jeudi 4 février 2010

La candidate voilée du NPA, un scandale !

Il n'y a pas si longtemps, la LCR était un mouvement à la pointe du combat laïque. Aujourd'hui, dans le Vaucluse, sur sa liste pour les élections régionales, le NPA d'Olivier Besancenot a choisi de présenter une candidate voilée, Ilham Moussaïd.

On marche franchement sur la tête. On ne peut pas s'insurger contre l'oppression capitaliste tout en cautionnant l'oppression islamique. Défendre ainsi l'islam, comme le fait le NPA, parce que ce serait la religion des opprimés, c'est simplement stupide.
Peut-on être féministe et voilée, comme le prétend la candidate ? Non.

Le pire, c'est d'entendre les responsables du NPA se défendre en disant qu'il y avait eu 400 prêtres députés, et en citant particulièrement l'abbé Pierre.
Certes, mais cela appartient au passé (et tant mieux). Surtout, les prêtres députés étaient de droite, il est donc très surprenant d'entendre un parti d'extrême-gauche les prendre en exemple.
Y aurait-il la moindre chance que le NPA accepte un prêtre sur ses listes ? Non. Pourquoi les prendre en exemple, alors ?

Je me félicite de voir que Mélenchon d'une part, le Parti Socialiste d'autre part, ont condamné la présence d'une candidate voilée sur la liste NPA.

Présenter une candidate voilée, c'est draguer ouvertement la communauté musulmane, en particulier sa frange la plus conservatrice, ce qui est très choquant de la part d'un parti qui se dit progressiste et laïque.

12 commentaires:

  1. Je me rappelle d'un meeting de campagne pour les européennes à la maisons des syndicats de Montpellier (en 92 ou 95 je ne sais plus) pour lequel LO et LCR avaient fait liste commune.
    Je me souviens surtout de leur virulence envers les curés qu'il fallait pendre une fois la révolution achevée.

    On dirait que les choses ont bien changé...

    RépondreSupprimer
  2. La création du NPA, ça a permis avant tout d'enterrer la LCR et son histoire (juive ashkénaze laïque).

    Mais je crois que le déclic vient de l'échec du NPA aux Européennes (face à l'émergence des Verts d'une part, du PG d'autre part).

    Cette drague communautaire est de plus stupide stratégiquement : s'ils gagneront des voix musulmanes, ils perdront davantage des électeurs laïques.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne vois pas en quoi porter un foulard serait forcément la marque de l'oppression islamique. Peut-on à la fois être féministe et voilée? Vous répondez "non" de facon péremptoire, mais il me semble que la dame en question serait beaucoup mieux à même de répondre à la question.
    Elle s'engage dans un combat politique qui ne date manifestement pas d'hier, elle a le courgae à la fois de ses convictions politiques et religieuses, et ce n'est pas évident dans un parti où la religion n'a pas forcément bonne presse. Je ne partage aucune de ses convictions,ni politiques ni religieuses, mais je salue son courage.
    Qui sommes-nous, qui êtes-vous pour juger de façon aussi catégorique la sincérité de ce qu'elle dit?

    RépondreSupprimer
  4. "la dame en question serait beaucoup mieux à même de répondre à la question"
    Mais c'est quoi cet argument À LA CON ? Pardonnez moi, mais là, c'est franchement stupide votre argument.
    Faut porter le voile pour savoir ce que ça signifie ???

    Le foulard, c'est quelque chose qu'on impose aux femmes pour les cacher des regards des hommes (oui, puisque les hommes regardent les femmes avec de mauvaises pensées, plutôt que de s'en prendre aux hommes, allons faire chier les femmes en leur ordonnant de se cacher du regard des hommes).

    Et ce ne sont pas ses convictions religieuses qui posent problème, c'est son accoutrement qui impose aux autres de la définir selon sa religion.

    Je ne juge pas la sincérité de cette jeune fille. Je juge ce qu'elle fait, ce qu'elle raconte (et elle le fait sans doute de manière sincère). Et bien, elle fait des conneries, elle dit des conneries.
    Et elle n'a rien à faire sur une liste de gauche.

    RépondreSupprimer
  5. Drague communautaire, c'est le terme...
    Mais au moins ça a le mérite d'être clair et d'afficher la couleur...

    RépondreSupprimer
  6. Monsieur Homophobe se permet de venir commenter ton blog, VinZ.

    Alors j'ai lu beaucoup d'articles à propos de cette affaire, et franchement, de mon pauvre point de vue d'habitant du Sud, je n'y comprends rien.

    Est ce que le fait qu'elle porte un bout de tissu sur la tête signifie qu'elle a été obligatoirement choisie pour ça?

    Si la réponse est oui, alors grands démocrates, vous me dites tout simplement que les milliers de femmes voilées qui sont en France n'ont pas le droit de se présenter à des élections, d'être vue en publique même (Wa, trop provocateur!)

    Autre chose, je lis ton commentaire, et je n'y comprends pas grand chose aussi (ça doit être ma partie homophobe/con qui refais surface ce soir). Le voile est imposé aux femmes pour les cacher des hommes? Tu pense franchement que s'il était imposé, il y'aurait des millions de femmes qui le portent? Je peut t'assurer, et rien qu'au Maroc, ne parlant même pas de la Grande France héroïque et libératrice, que l'écrasante majorité des femmes violées le fonds par conviction, elle veulent porter le voile; après, pourquoi veulent elle porter le voile, c'est leur problème. Ne soyez pas trop gentil en voulant son bien plus qu'elle même.

    Voilà c'était tout ce que j'avais à dire! Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  7. Elle n'a pas été choisie pour son voile, mais son parti a activement communiqué là-dessus.

    Évidemment, n'importe quel français peut se présenter aux élections, quelque soit ses convictions personnelles et religieuses, et quelque soit son accoutrement.
    Ce qui me choque dans cette histoire, c'est que cela vienne d'un parti de gauche qui se dit laïque.

    Oui, le voile est quelque chose imposé. Ce n'est pas parce qu'on a le sentiment d'être libre qu'on l'est réellement : il y a tout un contexte qui peut pousser une femme à se voiler.

    RépondreSupprimer
  8. Elle porte un truc sur la tête un peu comme Simone de Beauvoir, une autre femme opprimée.

    RépondreSupprimer
  9. "l'écrasante majorité des femmes violées le fonds par conviction, elle veulent porter le voile"

    Femmes violées ou voilées ?
    Elles sont violées par conviction, donc veulent porter le voile ?
    violée/voilée : waouh le lapsus

    RépondreSupprimer
  10. A l'attention du NPA et d'après les paroles d'une chanson de Ferrat

    Les guerres du mensonge, les guerres de religion
    C’est vous et vos pareils qui en êtes tuteurs
    Quand vous les approuviez à longueur de discours
    Votre plume signait trente années de malheur…

    La Terre n’aime pas le sang ni les ordures
    Agrippa d’Aubigné le disait en son temps
    La cause des barbus sentait la pourriture
    Et c’est ce fumet là que vous trouvez plaisant…

    Monsieur Besancenot
    Vous osez déclarer …
    Que l’on peut être féministe et voilée !

    Après trente ans d’oppression, de souffrances et de larmes
    Des millions de femmes
    D’Orient anéanties
    Un gynocide vain perpétré par l’Islam
    Quand le canon se tait, vous vous continuez

    Mais regardez-vous donc un matin dans la glace
    Patron du NPA songez à Léon Trotsky
    Il saute de sa tombe en faisant la grimace :
    Vous l’avez bien trahi !

    Et vous avez bien trahi la cause des femmes...

    RépondreSupprimer
  11. Etes vous musulmane ? spécialiste de l'islam ?
    Si ce n'est pas le cas, je m'en excuse, mais je trouve votre avis bien péremptoire !
    En quoi cette "candidate voilée" (elle a un nom, Ilham Moussaid) est une victime de l'oppression islamique ?

    Je ne pose pas ces questions pour polémiquer mais simplement parce que j'aimerais comprendre ce qu'on lui reproche.
    A aucun moment elle n'a parlé de religion ; et si elle était victime de je-ne-sais-quelle-oppression, pensez-vous qu'on la laisserait s'engager en politique?

    Merci

    RépondreSupprimer
  12. Je pense que les reproches, plus qu’à Madame Ilhem Moussaid, sont davantage adressés à Olivier Besancenot et à une fraction du NPA/ex-LCR lesquels, depuis le congrès du SWP, avec tapis rouge devant M. Tarik Ramadan, dérivent dangereusement en direction des barbus.
    Personnellement, la candidature de Madame Moussaid ne me fait ni chaud ni froid (ce n'est qu'une goutte d'eau de plus) ; en revanche, l'attitude d'une partie de l'extrême gauche depuis des années m'inquiète beaucoup en tant que femme (même si je ne suis pas musulmane ni spécialiste de l'islam). Peut-être ais-je tort de m'inquiéter : je le souhaite vivement.

    RépondreSupprimer

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines