Européennes… on s'en fout

Voté blanc (et encore, uniquement parce que voter est un devoir) pour la première fois. Pour ne pas cautionner la mascarade.
Pour moi, les Européennes, c'est comme la Coupe de la Ligue : tout le monde s'en fout, à supprimer !

Content du four magistral du PS, surpris par le discours de Martine Aubry (encore plus nul que ce que j'attendais : pas un mot d'auto-critique).
Pas surpris du score de l'UMP : en temps de crise, le peuple est résigné et suit le pouvoir. Il parait que les révolutions n'arrivent que lorsqu'on sort des crises. Soyons patients.

Bien ri avec le score de Dieudonné. Malgré toute la promo offerte pas Claude Guéant, il fait presque 30% de voix de moins qu'au sein de la liste EuroPalestine en 2004 (36 398 voix contre 50 037).

Commentaires

  1. c'est bizarre... moi je voulais bien voter mais comme je suis expat' je dois me contenter de voter pour l'AFE! (assemblée des français de l'étranger)

    la baisse des socialistes en europe est préoccupante... si c'est pour voir les talibans rouges ou verts profiter de cette baisse, y'a comme un malaise

    mais comme d'hab, c'est le parti abstentionniste qui sort grand gagnant: le parti des cyniques qui se la jouent cool, et grâce auxquels josé bové se retrouve au coude à coude avec le PS!

    o tempora, o mores...

    RépondreSupprimer
  2. Le parlement européen ne sert pas à grand chose, le pouvoir est à la Commission. Il est juste là pour faire passer l'UE pour une institution démocratique.

    Je prends les élections très au sérieux normalement. Mais là, ce n'est pas une élection, c'est une mascarade.

    Les socialistes européens co-gèrent le parlement avec le PPE, ils ont largement participé à la dérive libérale. Bien fair, le retour de bâton.

    À part en 2004, les Verts ont toujours bien marché aux Européennes.

    Les gens qui vont voter aux Européennes, cela a toujours été avant tout les pro-européens farouches (Verts, UDF) et les anti-européens (De Villiers).
    Les partis traditionnels ont plus de mal à mobiliser leur électorat, ça a provoqué les fours du PS en 94 et 09, ceux du RPR/UMP en 99 et 04.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines

Posts les plus consultés de ce blog

Les éditorialistes menteurs : Colombani sur Sanders

Get A Kool, un festival raté

Karoutchi et les amalgames au fascisme et à Vichy