jeudi 3 juin 2010

France et Palestine, le naufrage du NPA

On peut lire des choses franchement stupéfiantes sur le site du Nouveau Parti Anticapitaliste qui, après l'échec des régionales, continue sa stratégie destructrice de drague communautaire.

Ainsi, il publie aujourd'hui une tribune Cinq belles réponses à une mauvaise question écrite par Pierre Tévanian et Sylvie Tissot, animateurs du site Les mots sont importants, qui présente toute critique de l'islam, toute volonté républicaine d'assimilation ou d'intégration, comme un racisme affreux.

Ils citent ici cinq slogans apparus pendant le débat sur l'identité nationale.
Arrêtons-nous sur l'un d'entre eux, et ce qu'ils en disent
Nique la France !
Ce slogan issu de la culture populaire n’a pas encore acquis ses lettres de noblesse politique. On peut le regretter, car il a le mérite incontestable d’affirmer de manière radicale l’attachement à un acquis démocratique essentiel : la liberté d’expression, qui implique un droit inaliénable à l’impolitesse et à l’antipatriotisme.
Les auteurs nous invitent même, dans la suite, à niquer la France "tous ensemble". Si la tribune ne correspond pas nécessairement à la doctrine du parti, elle est vraisemblablement assumée par celui-ci, puisqu'il la présente sans distance particulière (et qu'il serait impensable d'y lire des thèses opposées comme celles de Chevènement).

Autre radicalisation notable du NPA vers le n'importe quoi, un article intitulé État d'Israël, état terroriste. Un titre-choc et carrément stupide (l'article est heureusement moins caricatural). Et une conclusion qui l'est tout autant. Comment terminer un article sur le conflit israélo-palestinien ? Par un appel à la paix ? Non, trois fois non. Par "Palestine vivra, Palestine vaincra". Un slogan très connoté. Le genre de chose qu'on entend plutôt dans les manifestations pro-palestiniennes, déblatérée par les plus radicaux qui veulent écraser Israël.

Il est assez inquiétant que le NPA fasse sien de tels slogans. Car là, pas de doute possible. Le site internet propose même des autocollants reprenant ces phrases-choc.
Le NPA est désormais un parti petit-bourgeois (en tout cas sa direction), qui semble avoir enterré la lutte des classes chère à la LCR pour un gauchisme ridicule, et surtout inefficace dans les urnes. C'est assez terrible car, on l'avait bien vu lors de l'affaire de la candidate voilée, les militants de base restent massivement laïques et attachés aux valeurs républicaines.

6 commentaires:

  1. Billet intéressant, comme bien d'autres... (que je n'ai jamais commentés, car je n'aime pas le principe de modération des commentaires)

    RépondreSupprimer
  2. C'est toujours le problème de la liberté d'expression: a-t-on, en son nom, le droit de dire n'importe quoi ? Au NPA, la réponse est assurément Oui !
    cdlt,

    RépondreSupprimer
  3. Oh mon dieu Que ce template blogger est...laid ! Non, sérieux, change, ça pique les yeux.
    Et profite en pour t'offrir un cerveau, ça sera pas pire.

    RépondreSupprimer
  4. Suzanne>
    merci (et pour la modération, j'ai répondu chez vous)

    corto74>
    Faudrait qu'ils comprennent que dire n'importe quoi fait perdre les élections.

    RépondreSupprimer
  5. CSP>
    ah, ah, ah, voilà le chien de garde du NPA.

    Ce blog est et restera rose, une couleur que j'aime beaucoup. Il en est ainsi depuis sa création, il ya 6 ans.

    Bon, passées tes provocations à deux balles habituelles, t'as quelque chose à répondre sur le fond ?
    Tu trouves pas que ton parti fait de la retape à deux balles ? Et qu'à force de jouer au plus radical (contre la France, contre Israël, contre la prétendue "islamophobie")… vous allez attirer un drôle de public, et continuer à faire fuire vos électeurs ?

    RépondreSupprimer
  6. Des électeurs au NPA ? Ah bon ? Où çà ? :-)

    RépondreSupprimer

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines