Fadela, qu'as tu fait ?

Fadela Amara, présidente de Ni Putes Ni Soumises, estimable femme de gauche, est nommée secrétaire d'état à la politique de la ville, dans le nouveau gouvernement Fillon.

Cela me dérange, pour deux raisons principales :
  • En faisant cela, elle crée un lien très regrettable entre NPNS et la droite : comment peut-on être proche de SOS Racisme et rejoindre un gouvernement comptant un ministre de l'Immigration et de l'Identité Nationale ?
    Cela décrédibilise cet excellent mouvement laïque qu'est NPNS, et je parie nos adversaires (anti-laïques et islamo-gauchistes) s'empresseront d'utiliser cela contre nous
  • Pire encore, elle est nommée secrétaire d'état auprès de la ministre de la Ville et du Logement, Christine Boutin, le symbole des réactionnaires chrétiens, des homophobes et des anti-laïques, qui a nommé auprès d'elle un intégriste catholique et même un prêtre !

Qu'as-tu fait, Fadela ?

Commentaires

  1. Pourquoi Fadela a-t-elle accepté ? Elle se trouvait au chômage et ne savait vers quel saint se tourner ? St Nicolas et Ste Christine l'ont accueillie, pauvre petite égarée... Se rend-elle compte du mal qu'elle fait dans les banlieues ? Comment a-t-elle pu entrer dans un gouvernement où il y a un ministère de l'immigration et de l'identité nationale ?

    Je suis extrêmement déçue, j'espère que NPS se sabordera ou la reniera.

    RépondreSupprimer
  2. et que dire des "exemples" donnés par Kouchner (ancien ministre PS), Besson (ancien député PS) et Bockel (ancien sénateur PS), tous ralliés à Sarkozy???

    RépondreSupprimer
  3. C'était cousu de fil blanc depuis longtemps, vinZ: je trouve cela surprenant de s'en émouvour: tout le monde sait depuis longtemps que NPNS et sa présidence étaient sarkocompatibles...Julien Tolédano

    RépondreSupprimer
  4. Communiqué de NPNS Bretagne :

    La nomination de Fadéla Amara au gouvernement correspond à un engagement personnel qu'il ne faudrait confondre avec un acte collectif de notre mouvement. Il va de soi que son départ pour le gouvernement va entrainer des changements d'organisation auxquels nous allons faire face démocratiquement afin de continuer à porter les valeurs républicaines qui sont les notres : la laïcité, la mixité et l'égalité. Les comités bretons participeront activement au renouvellement tant sur le fond que la forme.

    Il convient de s'interroger tout de même sur les raisons de sa participation à un gouvernement libéral, de droite. C'est un indicateur supplémentaire qui devrait inquiéter les forces de progrès et l'opportunisme ne suffirait pas à justifier son positionnement.

    Nous souhaitons beaucoup de courage à Fadéla pour accomplir sa mission auprès de Mme Boutin, nous ne la féliciterons pas mais continuerons à respecter son engagement, son parlé vrai spontané et son authenticité. Nous sommes attachés à cette organisation et continuerons à la faire vivre par les débats et les actions de terrain que nous menons comme les interventions en collège et lycée ou encore l'accueil des femmes victimes de Violences.

    Nous la remercions d'avoir ouvert la voix du néo féminisme universaliste, d'avoir été le fer de lance de notre combat depuis 2003 et saluons le travail que nous avons accompli à ses cotés.

    RépondreSupprimer
  5. d'accord avec annaig, c'est vrai que fadela participe a un gouvernement "sauvagement" de droite, mais peut etre que, plus tard, se rendant compte de l'incompatibilté de son engagement personnel avec l'action globale du gouvernement, claquera t elle la porte de son ministere avec force et fracas, (on peut toujours rever). une chose est sure, la Gauche( PS, vert etc...) n'as pas été a la hauteur des attentes que l'on avait d'elle. va falloir remonter ses manches et etre vigilant pour la suite de l'Histoire de France

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines

Posts les plus consultés de ce blog

Les éditorialistes menteurs : Colombani sur Sanders

Get A Kool, un festival raté

Karoutchi et les amalgames au fascisme et à Vichy