lundi 5 juin 2006

Les kémites (1) : Glossaire kémite

Avant-propos : Pour permettre de mieux saisir l'extrémisme de la Tribu KA, j'ai essayé de dresser un glossaire des principaux termes du vocabulaire "kémite". Beaucoup de ces termes se réfèrent à l'Égypte. En effet, ce groupuscule se réfère aux racines du peuple noir qui, selon lui, se situent dans l'Égypte ancienne (voir : Kemet).

Aset : membres féminins de la Tribu KA. D'après le site de la Tribu KA, "Elles sont nos reines, nos femmes, nos trésors. Îcones de beauté, d'intelligence, elles sont la base de la Tribu Ka, car sans elles la résurrection ne serait que factice".

Aton : Disque solaire. Dieu de la civilisation égyptienne (voir fiche wikipedia). A connu une éphémère célébrité quand le pharaon Aménophis IV en fit le dieu unique de son règne, prenant le nom d'Akhénaton (celui qui est utile à Aton), et créant ainsi le premier monothéisme officiel. La mort d'Akhénaton replongera Aton dans l'anonymat des dieux. Dieu à la fois unique et égyptien, il est la divinité parfaite pour Kémi Séba et ses amis, qui lui vouent un culte. C'est ainsi que les kémites de Séba sont devenus "Kémites Atoniens".

Ecole d'Hor : Institut pour enfants de la Tribu KA (voir la page consacrée sur Afrostyly). Combine soutien scolaire et "cours sur l'histoire de Kemet donnés par Kémi Séba". A pour but de formater ces jeunes esprits à la propagande sectaire de la Tribu KA, "pour construire des jeunesses atoniennes". Hor désigne le Dieu Horus (voir : kémitisme).

Fara : Guide, leader. Kémi Séba est le fara auto-proclamé de la Tribu KA. Le parallélisme des langues fait que Fara rappelle étrangement Führer. En pratique, cela a également un sens religieux : le Fara est le gourou de cette secte, c'est lui qui fait les "prêches".

Frères et soeurs : Ponctue régulièrement le discours de Kémi Séba. Variante : "mes frères, mes soeurs". Utilisé pour haranguer ses disciples.

Hotep : signifie "paix" dans la langue metu neter. Salutation habituelle des "kémites", en particulier de Kémi Séba.

Hyksos : nom d'un peuple sémite ayant envahi l'Égypte au XVIIIème siècle avant J-C (voir fiche wikipedia), puis chassés deux siècles plus tard par Amisis. Utilisé par Kémi Séba et ses acolytes pour désigner les Juifs (notamment dans le communiqué "Le bal des vendus"). Comme cela est vraiment trop compliqué à comprendre pour les non-initiés, Séba utilise désormais simplement "sémites" pour désigner les Juifs.

Jeunesses Atoniennes : Dans le projet de Séba, mouvement de jeunesse pour jeunes kémites, afin de les éduquer dans le culte atonien. Quand on lui dit que le nom n'est pas sans rappeler les jeunesses hitlériennes, Séba réponde que "Hitler ça ne nous (les kémites) concerne pas".

KA : Sigle pour "Kémites Atoniens". Au kémitisme de base s'ajoute l'atonisme. Le logo de la Tribu KA reprend les représentations traditionnelles des deux principaux dieux de ce néo-paganisme : le disque et les rais de lumière pour Aton, et le faucon d'or pour Horus.
Ka est également une notion de l' Égypte ancienne, désignant l'énergie créatice.

Kemet/KMT : Nom de l'Égypte ancienne dans la langue metu neter. Signifie "la terre noire" (voir fiche wikipedia). Cela fait référence au limon noir qui était déposé par le Nil. Mais les "kémites" interprètent cela comme "la terre des Noirs", et en déduisent que les égyptiens étaient Noirs. Cette hypothèse, bien que très contestée par les spécialistes de l'Égypte ancienne, est à la base de tout le folklore égyptologique des "kémites".

Kémi Séba : pseudonyme de Stellio Gilles Robert Capo Chichi. Signifie, en toute modestie, "étoile noire".

Kémite : Noir, dans la langue metu neter. Séba ne se reconnaît pas en effet dans les noms désignant classiquement les Noirs (noir, black, africain, antillais) puisque ce n'est, selon lui, "rien d’autre que les appellations des leucodermes nous concernant". C'est ainsi que se font appeler Séba et les membres de la Tribu KA. D'après lui, "Kémite est le nom du "nègre" qui sait son histoire". Cette appellation est fortement liée à la pratique du kémitisme.

Kémitisme : Résurgence de la religion païenne de l'Égypte antique (elle tire son nom de Kemet, voir cette entrée). Dans la vision de Séba, elle fût d'abord principalement consacrée à Horus, le faucon d'or, qui a vaincu Seth, dieu guerrier et manipulateur. Séba découvrit ensuite Aton, ce qui donnera naissance au kémitisme atonien (voir : Aton).

Leucoderme : Terme péjoratif utilisé pour désigner les Blancs. Dans le communiqué "Le bal des vendus", Séba parle même du "maître leucoderme". Il veut leur faire la guerre pour leur reprendre le pouvoir puisque, selon lui, "à une époque où le leucoderme marchait encore à quatre pattes dans les cavernes, nous (les kémites) étions déjà les rois et les propriétaires de ce globe".

Maât : Déesse égyptienne de l'ordre, de l'équilibre. Fille de Rê. Elle a donné 42 "commandements" à respecter. Les kémites prétendent que ces commandements ont inspiré les dix commandements des religions issues du judaïsme. La "Logique de Maât" est l'ordre que souhaite imposer la Tribu KA.

Metu/Medu/Medou Neter/Netjer : Langue parlée dans l'Égypte ancestrale (hiéroglyphes). Récupérée par les "kémites" de Séba, qui voulaient pouvoir utiliser une langue africaine, et non pas une langue indo-européenne ou sémitique. D'après Séba, en utilisant ce langage, "nous (les kémites) opérons une rupture epistémologique avec le monde occidentalo-sémite qui nous a inculqué son langage et sa mentalité".

Medzatones : Membres masculins de la Tribu KA. Souvent des gros bras, et généralement d'anciens délinquants ("Un certain nombre de Medzatones étaient avant leur entrée dans la Tribu KA des délinquants et constituent aujourd'hui la preuve vivante qu'Atona ( dieu ) est le plus grand des alchimistes" d'après le site de la tribu KA)

Nation of Islam (NOI) : Organisation musulmane noire radicale, fondée en 1930 par Fard Muhammad, puis dirigé par Elijah Muhammad. La NOI est une vision très particulière de l'islam : selon elle, l'islam est la religion des Noirs, et les Blancs sont une race inférieure créée il y a 6 000 ans par un scientifique noir nommé Yacob : la NOI appelle donc à la création d'un état noir indépendant au Sud des États-Unis ; en attendant les Noirs doivent se rendre indépendants des Blancs (notamment en créant des entreprises exclusivement noires).
En 1948, sous l'influence de son frère, Malcolm X se convertit à la NOI, dont il deviendra rapidement un prêcheur charismatique. En 1964, après avoir découvert le vrai islam, il quitte l'organisation et en dénonce le racisme. Le successeur de Elijah Muhammad (son 7ème fils), influencé par l'action de Malcolm X, transforme dans les années 70 la NOI en une organisation musulmane sunniste traditionnelle.
En 1978, Louis Farrakhan décide de restaurer la NOI originelle (retrouver les dogmes d'Elijah Muhammad, tout en les atténuant). Si le racisme anti-blanc est officiellement abandonné, il est à noter que la NOI de Farrakhan accuse les juifs d'être responsables de l'esclavage des Noirs.
Ému après avoir assisté à un meeting de la NOI à Los Angeles, Kémi Séba en rejoint la branche française. C'est là, devant convaincre les passants d'acheter l'organe officiel du mouvement, qu'il acquiert son talent d'orateur. Mais, au fil du temps, Séba s'intéresse de plus en plus à l'Égypte et au kémitisme, et s'éloigne de l'islam : il finit par quitter la NOI. Lui qui avait quitté le lycée avant le bac, il retourne alors à l'université passer une capacité en droit : c'est là qu'il rencontrera ceux avec qui il fondera le Parti Kémite.

Parti Kémite (PK) : Organisation noire radicale, fondée en décembre 2002 par Kémi Séba et Raheem Abdul Jamaal. Interdite aux non-noirs, ce qui attire les premières critiques.
Le PK assure le service d'ordre de la manifestation de soutien à Dieudonné devant l'Olympia en février 2004. En retour, Dieudonné leur prête son théâtre (Théâtre de la Main d'Or) le temps d'un meeting le 29 août 2004, malgré un mot d'ordre clair : "compte tenu de notre politique, seul notre famille (le peuple kémite) y est conviée".
Kémi Séba quitte le PK fin 2004 pour des raisons religieuses (voulant promouvoir uniquement le culte atoniste, il ne se sentait plus à l'aise dans un mouvement où il y avait aussi des noirs chrétiens ou musulmans) et politiques (le PK ne lui semble pas assez radical) : il traite alors ses anciens amis de "nègres incapables de s'affranchir physiquement ou mentalement de leur maître blanc, arabe, ou juif". Le PK ne survivra pas longtemps au départ de son porte-parole charismatique.

Tribu KA : Organisation sectaire fondée par Kémi Séba fin 2004, peu après son départ du PK. Principalement consacrée au mysticisme kémitiste. Mouvement très radical, ainsi présenté par Séba à sa fondation : "Je tiens à préciser que ceux qui m'ont trouvé raciste, extrémiste, illuminé par ma foi lorsque j'étais porte-parole du Parti kémite ne devraient pas s'intéresser à la Tribu Ka. Car le choc que vous avez eu par rapport au Parti kémite ne sera qu'un en-cas en comparaison de ce que fera la Tribu Ka". La Tribu KA se réunit tous les dimanches pour un meeting hebdomadaire depuis octobre 2005.
La Tribu KA fait surtout parler d'elle pour ses actions et ses communiqués violents.
Le 22 mai 2005, à la fin d'un marche commémorant l'esclavage (organisée par le Coffad), une non-"kémite" commence à parler de la Palestine à la tribune : Séba tente alors de l'empêcher de continuer, la sécu utilise la lacrymo pour repousser les "kémites".
Au cours de l'année 2005, Séba publie (au nom de la Tribu KA) un communiqué d'une rare violence, "Le bal des vendus" ; le ton est donné dès le début ("salutation à nos pires ennemis qu'ils soient Juifs, Arabes ou autres"), il s'agit d'une liste de noirs jugés coupables selon lui "(1) de vouloir établir à tout prix un dialogue avec les Occidentaux et autres Hyksos, alors que l'heure n'est pas au dialogue mais bien à la condamnation. (2) de prôner une scélérate intégration à la raie publique française. (3) de condamner tout Noir s'attaquant au maître Leucoderme" : Séba vise notamment Serge Bilé, Stéphane Pocrain, Harlem Désir, Calixte Beyala, etc. Il attaque aussi le président du "collectif Dom", Patrick Karam : ce dernier réplique, attaquant Séba en septembre 2005 pour "diffamation publique" et "provocation à la discrimination raciale". Séba ne se rendra pas aux convoncations de la juge Nathalie Turquey, et fera l'objet le 6 décembre 2005 d'un mandat d'amener.
Fin 2005, un autre communiqué sera publié, cette fois à destination des patriotes ivoiriens, les encourageant à chasser les français.
Le 22 février 2006, après l'arrestation de Youssouf Fofana, accusé d'avoir, avec son Gang des barbares, torturé à mort le jeune juif Ilan Halimi, Séba envoie un mail à plusieurs organisations juives : "que notre frère soit coupable ou pas, nous vous prévenons que si d'aventure il vous prenait l'envie d'effleurer ne serait-ce qu'un seul des cheveux du frère, au lieu de lui laisser avoir un procès équitable, nous nous occuperons avec soin des papillotes de vos rabbins".


Sources :
- "Interview de Kémi Séba, Fara de la Tribu KA", novembre 2005 (AfricaMaat)
- "Interview du Parti Kémite", septembre 2004 (Afrostyly)
- Extraits publiés dans le Marianne N°468 du livre "Noir et français!" de Géraldine Faes et Stephen Smith (Panama, 445p., 20 euros)

30 commentaires:

  1. J'espere justeune chose que dans ton blog tu dénonce aussi bien les derives extremistes juives comme tu le fait avec tant de plaisir sur les derives des extremistes de ce groupuscule noire.

    Bizzarement je ne vois, je soutiens DSK, a pour la presidentielle, je suis noire, et je pense effectivement qu'il y a des extremiste au sein de la communauté Juive, DSK n'en fait par partie. Tu ferais mieux d'etre republicain et d'appeler tout le monde a vivre enssemble, essayer de comprendre ce que ressentent certain noire de france, plutot que de te baser a chaque fois sur l'angle jif, je pense que que tu n'est pas tres partial, c'est facile de denoncer les autres sans regarder les propres pb que l'on a chez soi...

    RépondreSupprimer
  2. Bien évidemment, je condamne avec la même force tous les extrémismes, qu'ils soient blancs, noirs, arabes, juifs, etc., ou religieux.

    J'essaye de ne parler sur mon blog que de sujets que je maîtrise, pour que cela intéresse les lecteurs.
    Si je parle plus de l'extrémisme noir sur ce blog, c'est simplement qu'il se trouve que je connais très bien le sujet : ça fait deux ans que je m'intéresse au Parti Kémite, puis à la Tribu KA.

    Un de mes principaux buts est de lutter contre tous les racismes, et en aucun cas de soutenir une communauté plutôt qu'une autre.

    Et quand tu me dis "Tu ferais mieux d'etre républicain et d'appeler tout le monde a vivre enssemble", c'est ce que je passe mon temps à faire sur ce blog. Je trouve donc ce procès d'intention très nul

    RépondreSupprimer
  3. Moi je pense surtout que quand on écrit un message, il faut essayer d'être un peu clair.
    Personnellement, je ne comprends pas cette phrase: "Bizzarement je ne vois, je soutiens DSK, a pour la presidentielle, je suis noire, et je pense effectivement qu'il y a des extremiste au sein de la communauté Juive, DSK n'en fait par partie."
    Je crois que les approximations, les "à-peu-près" de la langue mènent à (ou révèlent) une pensée manichéenne et sans nuance.

    RépondreSupprimer
  4. Pour commencer,je ne partage pas les idees de la Tribu KA. Ceci dit, je souhaiterais lire sur ton blog une etude aussi detaillee que celle-ci sur la LDJ et le Betar, deux groupuscules racistes et terroristes, qui bien que connus des services de police, sevissent depuis longtemps en toute impunite.

    Autre chose, a la lecture de ton etude ci-dessus, il y a comme une certaine condescendance et du mepris dans ta facon de decrire tout ce qui n'est pas de religion judeo-chretienne. En effet, en parlant de "paganisme" tu utilises une terminologie extremiste qui me rappelle a bien des egards celle des islamistes, qui designent les non musulmans d'"infideles", et celle des colons judeo-chretiens qui labelisaient tous les pratiquants des religions africaines de "paiens" et d'"animistes". Cet etiquetage condescendant, devalorisant et invalidant est a la base de beaucoup de frustrations qu'on peut remarquer chez les minorites ethniques en France.

    Dernier point, juste pour ta gouverne, sors un peu de ta culture europeo-centrique et lis un auteur comme Cheick Anta Diop et tu comprendras que l'Egypte pharaonique, pas seulement le limon du Nil, etait bel et bien "noire". Les prelevements effectues sur des momies ont prouve scientifiquement que les pharaons egyptiens avaient une peau a forte teneur en melanine.

    Bon courage.

    RépondreSupprimer
  5. Incroyable mais vrai... chaque fois que quelqu'un parle de groupes racistes violents, il ressort la LDJ et le Betar (que je ne défends nullement), comme s'il n'y avait qu'eux. Et pourquoi ne pas demander des articles, par exemple, sur le Bloc Identitaire, le GUD (étudiants) qui sème la désolation dans les facs surtout parisiennes ? Pourquoi ne pas exiger leur dissolution ? Les medias font bien leur travail de matraquage.

    Perso, je trouve l'article de vinZ très intéressant et documenté. On a beaucoup parlé de la tribu KA et de son incursion rue des Rosiers, mais sous forme de soufflé bien vite retombé.

    Le racisme et l'antisémitisme ont encore certainement quelques beaux jours devant eux, hélas !

    RépondreSupprimer
  6. Caro,

    Il serait logique, dans le cadre de ce blog, que l'auteur parle de tous les protagonistes impliqués dans l'incident de la rue des Rosiers", y compris la Tribu KA, le Betar et la LDJ. Ces deux derniers groupuscules, à l'image de la Tribu Ka, sont des milices racistes violentes et adeptes des ratonnades (cas de l'agression contre Alain Soral) et des menaces de mort (contre l'animateur de RFI Claudy Siar) et ce en toute impunité. Je ne vois pas ce que le GUD viendrait y chercher, alors que le contexte qui a inspire l’article de VinZ est l’incident de la rue des Rosiers impliquant, contrairement a ce que laisse croire la presse, la Tribu KA, le Betar et la LDJ (comme la justice le révélera bientôt). Quand on est impartial et qu'on "condamne tous les extrémismes", la logique et l'honnêteté intellectuelles exigent qu'on présente toutes les parties de façon impartiale. J'aimerais donc lire, dans les jours à venir, un bon article sur TOUS les groupuscules racistes, ou du moins sur tous les protagonistes de l’incident de la rue des Rosiers, afin d'éviter le sentiment du deux poids, deux mesures.

    Autre point, tu fais bien de parler de l'action des medias, pose-toi donc la question pourquoi l’"affaire’’ de la Tribu KA s'est vite dégonflée s'il y avait "antisémitisme" et si des propos antisémites avaient été proférés pendant l'incident de la rue des Rosiers. Encore une fois, ceci n'est pas une excuse a l'idéologie raciste de la Tribu KA, qui jusque la a un casier judiciaire vierge, contrairement à la LDJ (interdite en Israël et aux USA) et le Betar.
    Pour lutter contre les extrémismes il faut, mon avis, comprendre les causes profondes, pas seulement s’arrêter aux conséquences. Les groupes extrémistes sont souvent la conséquence d'une situation qu'on a laisse pourrir. Aujourd'hui, le Betar et la LDJ exploitent le drame qu'on a fait subir aux Juifs depuis des millénaires et la Tribu KA essaie de capitaliser sur les discriminations dont sont victimes les Noirs en France. Dissoudre la Tribu KA en tolérant ses alter egos ne fera que nourrir la frustration d'une frange de la société française.

    RépondreSupprimer
  7. Je voulais juste partager cet article du Nouvel Obs sur le Betar, la Tribu KA et la LDJ.
    Merci.

    COMMUNAUTARISME
    Une vidéo jette de l'huile sur le feu

    NOUVELOBS.COM | 01.06.06 | 08:51

    Communautarisme. Une vidéo diffusée sur internet, dont l'auteur se dit de la Ligue de défense juive, revendique plusieurs actions violentes et défie le groupe extémiste noir "Tribu KA".

    Un clip vidéo, diffusé depuis quelques jours sur internet et se réclamant de la Ligue de défense juive (LDJ), revendique plusieurs agressions et provoque la "Tribu KA", autre groupe extrémiste avec qui elle se trouve en conflit. Mise en ligne le 26 mai, la vidéo est un montage d'images d'agressions attribuées à la LDJ et d'entraînements de ce groupuscule.
    La première scène de violences, intitulée "1ere victime : Alain Soral l'antisionniste…", montre l'agression dont a été victime l'écrivain le 28 septembre 2004, alors qu'il dédicaçait un de se livres dans une librairie parisienne. On peut voir un groupe de personnes faire irruption dans le magasin pour s'en prendre violemment à toute les personnes présentes. Le passage se termine sur une image fixe d'une des personnes blessées lors de l'opération avec, en incrustation, ce commentaire: "la LDJ s'en est chargé…".
    La "2eme victime" que revendique la vidéo est "Dieudonné antisémite…" : "il s'est fait passer à tabac à la Martinique… et à son retour à Paris son spectacle s'est vu interrompu", affirme un texte diffusé sur fond de logo de la LDJ.

    "Le meilleur accueil"

    La vidéo s'attaque ensuite à la "Tribu KA", qui s'est récemment illustrée par des démonstrations de force et des menaces ouvertes à l'encontre de la LDJ et du Bétar, notamment lors d'une action rue des Rosiers, à Paris, dimanche 28 mai. La semaine précédente, elle avait débarqué dans une salle d'arts martiaux juifs. "Ils peuvent être sûrs que nous leur offrirons le meilleur accueil lors de leur prochaine visite à nos entraînements…", affirme un texte en incrustation.
    Enfin, la dernière "cible" du clip est un "ami de Dieudonné et jugé indésirable par la LDJ", l'animateur de RFI Claudy Siar, à qui il est demandé de faire "attention…". Suivent les images d'une agression non identifiée.
    Ces séquences de menaces directement dirigées contre des personnes sont entrecoupées d'images qui semblent être tirées d'entraînements au combat ou au maniement des armes, de passages à tabac ou de manifestations au cours desquelles ont peut notamment voir des personnes brûler un keffieh.
    La vidéo a été mise en ligne sur le site de l'hébergeur "You Tube" le 26 mai dernier, soit deux jours avant l'action controversée de la "Tribu KA" rue des Rosiers, et quelques jours après la première action du groupe dans une salle de sports. Son auteur, enregistré sous le nom "uzi93", a également mis en ligne, sur le même site, plusieurs autres vidéos en rapport avec les activités de la LDJ.
    Si le sigle et les slogans du groupuscule apparaissent à plusieurs reprises, celle-ci n'a pas revendiqué directement la paternité du clip. La première réaction "officielle" de la LDJ à la première action de la "Tribu KA" avait été un communiqué intitulé "Blanc de peur", dans lequel la Ligue invitait ouvertement à en découdre. Après l'incident du dimanche 28 mai, la LDJ a publié un autre communiqué, beaucoup moins guerrier, intitulé "Invasion barbare", et dans lequel elle remercie notamment Nicolas Sarkozy, la police et les institutions dirigeants juives, pour leurs réactions et leur soutien.


    © Le Nouvel Observateur
    http://permanent.nouvelobs.com/societe/20060531.OBS9801.html

    RépondreSupprimer
  8. La LDJ et la Tribu KA relèvent à mon avis de la même origine : montrer que les peuples soumis ne sont plus soumis. Ils versent dans le même extrêmisme. Si le gouvernement veut en dissoudre un, il doit dissoudre l'autre, c'est sûr. Mais il ne faut pas oublier les groupuscules nationalistes, ouvertement anti-sémites et anti-noirs, qui doivent se réjouir de ce qui se passe en ce moment. Eux restent à l'affût, mais je n'ai pas oublié ce que j'ai lu sur les batailles entre le GUD et l'UEJF dans les facs. Tant que les "ennemis" s'étripent, pourquoi bouger ?

    Les gueguerres racistes et nationalistes ne font que commencer. Les gouvs successifs n'ont pas lutté contre le communautarisme, une partie des alters non plus. La rentrée ne sera peut être pas que "sociale".

    RépondreSupprimer
  9. T'es gentil, Ben, tu vas arrêter de me dire ce que je dois faire.
    C'est mon blog et c'est moi qui décide ce que j'y écris.

    On peut tout à fait parler d'un extrémisme sans nécessairement citer tous les autres dans le même article.
    De plus, avec ton discours dieudonniste, si j'avais fait un article sur la LDJ, tu ne m'aurais pas reproché de ne pas parler de la Tribu KA. Alors tu peux te garder tes leçons.

    RépondreSupprimer
  10. nikel ton blog,et il en faut d'autres comme celui-ci,merci pour toutes ces informations.

    RépondreSupprimer
  11. J'ai pas compris ton agression envers "ben". Diversifier les sources c'est s'assurer d'une meilleure appréhension des choses. C'est quoi un discours dieudonniste? L'intervention de "ben" est tout à fait justifiée et enrichit le débat. Ton glossaire est bien renseigné et intéressant, la tribu KA n'est que le retournement des clichés clairement antisémites que l'on impute aux juifs sionnistes, c'est assez flagrant mais Seba trouve son public non pas parmi les noirs mais parmi les gens qui souffrent, qui trouve en la tribu KA un sens et un rôle que la République est incapable de leur donner.

    RépondreSupprimer
  12. Après "c'est la faute à Voltaire", la Tribu ka, c'est la faute à la République, c'est ça? Faut arrêter de délirer.

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour vinZ, bonjour tout le monde,

    Je viens juste de lire un article sur la tribu Ka en Afrique, plus précisément en Côte d'Ivoire :

    Le 28 mai dernier, la Tribu Ka a accédé à la notoriété lorsque ses adeptes se sont rendus rue des Rosiers (Paris) pour provoquer la Ligue de défense juive. Tous les médias ont évoqué cette descente haineuse aux relents antisémites. Une poignée d’excités - noirs qui plus est - cherchant la bagarre en plein quartier juif, il y avait de quoi faire fantasmer sur le repli communautariste...

    Ce que l’on sait moins, c’est que cette fameuse Tribu Ka, secte anti-blancs, anti-musulmans et homophobe, n’en était pas à son premier coup d’éclat. Depuis le début de l’année 2006, elle cherchait désespérément un moyen de se faire connaître. Et avant le coup de génie de la rue des Rosiers, elle a essuyé plusieurs revers panafricains.

    lire la suite :

    http://www.bakchich.info/article.php3?id_article=93

    bonne lecture

    RépondreSupprimer
  14. vos spécialistes connaissent-ils la couleur de peau du tout premier pharaon égyptien?

    RépondreSupprimer
  15. à celui qui a crée ce blog:je remarque vivement la betise de vos arguments racistes,découlant principalement de l'ignorance sur l'égypte ancienne qui selon vous n'avait rien de kémite ou negre en langue française.j'accuse l'extrémisme de mes freres kémites et je ne jugerai pas leur culte cependant laissez moi vous faire part de l'admiration que je leur voue:effectivement mes freres kémites bataillenet pour une verité historique volée;une verité crainte par vous sémites ou occidentaux;une verité convoitée par nous kémites lettrés,instruis, une verité qui,en eclatant au grand jour nous libera de nos chaines de l'exclavage mental due a une ignorance cakculée et ce depuis des siecles.donnez aux noirs ou kémites leur part de l'histoire de l'humanité acceptez l'histoire telle qu'elle a été faite;n'essayez pas de la refaire car votre pertinence n'entrainera que notre perséverance.

    RépondreSupprimer
  16. Dire que ces tarés sont les descendants des esclaves des pharaons!

    RépondreSupprimer
  17. salut ; tout te d'abord te féliciter pour la qualité de ton blog, cependant je reste ebahi par ton ignorance et tes railleries qui sont pas exempts de sentiments racistes. Oui la civilisation Egyptienne est noire, la premiére civilisation du monde est bel est bien noire. douter de cela dans ce monde d'aujourd'hui revéle une certaine mauvaise foi. Lisez C.Anta Diop, renseignez vous sur le colloque du Caire,
    Enfin je pense que le véritable négationiste c'est justement les personnes qui osent émettre un doute quant à l'origine négroide
    de la civilisation humaine.
    Mais vous inquietez les Africains commencent de plus en plus à prendre conscience de cette falsification de l'histoire...

    RépondreSupprimer
  18. Winz, ton article manque d'objectivité et de rigueur scientifique! C'est dommage.

    Les premières civilisations du monde sont africaines. Nous avons inventé
    -les maths (les théorèmes dit de pythagore et thalès), c'est nous, -la medecine, c'est nous,
    -la dramartugie, c'est nous,
    -la musique, c'est nous,
    -les metiers à tisser, c'est nous, -l'architecture, c'est nous,
    -le zéro, c'est nous,
    -la monnaie, c'est nous,
    -la gestion administrative et politique, c'est nous,
    -l'architecture, c'est nous,
    -le feu, c'est nous,
    -l'écriture, c'est nous
    -l'école, c'est nous....

    et ces personnes étaient bien noires.

    Je veux juste relever une chose que tu dis: Kemet ne veut pas dire pays à la terre noire, pas plus que europe ne veut dire pays à la terre blanche! sachant qu'en plus europe était noire.

    kemet = pays des gens à la peau noire!

    Je ne sais pas mais c'est ahurissant, tu connais Africammat, tu as les moyens de vérifier ce qui s'y dit! prendre le temps d'aller recopier les ecrits falsifiés de Wikipedia et autres, ça me laisse sans voix.

    un texte de herodote:

    Quoi qu'il en soit, il paraît que les colchidiens sont egyptiens d'origine, et je l'avais présumé avant que d'en avoir entendu parler à d'autres, mais comme j'étais curieux de m'en instruire, j'interrogeai ces deux peuples: les colchidiens se ressouvenaient beaucoup mieux des egyptiens, que ceux ci ne se ressouvenaient des colchidiens.

    Les egyptiens pensent que ces peuples sont des descendants d'une partie des troupes de sésostris. Je le conjecturai aussi sur deux indices: le premier, c'est qu'ils ont la peau noire et qu'ils ont les cheuveux crépus, preuve assez équivoque, puisqu'ils ont cela de commun avec d'autres peuples; le second, et le principal, c'est que les colchidiens, les egyptiens et les ethiopiens sont les seuls hommes qui se fassent circoncire de temps immémorial.

    Herodote, Enquête, Tome I, Histoire de Cresus et Cyrius, Editions paleo, source de l'histoire antique. page 183



    C'est incroyable de faire un article aussi teinté d'idéologie. C'est un manque d'honneur. :(

    RépondreSupprimer
  19. quel manque d'objectivité...mon pauvre vinZ tu n'est qu'un ignorant!

    RépondreSupprimer
  20. esteban un simple terrien28/1/07 4:10 PM

    Tout d'abord bonjour a tous,je suis tombés sur ce site un peu par hazard mais j ai quelques connaissances sur ce sujet et ne peut rester sans réagir avec ceux qui a été dit.

    En effet les Anciens egyptiens détenaient une science et des connaissances absoument incroyable pour l'époque .

    Mais ils possedaient avant tout un savoir et une sagesse immmense .

    De savoir qu au depart ce peuple était noir pourrait rétablir une bonne partie de l'Histoire et par la même occasion fermer leur .... a tous ceux qui pense que le peuple blanc est superieur au noirs car il l'aurait soi disant civilisé.
    En effet ceci nous prouverait que l'histoire enseignée dans les écoles est fausse et ne sert qu'a diriger les gens dans un sens celui de la société actuelle.

    De nos jours il y 'a de plus en plus de personnes qui sont en quete d'identité de leur racine.
    "d'ou on vient? où ont va?"
    Et beaucoup de personnes utilisent cela afin d'accompir leur quète de vengeance au nom de leur Communauté.
    Mais je vous demandes la Haine n'engendre t elle pas la haine?
    L'esprit de vengeance n alimente elle pas cette haine ?

    Il est sage de rechercher la vérité .Mais c'est un crime de vouloir par la violence l'imposer .

    Ps:Les anciens egyptiens considerait les tenebres comme de l'ignorance ,en effet KHEM exprime "ignorer " et "tenebre".

    Bonne route a tous et gardons toujours l'esprit ouvert.

    RépondreSupprimer
  21. la tribu ka n'a rien inventer concernant l'identité des anciens égyptiens.

    Ne soyez pas hypocrites à ce point !

    RépondreSupprimer
  22. alors Vinz qu'en dis tu? tu pensais avoir à faire à des cons qui ne connaissent pas leur histoire et l'Histoire. moi je condamne à la fois les raciste, négrophobes et révisionistes. Toi simple auteur de blog tu hose mettre en doute la these de cheikh anta diop et du grand Hérodote. qui fure reconnu scientifiquement. tu fais alors montre de la plus mauvaise foi à laquelle on assiste de nos jours .tout comme les cons qui osent nier le genocide juifs en 2007. REVISEZ l 'histoire C 'EST PAS bon! vous avez commençé avec le fameux role positif de la colonisation.Jusqu'ou irez vous les gas.Quand on a de l'imagination débordante comme ça ç'est pas l'histoire avec grand "H3 qu'il faut écrire mais plutot des mangas. le pire c'est qu'il y des cons qui vont prendre ton blog pour parole d'évengile. si c'était ton dessein, sache qu'avec nous c'est raté."on apprend pas au vieux singe à faire la grimace". allé vinz sans rancune

    RépondreSupprimer
  23. La thèse de Chiekh Anta Diop reconnue scientifiquement ? Quel mensonge…

    RépondreSupprimer
  24. The last aztec emperor5/11/07 4:09 PM

    anonyme, tu dis nimp, la première civilisation se situé en mésopotamie donc en asie.
    le zero était déja connu par les babyloniens qui cependant ne l'utilisaient pas pour les calculs.
    les premier à avoir utilisé le zero sont les indiens(d'asie)
    donc avant de sortir ta science, renseigne toi

    RépondreSupprimer
  25. Eh oui, mon cher VinZ, le pr Cheik Anta Diop a mis KO tous les ideologues (les fameux "scientifiques") du monde entier au colloque du caire en 1974!
    tu livres un combat d'arrière garde...lol

    Ceci dit si ça plait à tes fans et que ça rentre dans tes interets, tant mieux pour vous

    Le verite elle, elle poursuit son chemin

    Bonne continuation

    RépondreSupprimer
  26. bonjour a tous!!


    je parcouru avec beaucoup d'intérêt ton blog. Je ne te jugereai pas sur ton travail bien que certaines choses m'ont paru dérangeante. Ce qui me paraît bizarre c,est que tu condamne la tribu kha de propager une haine contre tous ceux qui ne serait pas noir mais à ma connaissance je n'ai pas entendu dire qu'il avait tué ou blessé un blanc ou un juif ou asiatique, ce qui est le cas des fachos et groupes racials qui prônent le pouvoir des blancs. Leurs propos sont très violente certes mais il y a des choses vraies et d'autres choses qu'il faut condamner...personne n'est parfait dans ce monde. Tu ne m'as pas l'air dêtre une personne qui souhaite la paix entre tout être humain. J'ai fait des recherches sur la civilisation africaine est sachez que le gouvernement et l'église cachent des informations très importantes sur cette civilisation.
    -Saviez-vous que la vierge n'est pas blanche mais noire et qu'elle a été un symbole au moyen age ainsi que maintenant.
    -Saviez-vous que des milliers de francais blancs ont des noms africains car dans le temps il y avait des africains qui viver en france et se marrier avec des blancs (bien sur ils ont été modifié avec le temps pour qvoir une connotation plus blanche)
    -Saviez-vous que sur les bâtisses de cathédrales ou de chateaux, on retrouve des figures d'hommes noirs car bien sur ils ont participé à repousser les invahisseurs encore une fois....

    bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  27. Je ne comprend pas tant de violence. Blanc, Jaune, Noir ou peut importe, nous sommes tous freres, nous avons tous la même origine. Je ne comprend pas ce debat, qui ne fait que jeter du poison.

    Dire que les anciens egyptiens sont d'origine noires, c'est aussi vrai que dire que les européens sont aussi d'origines noires, puisque le berceau de la vie humaine se trouve en Afrique.

    La pigmentation est une histoire de topographie, c'est tout.

    Voici en lien 2 photos, je vous invitent à les voir. Se sont des representation Egyptiennes, faites par des Egyptiens. La 1ere nous voyions des egyptiens, sur la seconde des nubiens.. à vous de voir la difference. Non, les Egyptiens n'étais pas blanc, et vu la disposition geographique et climatique du pays ca aurait ete dur.. mais il n'était pas aussi noirs que des Nubiens ou des Ethiopiens. Et ne me tombez pas dessus, il suffit de comparer les 2 representations en lien ci dessous.


    http://museum.agropolis.fr/pages/expos/egypte/images/paysan_pharaon/arpentage3.jpg

    http://www.homestead.com/wysinger/houy21.jpg

    Nous puisons tous nos origines en Afrique, et dans ce sens chaque etre humaint peut se dire afriquain.
    Arretons la haine, il n y a qu UNE race humaine. Nous sommes tous freres.

    ps à 1 anonyme: beaucoup d'Egyptien de nos jours dans les campagnes ont les cheveux crépus..(Je connais même des hispaniques aux cheveux crépus..)

    RépondreSupprimer
  28. tu ne peut pas remetre en cause les recit d herodote d ecrit par ses pere europee comme le pere de l histoir ses tout dire .cette historien qui visité à l epoque le monde connue à lui meme fait l eloges de l afrique (de l egypte à la nubie ) et decrivant ses habitan comme des hommes à la peau bruléet doté d un grand savoir en architectur et mathematique ,il ne pouvait les nommé autremen vu que les notification comme negre ou noir ou black comme on l entend trop souven en europe depuis la trete des noirs n exité pas .je ne cherche pas à etablire une quel conte supremassi d un peuple sur l autre mes de rendre à cesar se qui lui appartien ,car apparament l histoir europeen ne parle des noirs qu a partir de l esclavage et avant cette periode nous ne devion pa existé.Ou encore la saint bible qui cite la malediction que noé donna à son fils noir pour que ses descendan soi esclave une bonne facon pour le vatican dandoctriné le peuple blanc ds une ideé que le noir n etai pas un etre humais.je te salue vinz

    RépondreSupprimer
  29. Les fantaisies de Cheikh Anta Diop ont été suffisemment refutées (p.e. http://www.linguistics.ucla.edu/people/schuh/Papers/A64_1997_language_and_history.pdf) et malgré toutes ses "preuves irréfutables", sont restées marginales, et peu connues hors Sénégal. Permettez-moi de porter à votre attention le "Cheikh Anta Diop belge", le Pr. Polycarpe B. Brisset : http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/La_Belgique_fondée_par_les_Égyptiens_:_preuves_irréfutables

    RépondreSupprimer
  30. L'épouse du Grand Savant belge, Jeaninne, a son mot à dire aussi sur Tribu Ka et Cheikh Anta Diop : http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Utilisateur:Jeaninne_Brisset/Cheikh_Anta_Diop_Prince_des_Idées_Noires

    RépondreSupprimer

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines