NKM enceinte sur Twitter et Facebook : ridicule

On va dire que je m'acharne sur Nathalie Kosciusko-Morizet, dont j'avais déjà épinglé la ridicule opération de comm' sur Second Life il y a un an et demi. Mais elle vient de faire encore pire.

La "secrétaire d’état chargée de la prospective et du développement de l’économie numérique" veut se la jouer moderne, organisant des dîners avec des blogueurs ou des blogueuses. Manipuler les blogueurs, leur faire croire qu'une ministre s'intéresse à eux, c'est le meilleur moyen pour avoir une bonne image sur le web.
Elle utilise également d'autres moyens pour cela : après Facebook, elle s'est récemment mise à Twitter. Twitter est un réseau communautaire où on s'envoie des messages de moins de 140 caractères. Les politiques n'utilisent pas ces réseaux pour leur côté communautaire (ils n'interagissent pas avec les autres membres), mais jouent simplement la proximité pour mieux refiler leur propagande.
Et tous les obsédés de la modernité gobent ça sans s'en rendre compte : NKM est forcément sympa, pas comme les autres, puisqu'elle est moderne.

Aujourd'hui, nous avons touché le fond. NKM poste un lien sur Twitter :
Il parait que... http://htxt.it/lDi7
Ce lien amène vers une note de son profil Facebook (oui, ça serait trop simple d'avoir un site web ou un blog… et surtout pas assez moderne). Si, comme moi, vous n'êtes pas inscrit sur ce site de flicage et d'exhibition généralisés, vous ne pouvez pas lire cette note… remerciez donc les journalistes "amis" de la ministre sur Facebook de vous recopier son message.

Un ministre qui exploite sa grossesse pour jouer la modernité, c'est indécent. C'est quoi la prochaine étape ? "Je vais chez l'obstétricien" ? "J'ai des contractions" ? "Je perds les eaux" ? La vidéo de l'accouchement en live sur le net ? (les caméras à la maternité pour filmer le bébé d'une ministre, cela a déjà était fait par Ségolène Royal en 1992)

Commentaires

  1. Et si son intérêt pour le net était sincère ?
    Et si le fait d'aller à ses diners, de lire ses twitts, de l'avoir en "amie" sur FB, ne changeait en rien l'indépendance du regard des blogueurs ?

    On pourra toujours accuser les politiques venant sur le net de profiter du filon pour se donner une image... mais si on fait le même procès à tout le monde sans distinction, on se trompera forcément parfois. Donc pour moi, il faut laisser le temps à NKM de prouver sa sincérité, son véritable intérêt et sa compréhension du net, avant de la mettre dans la case des "politiques démago 2.0"

    A bientot,
    Ben.

    RépondreSupprimer
  2. Le précédent du live sur Second Life (alors que SL était déjà passé de mode) était quand même significatif.
    NKM passe son temps à jouer la moderne, la ministre pas comme les autres (le look bobo avec le pull affreux, etc.).

    Pourquoi faire des notes sur Facebook, réservées à ses "amis", plutôt que de faire un blog lisible par tout le monde ?

    RépondreSupprimer
  3. De nombreux blogs de politiques (presque tous je crois) ont une image justement très "démago 2.0" et axé sur le modèle des "vieux médias" (beaucoup de communiqués, des annonces d'interviews radio-télé, et très peu de conversations avec les lecteurs). Ecrire sur FB, c'est se démarquer de ce modèle-là pas très vieux mais déjà un peu usé.

    Mais c'est vrai que publier sur FB, c'est philosophiquement moins noble, et médiatiquement plus fort. Et ca m'empêche moi aussi de lire ce qu'elle écrit en live. Mais là encore, ca ne veut pas dire qu'elle ne prend pas sa mission à coeur et qu'elle est uniquement dans la posture politique. En tout cas, je lui donne encore du temps.

    RépondreSupprimer
  4. Ce qui m'énerve dans cette histoire, c'est que Facebook, c'est franchement un truc de niche, d'initiés, pas un truc de monsieur ou madame tout le monde.

    Si une ministre communique via un tel média, c'est pas rassurant.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, si NKM n'utilisait pas Facebook depuis sa nomination au poste de Sécrétaire d'État à l'économie numérique, ça pourrait être ridicule. Mais elle le fait pour tout un tas de choses. Ses notes sont accessibles à tout un chacun (qui est sur FB peut-être) et raconte pleins de choses très intéressantes.
    CE n'est pas de la com' au sens ou tu l'entends, c'est un nouveau moyen de communiquer sur sa fonction. Sa note est d'ailleurs la seule ayant un aspect privé.
    Et FB, c'est quand même le lieu où tous les gens sont lorsqu'il s'agit de comprendre "l'économie numérique".

    RépondreSupprimer
  6. Pourquoi l'a-t-elle fait sur Twitter/Facebook (plutôt que dans un communiqué de presse, ou une interview), sinon pour créer le buzz ?
    Le pire, c'est qu'elle dit dans sa note "c'est un sujet personnel". Si c'est si personnel, pourquoi communiquer ainsi dessus ?

    RépondreSupprimer
  7. Juste pour rappeler que, quand Ségolène l'a fait, ça avait un sens très fort. On peut être mère et être en politique. On peut être mère sans que notre carrière en pâtisse.

    C'est tout le message et l'objectif de la France depuis assez longtemps, et surement une des causes du taux de natalité de notre pays !

    RépondreSupprimer
  8. Oui, y avait quelque chose de militant là-dedans, mais ça n'en est pas moins gênant.
    L'exploitation des enfants en politique (qui n'ont rien demandé), pour quelle cause que ce soit, ça m'a toujours horriblement gêné.

    RépondreSupprimer
  9. Certes, mais la symbolique était très forte, ce qui penche en sa faveur.

    C'était seulement pour différencier ce que NKM fait et ce que Ségolène a pu faire. Ce n'est pas la même époque, ce n'est pas la même chose.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines

Posts les plus consultés de ce blog

Les éditorialistes menteurs : Colombani sur Sanders

Get A Kool, un festival raté

Karoutchi et les amalgames au fascisme et à Vichy