Jean-Paul Cluzel et Philippe Val

La rumeur de la nomination de Philippe Val enflamme les commentateurs, ici ou là. Même Schneiderman en profite pour régler ses comptes avec Val.

Premier étonnement : Jean-Paul Cluzel semble, depuis que Sarkozy veut le virer, passer pour un opposant au pouvoir, qu'il faut donc défendre.
Rappelons ce que disait la pétition de soutien à Là-bas si j'y suis signée, il n'y a même pas 3 ans, par les mêmes qui soutiennent aujourd'hui Cluzel :
Faut-il rappeler que l’actuel président de Radio France Jean-Paul Cluzel, Inspecteur général des finances, longtemps collaborateur de Jacques Chirac, intime d’Alain Juppé et récemment reconverti au sarkozysme n’a pas fait mystère, dans un entretien au Figaro Magazine, de ses idées « de droite, catholiques et libérales ».
Depuis son arrivée marquée par une brutale reprise en main provoquant le départ de personnalités emblématiques comme Pierre Bouteiller et Jean-Luc Hees, c’est près de 400 000 auditeurs qui ont quitté France Inter en moins de deux ans.

Cluzel, homme de droite proche du pouvoir, a viré Hess, homme de gauche, d'Inter, pour le remplacer par Schlessinger. Cluzel et Schlessinger ont fait le ménage sur l'antenne d'Inter, virant Bonnaud (homme de gauche, qui avait été mis en place par Hess), et ne renonçant à placardiser Mermet (gauchiste caricatural) que sous la grande pression des auditeurs. Pour une victime du pouvoir, on fait mieux.

Philippe Val a beaucoup de défauts : il déteste la nation, le foot et la corrida. Et, à force de cotoyer les élites, il est devenu aussi insipide qu'elles. Déjà, j'avais eu du mal à avaler l'affaire Siné, mais quand, l'autre jour, j'ai entendu BHL à la télé citer "(son) ami Philippe Val", je me suis dit que, vraiment, ce n'était plus possible…
Mais Val a su tirer la sonnette d'alarme sur les dérives islamo-gauchistes, et on ne peut nier ses qualités de gestionnaire (le vieux Charlie avait ruiné Choron, le nouveau a donné des couilles en or à Val et Cabu).

Philippe Val est agaçant, oui. Mais les gauchistes ne lui ont jamais pardonné de les avoir quitté pour la gauche classique. Des sites comme Acrimed nourissent une campagne haineuse contre lui, le faisant devenir une grande tête de turc des gauchistes (il suffit de lire les commentateurs de Rue89…). Qui disent beaucoup de bêtises :
  • Val sarkozyste ? Il dirige un journal encore plus antisarkozyste que Marianne (c'est dire…)
  • Val sioniste ? Oui, il est parfois énervant dans sa défense d'Israël ; et alors, c'est un crime ? Les gens qui crient "sioniste" dès qu'on évoque le nom de Philippe Val, ça pue franchement.
  • Val censeur ? Il a viré Siné parce qu'ils se détestaient, c'est tout, ça n'a rien à voir avec les idées. Encore une fois, lisez Charlie avant de raconter des bêtises : si Val était un censeur, il ne laisserait pas paraître des chroniques qui racontent, bien souvent, le contraire de ce qu'il pense !

Commentaires

  1. Val est un putain de censur sioniste pro-sarko!

    RépondreSupprimer
  2. Tu fais bien de rappeler le climat houleux qui a été suscité par l'arrivée de Cluzel à Radio-France : l'éviction de la bande à Bonnaud, de JL Hees, le déplacement d'horaire de "Là-Bas" ...

    Moi j'aime bien Val (sans être sioniste et tout et tout ...), alors j'attends de voir pour juger. Sa nomination ne serait quand même pas comparable à celle d'un socialiste à un ministère du gouvernement Sarkozy, il ne faut pas tout confondre.

    Et comme il n'est pas encore nommé, certains devraient peut-être se retenir de déverser leurs torrents de haine ...

    RépondreSupprimer
  3. Pour le moment ce n'est qu'une rumeur, non? Le nom de Val circule parmi d'autres http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2009/04/02/philippe-val-serait-pressenti-a-la-tete-de-france-inter_1176034_3236.html

    Pour les Val-bashers c'est évidemment une occasion de baver sur leur bête noire favorite et d'étaler leur hargne et leurs rancoeurs avec fierté. Tiens au fait tu lis Acrimed VinZ? J'admire ton courage ;-)

    Bref, quelle que soit la réalité, derrière les rumeurs et les persiflages, il faut espérer pour Inter que Val reste chroniqueur!

    RépondreSupprimer
  4. Non, je ne lis pas Acrimed. Je tombe dessus, des fois ;)

    RépondreSupprimer
  5. Tomber sur Acrimed ("le poids des mots le choc des slogans") ça m'arrive aussi parfois.

    La vie est pleine de ces petits moments où on se dit "bin voyons donc, pourquoi j'ai cliqué là?"

    ***

    Je me suis mal exprimé dans mon commentaire précédent: je souhaite que Val reste chroniqueur parce que c'est un très bon chroniqueur, et non pas parce qu'il ferait un mauvais dirigeant.

    bon week-end! (il fait beau sur la Côte?)

    RépondreSupprimer
  6. En fait c'est toute celle école bourdieusienne (Acrimed, Pierre Carles, etc.), qui m'énerve. Ils sont d'un manichéisme affolant.
    La critique des médias c'est bien, mais quand c'est pas trop politisé pour être honnête…


    (oui, beau soleil aujourd'hui… c'est quand même sympa le climat méditerrannéen ;D)

    RépondreSupprimer
  7. pfffffffffffffff... j'aurais pas dû poser la question...

    Vos Prévisions locales: Montréal, Québec

    Conditions actuelles
    Émis le : Dimanche 5 avril 2009, 10:00 HAE - Aéroport P.-E.-Trudeau

    Temp. +3, nuageux
    Vents: O 30km/h
    Temp. ressentie: -3

    RépondreSupprimer
  8. un point de vue de Caroline Fourest, http://carolinefourest.wordpress.com/2009/04/12/la-perversite-en-toute-transparence/

    ... "Si l’exécutif avait nommé quelqu’un de droite à la tête de Radio France, tout le monde aurait hurlé. Moralité, l’Elysée fait circuler des noms de personnalités opposées à ses idées, et on les soupçonne de traîtrise. Plus personne ne s’y retrouve. Sauf le pouvoir. Qui dispose d’un nouveau jouet redoutable pour entacher la réputation du moindre éditorialiste" (...) "Rien que ces dernières semaines, les noms de Laurent Joffrin, Denis Jeambar, Christophe Barbier et maintenant Philippe Val ont été livrés" ...

    RépondreSupprimer
  9. Assez d'accord avec elle.

    J'ai tendance à penser que l'Élysée prend un malin plaisir à prétendre avoir la main sur tout, même ce qu'il ne contrôle pas. En gros, Hess a parlé de Val, et ils ont repris ça pour eux.

    Et puis, il y a aussi Cluzel et ses amis qui ont aussi fait fuiter ça (un article intéressant du Nouvel obs là-dessus…) pour discréditer l'équipe qui les remplacera…

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines

Posts les plus consultés de ce blog

Les éditorialistes menteurs : Colombani sur Sanders

Get A Kool, un festival raté

Karoutchi et les amalgames au fascisme et à Vichy