dimanche 19 juillet 2009

Hommage à Pierre Fugain

Pierre Fugain est mort. Vendredi, à l'âge de 89 ans.
Grand résistant (il était un des chefs de Reims-Coty, le réseau de renseignements des Forces Françaises Combattantes), le père du chanteur Michel Fugain était une figure tutélaire de la gauche grenobloise.

La gauche locale (et plus encore Michel Destot, le maire socialiste de Grenoble) faisait fréquemment appel à l'autorité morale du docteur Fugain pour soutenir son combat.
En 1988, une fois à la retraite, il fut candidat socialiste aux cantonales (Grenoble V) en 1988. Il fut néanmoins battu, Alain Carignon, le maire RPR, ayant déclenché l'artillerie lourde (tout en expérimentant l'ouverture), en présentant le célèbre vulcanologue (et homme de gauche) Haroun Tazieff.
Adversaire résolu de l'extrême-droite, on le vit tenir discours lors des grandes manifestations grenobloises anti-FN de 1996 et de 2002.
La dernière implication directe de Fugain dans la vie électorale date de 2004 où, à 84 ans, il fut encore dernier de la liste socialiste iséroise pour les régionales. Il continuait néanmoins à exprimer son engagement, soutenant la municipalité socialiste, et signant encore récemment quelques appels militants, en faveur de RESF38 ou contre le retour en politique d'Alain Carignon.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines