie basée sur le besoin, une nouvelle sorte de mondialisation ou tout le monde produirait ce qui est nécessaire (à voir dans un sens large. Pas que le strict nécessaire pour survivre). Un monde sans concurrence economique, sans monnaie véritable. Enfin, ça serait trop long d'expliquer tous. En bref, je m'inspire du communisme mais dans le but d'en faire autre chose. Je pense que là ou nous ne serons pas d'accord (je n'en suis pas certain) c'est que je suis absolument pas pour une nation française, je comdamne tout nationalisme. Le socialisme n'est pas possible dans un seul pays (voir l'exemple de l'URSS, mais il n'y a pas que ça qui explique cet echec lamentable du communisme).
    Enfin bon, je vais essayer de donner mon avis à ces sujets qui m'interessent beaucoup. Surtout pour ce qui est de la laïcité.

    RépondreSupprimer
  4. Les fachos ont démentis ces agressions: http://ji-grenoble.hautetfort.com/archive/2006/10/21/stop-a-la-diffamation.html

    Il sont vraiment pitoyables, mais malheureusement extrement dangereux!

    RépondreSupprimer
  5. Mister Révolutionnaire21 oct. 2006 à 20:28:00

    Arg! J'avais ecris un super long commentaire et ça a buggé! Sacrebleu!

    RépondreSupprimer
  6. Anonyme de 7:22> merci de l'info ;)

    Mister Révolutionnaire>
    Tout d'abord, pour te répondre sur la "nation française" :
    Je suis moi aussi contre tout nationalisme.
    Par contre je suis vachement fier d'être français. De ce pays qui a fait les Lumières, la laïcité, la Révolution Française, les révolutions de 1830, 1848, la Résistance, mai 68… et plus récemment, a sur dire non au TCE et au CPE.

    Et je trouve très jolie l'idée de "nation", cet idée selon laquelle tous, quelles que soient nos différences d'origine, de couleur, de religion, on veuille vivre ensemble :)

    Sur le régime à adopter:
    moi aussi je me pose beaucoup de questions, je trouve que le capitalisme est une mauvaise chose, de même que le communisme.

    J'aimerais des politiques qui changeraient le monde, et ça m'embête de voir des présidentiables de gauche résignés à gérer le capitalisme (genre DSK) plutôt qu'à le changer :(

    RépondreSupprimer
  7. Mister Révolutionnaire21 oct. 2006 à 22:23:00

    Si tu penses que le communisme c'est le stalinisme, c'est pas du tout ça. Actuellement, je pense qu'on peut dire qu'il n'y a aucun exemple de communisme réel dans le monde. De plus, les communistes actuels sont justes des socialistes un poil plus critiques mais qui veulent toujours adopter le systeme capitaliste et l'améliorer, ce qui n'est pas ce que nous demandons. Disons que je me définie à partir de l'idée marxiste mais que je la modifie car notre société à changé et puis de nombreuses choses n'allaient pas. En gros, je me considère plus comme un révolutionnaire mondial. Pour la question de la nation, je considère ça comme légèrement dangereux tout ce qui est "jolie". L'idée de nation génère forcément une concurrence. La nation passe avant tout etc etc. Moi aussi j'aime la France, moi aussi je suis heureux de pouvoir m'exprimer et pour avoir mes idées, il fallait que mon milieu me le permette. Seulement, ce que je souhaite, c'est qu'on oublie tout ce patriotisme. La France n'est pas une firme. Je suis contre le principe de nations indépendantes (attention à ne pas confondre avec du colonialisme: le colonialisme, c'est exploiter, pas oeuvrer ensemble). Si tous les états étaient réunis en un seul, leur intérêt serait le même et ça résoudrait bien des conflits. Bien evidemment, ça n'empeche pas la France d'avoir sa propre histoire (bien que les nations sont en intéraction). Pour finir, je serais très fière de mon pays s'il laissait sa vanité de côté et qu'il décidait de rompre avec son idéal de gloire et d'identité. L'identité, c'est nous qui la créons, on ne peut perdre son identité car celle ci est toujours en mouvement.

    RépondreSupprimer
  8. Mister Révolutionnaire21 oct. 2006 à 22:33:00

    Oh, juste une dernière chose...Il doit y avoir une limite à la fierté par rapport aux actes "revolutionnaires". Certes, ils font parti d'un processus qui à mené à la création de notre société actuelle (qui évoluera elle aussi). Par contre, il faut rappeller les choses: la révolution française était une révolte bourgeoise, les Lumières avaient des idées très réactionnaires par rapport à maintenant. Je ne veux pas juger le passé. Ce qui s'est passé c'est passé selon les critères de l'époque. Mais ne nous laissons pas entrainer dans une propagande républicaine. Si on ramène les anciens révolutionnaires à notre époque, nous les dénoncerions surement. Nous ne devons pas nous comparer à eux mais plutôt nous dire que nous sommes le point d'un processus qui avance constamment. Nous ne pouvons pas savoir ce que ça donnera. Appuyons nous sur notre époque et laissons le passé en paix. Créons nos révolution et n'empruntons plus celles d'une époque révolue.

    RépondreSupprimer
  9. Je ne confonds pas communisme avec stalinisme. Simplement quand je regarde là où il y a eu le communisme (URSS, pays de l'Est, Chine, Cuba, Corée du Nord) et je vois à chaque fois des restrinctions graves de liberté, ce qui est intolérable.

    Quant à l'idée de nation, nous sommes clairement en désaccord. Ton discours est post-national ("Si tous les états étaient réunis en un seul, leur intérêt serait le même et ça résoudrait bien des conflits"), ce avec quoi je ne suis pas du tout d'accord. Moi je suis clairement pour les états-nations (à mon avis, le mieux qui puisse arriver aux Belges, c'est la fin de leur état binational qui cause des luttes incessantes et dangereuses entre francophones et néerlandophones), le côté "chaque peuple a le droit de décider de son sort" : les peuples, quand on leur laisse le choix, veulent des états-nations (voir la séparation de la Tchécoslovaquie, de la Yougoslavie, l'indépendance de l'Érythrée -de l'Éthiopie-, etc.). Donc l'état multinational, je n'y crois absoluement pas.
    Et puis surtout, je le trouve très utopique : tout ce qui cherche à créer un objet politique international (UE, ONU) marche très mal, à cause des différences entre les nations.

    RépondreSupprimer
  10. Mister Révolutionnaire29 oct. 2006 à 00:50:00

    Ce n'est utopique que parceque les gens sont fermés d'esprit. De plus, je suis bien conscient d'une difference ethnique. Cependant, il y aurait des lois pour aider à cette acceptation. Au fond, nous sommes tous conditionné. Mais disons que l'etat mondial serait basé sur une économie sur le besoin commune. Pas une uniformisation de la culture (du moins en dehors de la politique). Sinon, il ne faut pas oublier ce que disait Maurras ( directeur de l'action française, un journal monarchiste d'extrême droite du début du siècle...): "être patriote, c'est être pour la monarchie", et sur ce point il n'avait peut être pas tort. Ensuite comme je l'ai déjà dis, le communisme n'a pas d'exemple dans ce monde. Tous les régimes que tu cites ont "trahis" l'idéologie. Ensuite, je ne me définie pas vraiment comme communiste car il faut adapter et améliorer le concepte. Je ne suis pas pour supprimer les libertés et la consommation afin de créer une société égalitaire en tout point. Il y aura toujours des gens plus intelligents, des plus bêtes, des beaux et des laids. Il y aura toujours des crimes, des bagarres. Mais chacun aura de quoi vivre, vivre bien, avec des divertissements aussi, avec de l'art, sans ascetisme, mais avec mesure. Vouloir que les peuples nous rejoignent par le capitalisme, ça c'est de l'utopie. Premièrement parceque le capitalisme à besoin de pauvres à exploiter, et deuxiemmement parcequ'il est impossible que tout le monde consomme autant que nous. Le socialisme dans un monde, un systeme capitaliste, c'est de l'hypocrisie et surtout, ce n'est pas du socialisme. C'est une espèce de science du compromis. Alors une bonne fois pour toute, sois vous acceptez la misère et vous acceptez d'être seul dans votre petit coin, soit vous décidez qu'il faut que les choses doivent changer et dans ce cas là, il faut un tournant radical.

    RépondreSupprimer
  11. Les fachos nous agressent, agressons les fachos. JI = groupuscule fachiste xénophobe sexiste machin truc bidule...


    C'est un jeu concours ? Un challenge : rédiger des textes de 5 lignes où il faut placer à tout prix les mots "fasciste", "raciste", "antisémite", "xénophobe", "intolérance" ? La lecture des blogs de gauche est souvent fastidieuse. C'est toujours le même leitmotiv. Pouvez-vous inventer autre chose ? Un monde dirigé par l'extrême gauche serait encore plus ennuyeux, répétitif, empreint d'un bigoterie laïque que ne l'est déjà la république actuelle...

    Si vous voulez élargir un peu votre vocabulaire, je vous conseille la lecture d'ignobles auteurs fachos : Céline, Lucien Rebatet, Pierre Drieu la Rochelle.

    RépondreSupprimer
  12. Mister Révolutionnaire19 nov. 2006 à 18:09:00

    L'argumentation est plus que faible...tu ne sais pas vraimentd e quoi tu parles...

    RépondreSupprimer
  13. Salut,
    Je suis un jeune grenoblois tres impliquer dans ma conscience politique, que je qualifierai de revolutionnaire, communiste, internationaliste, libertaire etc...
    Les sondages d'intentions de votes pour les elections 2007 sont halucinnantes. d'apres l'ipsos, sarkozy=environ 35%, royale= environ 30% et le pen= environ 25%.Ce qui signifierai que meme si l'on se retrouve avec un second tour opposant Royale et Sarko, les electeurs de Lepen se pencheron sans doutes dans le camp de mr sarkozy.En gos on devrait se retrouver aevc de la chance avec mme royale comme presidente sinon avec le pen ou sarkozy.Dans les trois cas, meme si il yen a un moins pire, nous somme dans lobligation de voter liberale voire ultra liberale.
    Dans le but de rassembler le maximm de personne pour organiser un espece de mouvement grenoblois pour participer aux manifestations, voire organiser des rassemblement si le projet se developpe, j'aimerais discuter sur le fait de la possibiliter du projet et de son organisation.Ca ne serais pas forcement quelque chose de grande envergure mais petetre un mouvement "rebel" qui montrerai que l'on ne soumettra pas a ces idées la. J'aimerais savoir votre avis.merci camarades.

    RépondreSupprimer
  14. Pour situer un petit peu ma vision politique je la comparerai peut etre a cele de mr revolutionnaire qui est je pense la plus proche et tres proche de la mienne.La difference c'est que j'ai peut etre des idées moins pacifistes a l'encontre de ceux qui ont des idées officielement "interdites" bien que officieusement le gouvernement ne fait pas beaucoup d'effort.
    Quant a anonyme je pense que c'est le genre de personne que je qualifierai de "moutons", ce n'est pas sa vrai vision ce sont des personnes ignorantes a qui ont a appris une seul et meme opinion et a qui on n'a pas appris a penser autrement.merci camarades

    RépondreSupprimer
  15. Mister Révolutionnaire1 févr. 2007 à 20:23:00

    je viens de me rendre comte d'une horrible faute de grammaire dans un de mes commentaires...excusez moi ^^.

    RépondreSupprimer
  16. Salut VinZ

    Sympathisant libertaire, je sors souvent en ville les week ends, pour prendre l'air, ou pour voir des amiEs.

    Forcé de constater que les identitaires sont de plus en plus nombreux sur Grenoble et les environs...

    Hier après midi, malgré la pluie, j'en ai croisé quelques uns... et également des skins, qui sont de retour (confirmé aussi à Lyon)

    Ah, bien sûr, on pourrait mobiliser les forces libertaires, alters, et antifa de Grenoble et des environs pour en finir avec la "peste brune", mais... je pense que nous manquons sérieusement d'un minimum d'organisation.

    Et je rajouterai à l'adresse de l'identitaire patenté qui nous a qualifiés de "gauchos" :

    "Une partie des gens, dans ce pays, luttent comme ils le peuvent pour la liberté, les libertés fondamentales de l'homme, et créent autre chose.

    D'autres personnes entraînent les plus faibles dans une spirale de l'identité, de la haine et de la tradition pur porc, sans même se poser des questions de bon sens(*)."

    (*) Récemment, à un concert de Metal, j'ai vu une bande de 20 identitaires se défouler sur de la musique foncièrement anti-chrétienne (le black metal...) Païens fondamentalistes ou cathos intégristes ? Il faut faire votre choix...

    (**) Je rappelle à ceux qui ont un minimum de culture musicale que le rock, fût il identitaire, descend du blues. Donc, de la musique des esclaves noirs américains. Tordu, non ? :D

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour messieurs.
    Je voudrais commenter ce petit article bien que ne faisant pas partie des jeunesses identitaires.
    Premièrement,le fait de tagger est une preuve de la crasse intérieure comme extérieure des personnes ayant tagué,puisque le tag est sale,de plus c'est quelquechose de proscrit par la loi alors qu l'affichage est autrisé,sur ce plan,ce sont les personnes ayant taggé qui sont fautives,c'est une ereur car ce sont eux qui passent pour les méchants face à la loi.
    Deuxièmement, ce sont des appellations empreintes d'ignorance et transpirant la stupidité qui sont utilisées contre les jeunesses identitaires,excusez-moi de ma grossièreté mais il faut parfois être objectif.Ces personnes n'ont pas l'air de savoir ce que veut dire "fascisme",c'est un mouvement républicain prônant l'imposition de la classe ouvrière par la violence et la grandeur de l'Italie(très beau pays au niveau des arts(culinaires ou non) je vous conseille d'y aller pendant vos prochaines vacances :)),ceci est la vraie définition(très abrégée),la leur,complètement faussée veut plutôt dire "archétype du Mal" c'est un terme élastique qui englobe beaucoup de choses,quel est le rapport entre un Hitlérien et un Patriote français?aucun en réalité,pour le gauchiste,si, ils sont tous les deux anticommuniste ce qui les rends passables pour humiliation publique,torture morale et mort intellectuelle.Que veut dire Nazi? aucuns de ces gauchistes ne le savent,en réalité cela vient du NSDAP "national-sozialisten deutsche arbeiter partei" ce qui veut dire parti des travailleurs allemands socialistes-nationaux(et non pas nationalistes) ce qui prônent un SOCIALISME(oui vous avez bien lu,un socialisme) hors de la doctrine internationaliste,le national-socialisme contrairement à ce que l'on vous a fait croire est plus un parti "d'extrême centre" voire extrême gauche que d'extrême droite,il se basait beaucoup su les couches populaires avec moults subventions.Mais alors où est le rapprochement avec les JI?les nationaux-socialistes ont une théorie(loin d'être prétendument scientifique) sur les races.Les gauchistes(qui ne connaissent que cette face du national-socialisme,et pas celle qui les rendrait honteux) accusent donc les JI de racisme! Diffamation calomnie,c'est grave,les JI luttent contre le racisme,vous pouvez le voir sur plusieurs affiches.Ils sont nationalistes c'est certain.Ils ne se prônent aucune affiliation avec le fascisme,le national-socialisme ou le racisme.
    Ici,dans tout l'article et les évènements,au final les gauchistes passent pour les mauvais et les JI pour les gentils.Les gauchistes témoignent d'une ignorance et d'une délinquance(le tag)la "violence" des JI ne peut être condamnée, combien de militants de gauche et d'extrême gauche usent-ils de la violence lors de leurs manifestations,je pense aux manifestations anti-CPE à l'époque et aux blocus aujurd'hui.Ici les JI sont les Gentils.
    Enfin,il est de mon avis que toute pensée est respectable et part d'une bonne volonté,même le communisme(85 millions de mort et c'est pas fini).Toutes les pensées sont construites par des philosophes très intelligents,mais là,messieurs les gauchistes,franchement,être représenté par des ignorants puants rampants et hors-la-loi pédants fats et cuistres,se croyants savants...Nietzsche se retournerait dans sa tombe...

    Lisez "Le Terrorisme intellectuel" de Jean Sévillia,Perrin,2000 c'est un grand historien.

    RépondreSupprimer
  18. C'est quoi ce pays de merde où on traite de fachos les gens qui s'opposent aux racailles ????

    Franchement grandissaient les gars on est plus en Mai 68 là, des types se font taper dessus tout les jours pour un regard ou encore pire se font planter pour 2 euros 20 quand ce n'est pas pour le plaisir.

    Mais bien sur il y a qu'une seule violence qui vous intéresse et que vous osez dénoncer par égo sur-dimensionné et manque de testostérone c'est celle des natios.

    RépondreSupprimer
  19. salut les bobos!
    moi je suis un ancien vert devenu identitaires et fier de l'être.

    C'est vrai que la racaille elle n'est pas du tout raciste!continuez de leur trouver des excuses,parce que vous avez peur.c'est tout.Vous deviendrez musulmans en 2040 comme la majorité.
    Je ne suis pas contre une francemultiraciale.
    Je suis contre une france multiculturelle.
    Ne tolérons pas ce qu'ils ne tolèrent pas chez eyx.

    Pourquoi devrai-je être xénophile?

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour,
    depuis 1 an maintenant je me fais traiter de "fromage" et ma copine de "sale pute de française" quand elle porte une jupe, lorsqu'on rentre chez nous (près du mirail à Toulouse) par des jeunes rebeu.

    J'en parle avec l'épicier du coin (un rebeu lui aussi, bien sympa) qui est atterré par ces comportements, en a honte et me réconforte dès qu'il peut.
    N'empêche que un de mes pote s'est fait démonter en venant me voir l'autre soir.

    ça m'a appris une chose, le "fascisme" c'est bilatéral aujourd'hui et le nier ne fait le jeu QUE du front national.

    Venez habiter dans les cités pour vous en convaincre.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines

Posts les plus consultés de ce blog

Les éditorialistes menteurs : Colombani sur Sanders

Get A Kool, un festival raté

Karoutchi et les amalgames au fascisme et à Vichy