On a les soutiens qu'on mérite

1967, élection législative à Grenoble :
Quel candidat n'a jamais pu se prévaloir de cautions aussi éclatantes et diverses ? Quatre prix Nobel (François Jacob, Jacques Monod, André Lwoff et Alfred Kastler) et Jean Rostand, Jean Vilar, Daniel Mayer, Maurice Duverger, Jacques Brel, Serge Reggiani, Marie Dubois, Jacques Martin… Plusieurs d'entre eux viennent parler ou chanter à Grenoble : et Mendès, qui fréquente très peu l'Olympia, découvre Jacques Brel avec ravissement
Jean Lacouture, Pierre Mendès France, p.631 de la version poche (collections "Points", le Seuil).


2007, élection présidentielle :
Trois membres de la famille Hallyday, parmi les plus célèbres -Johnny, Laeticia et David- ont adhéré au parti de Nicolas Sarkozy, a confirmé mardi la députée UMP de Meurthe-et-Moselle Nadine Morano. (…) Johnny Hallyday "soutient l'action de Nicolas Sarkozy, c'est un chanteur populaire que j'apprécie énormément, que beaucoup de Français apprécient, comme d'autres artistes, comme Jean Reno, comme Christian Clavier, j'en aurais beaucoup d'autres à citer qui ont rejoint Nicolas Sarkozy", a indiqué Nadine Morano
dépêche AP, 29 août 2006

Commentaires

  1. Un peu facile comme comparaison, tu peux etre sure que Pierre Mendes France fut en son temps soutenu par des chanteurs populaires, quant a Nicolas Sarkozy, il est aussi soutenu par nombre d'intellectuels Francais.

    Mais je dois reconnaitre que la note est drole ;).

    RépondreSupprimer
  2. J'assume tout à fait le fait que ma note est partiale. ;)

    Mais c'est la réaction que j'ai eu quand j'ai appris que Sarko était soutenu par Johnny, qui aime tellement la France qu'il voulait belge pour payer moins d'impôts (mais cela lui a été refusé parce qu'il n'habite pas en Belgique).

    Et encore, je suis gentil, j'ai pas parlé de Steevy ;)

    RépondreSupprimer
  3. Queneni Steevy est un grand intellectuel!

    RépondreSupprimer
  4. Excellent ! Présenté comme ça, c'est sans appel. ;)

    RépondreSupprimer
  5. Max Gallo par exemple, mais je pense que Vinz connaît :)

    Sim

    RépondreSupprimer
  6. Ouais, Max Gallo, en effet…
    Là j'ai pas compris. Autant avec Pasqua et Chevènement, il restait fidèle à ses positions souverainistes, autant là, j'ai du mal à comprendre en quoi Sarkozy communautariste, européiste, pas très laïc, etc. intéresse tant Gallo.

    RépondreSupprimer
  7. Une googleAd Sarkozienne reprend le titre du dernier Gallo, le très générique, j'en conviens, "Fier d'être français".
    Une piste donc !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines

Posts les plus consultés de ce blog

Les éditorialistes menteurs : Colombani sur Sanders

Get A Kool, un festival raté

Karoutchi et les amalgames au fascisme et à Vichy