mercredi 28 mai 2008

Quand Rue89 se fait le relais de la propagande pro-voile

Je considère Rue89 comme une déception. Une "révolution de l'info" ? Non, ce n'était que de la poudre aux yeux. En réalité, Rue89 n'a jamais effectuée l'ouverture promise aux internautes.
Aujourd'hui, Rue89, c'est du sous-Libé.
Je comprends tout à fait la désillusion de Mikiane, l'un des fondateurs du site.

Quelque chose m'inquiète dans Rue89 : on y trouve régulièrement des articles remettant en cause la laïcité, ou faisant la promotion d'opinions fondamentalistes religieuses, au nom de la diversité.
En septembre dernier, c'est François Gèze qui publiait un article sur sa marotte : ce ne seraient pas les islamistes qui seraient responsables des massacres des années 90 en Algérie, mais le pouvoir algérien lui-même.
En janvier, c'était aux catholiques pro-vie que Rue89 laissait la parole.

Hier, Rue89 a carrément publié un article d'une certaine Florine Leplâtre sur un livre pro-voile. Rien qu'à lire le chapô (« Elles portent le voile et revendiquent le droit de faire ce choix sans être exclues d'une société prétendument laïque. Témoignages. »), on sait où on est : chez les anti-laïques. À l'oeuvre pour ce livre : deux voilées et le fameux Pierre Tévanian (écarté du Mrap pour ses positions anti-laïques et son anti-racisme plus que sélectif). Militants d'Une école pour tou-te-s, les principaux opposants à la loi anti-voile, et qui passent leur temps à crier au racisme et au sexisme. L'islamo-gauchisme à l'état pur.

Le pire de l'article, c'est sans doute sa conclusion, qui pue le relativisme culturel : « on se voit mal, ensuite, armée de son jean et de ses cheveux aux vents, aller donner des leçons. ». En gros : si vous portez pas le voile, fermez-la.

On croyait la gauche guérie de son indulgence coupable envers l'islam, grâce aux débats de la loi sur le voile qui ont permis de réaffirmer l'importance de la laïcité parmi les convictions de gauche. On croyait que l'islamo-gauchisme reculait, se confinait à l'extrême-gauche.
On avait tort : Rue89 est là pour faire la propagande anti-laïque !

mardi 27 mai 2008

Le gauchisme de Ségolène Royal

Je pense que le principal problème de Ségolène Royal est la démagogie qu'elle emploie parfois pour montrer qu'elle est bien de gauche.

Revenons sur la campagne présidentielle de 2007. La popularité de Royal était due au fait qu'elle brisait les codes du parti socialiste, que son discours sortait du dogme. Le problème, c'est que, dès qu'elle a été candidate, elle s'est rangée dans le discours convenu du PS, et le charme s'est brisé.
Et oui, comme on l'accusait d'être trop à droite, elle a tenté de donner des gages d'appartenance à la gauche. Mais, en réalité, elle n'a pas fait de la gauche, mais du gauchisme.
En réalité, Royal a tenté d'être la candidate des jeunes, de la banlieue. Et ça n'a pas trop mal marché. Sauf que ce n'est pas suffisant pour gagner une élection.
Je me souviens du meeting de Royal à Grenoble, qui avait pour thème la jeunesse. C'était globalement intéressant, parce qu'elle semblait être la seule candidate à saisir le malaise de la jeunesse française.
Mais j'avais été très gêné par ses références à "Ma France à moi" (où Diam's est assez haineuse contre "la France profonde") ou sa phrase sur Bouna et Zyed (les deux jeunes qui avaient été électrocutés en fuyant la police). Ce discours donnait vraiment l'impression que Royal ne voyait les jeunes que comme des banlieusards, qui écoutaient forcément du rap.
Il ne faut pas s'étonner si, ensuite, Sarkozy a accusé Royal d'être du côté des délinquants.

Sa sortie sur Delanoë, c'est la même chose. En réalité, Royal est aussi libérale que Delanoë, si on considère le sens normal du mot. Mais libéral est souvent désigné aujourd'hui pour désigner une politique de droite.
Mais, soyons précis : ce n'est pas au libéralisme qu'on doit cette situation économique si déséquilibrée, mais au néo-libéralisme dirigé seulement pour le profit des actionnaires.
Même si je suis ouvertement protectionniste, je ne vois aucun problème à être libéral et de gauche : pour moi, protectionnisme et libre-échange sont deux intuitions différentes sur le moyen d'amener le bonheur. Et j'ai toujours été dérangé quand des mouvements nonistes/altermondialistes se disent "antilibéraux", comme s'ils étaient contre la liberté.

C'est pour cela que je suis atteré quand je lis que Royal considère qu'on ne puisse être à la fois libéral et socialiste. Cela me rappelle le problème qu'a eu la gauche pendant des années avec la nation (qui est, pour moi, par essence une valeur de gauche), décrétant l'idée infréquentable puisque récupérée par la droite.

Royal qui, autrefois, rompait le dogme socialiste, est devenue plus dogmatique que les éléphants, lançant des excommunications contre quiconque ose braver un interdit linguistique. Oh non, en fait, pas quiconque : Georges Frêche peut bien traiter les harkis de sous-hommes, là elle ne dit rien, puisqu'il la soutient ; au contraire elle va régulièrement se montrer à ses côtés, pour s'assurer qu'il ne change pas de poulain.
Et puis, c'est quand même bizarre, de préférer s'allier avec le centre qu'avec les communistes, tout en faisant du gauchisme anti-libéral.

jeudi 22 mai 2008

Les langues régionales dans la Constitution ?

J'apprends que l'assemblée a voté la reconnaissance des langues régionales dans la Constitution.

Et oui, jusqu'ici, la France avait pu éviter la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires, ce document qui donne des droits injustifiés aux langues régionales, justement parce que c'était incompatible avec la Constitution Française.

Ca y est, encore une fois, la France s'est couché devant l'Europe et son entreprise de déconstruction des nations. Avec la complicité de la plupart des politiques de gauche et de droite. Au premier rang de ceux qui veulent avoir la peau de la France jacobine, Marc Le Fur et François Bayrou...
Et oui, la seule chose sur laquelle nos parlementaires peuvent s'entendre, c'est l'atteinte à la nation.

Seul Mélenchon sauve l'honneur de la gauche, et d'une certaine idée de la France, unie.

Car, il faut le dire, j'en ai déjà parlé, le régionalisme linguistique n'est que le faux-nez de l'ethnicisme (on pourrait citer la collaboration pendant la seconde guerre mondiale des nationalistes bretons avec les nazis, ces derniers ayant imposé le breton unifié d'aujourd'hui).

Donner des droits indus aux langues régionales (c'est bien le but de la manœuvre), c'est faire le lit des nationalistes ethnicistes.

samedi 17 mai 2008

Bloguez.com, Compteur.cc : homophobie… et piratage ?

J'avais découvert il y a quelques jours, via le gadget Criteo (en bas de la colonne latérale du blog) le blog politique À babord toute où j'apprenais que :
  • bloguez.com (hébergement de blog) interdit de "diffuser des pages dont le contenu ou la forme encourage et incite à l'homosexualité"
  • compteur.cc (compteur flash de visites générateur de pop-up), réalisé par le même webmaster, remplace les liens des sites "adultes" de son top vers le site de l'islamiste créationiste Harun Yahya, et censure le drapeau d'Israël de ses compteurs "géographiques"
C'est un peu choquant, mais ça reste pas très grave, juste une censure à la con. Si le webmaster est d'un pays d'islam interdisant l'homosexualité…

Ce qui est plus grave, c'est ce que j'ai découvert ce soir en me rendant à nouveau sur ce blog pour savoir s'il y a du nouveau dans l'affaire :"À babord toute" a été victime d'un piratage "déni de service" réalisé à l'aide de compteur.cc : à chaque fois qu'un internaute visitait une page où un gadget compteur.cc était installé, le gadget exécutait en douce le chargement d'une page de À babord toute. Compteur.cc a vite atteint son but, rendant son opposant inaccessible.

Sur son blog, le webmaster de bloguez.com s'excite, se prétendant victime de blogueurs "malsains, pervers et jaloux" qui le menaceraient : "Acceptez le contenu adulte et homosexuel dans vos conditions ou on vous dénigre"… On appréciera les amalgames entre homosexualité, perversion et contenu adulte.
À babord toute réplique en dévoilant le code de compteur.cc qui a permis de rendre inaccessible son blog. Affaire à suivre.

Vrac de printemps (2)

Blogueurs des Alpes
à Grenoble le 23, je ne pourrai pas y aller. Dommage, vu comme j'ai pu allumer Exprimeo pour sa propagande carignoniste, j'aurais aimé discuter avec Jonathan Bonzy.

"Appel aux blogueurs socialistes"
Valerio est un des rares blogs de gauche que j'estime, mais il est parfois vraiment trop bisounours.
(et merde, à trop prendre son temps, on se fait doubler par Embruns)…

Les 35h du lapin
…de Duracell… Oh… mon… dieu… Consternant.

Sondage Delanoë Ipsos-Le Point
La majorité des sympathisants PS préfère Delanoë à Royal. Un moindre mal.


Bonus (+vieux, mais qui vient de me revenir à l'esprit) :
Les vols en pharmacie ne cessent d'augmenter
aurait pu être sous-titré "mets fin à tes jours avec le Figaro" : "il suffirait de quatre boîtes d'aspirine pour se suicider"

jeudi 8 mai 2008

Justice, Stress, Romain Gavras, Kourtrajmé, Kim Chapiron, Sheitan, La Caution, etc.

Stress, le clip de Justice réalisé par Romain Gavras, fait énormément parler :
  • sur la violence gratuite (qui serait incitée par cela)
  • sur le réalisme de la caméra qui suit les agresseurs (la première réaction de certains est de se demander si cela est une fiction ou pas)
  • sur le côté racial (des jeunes arabes et noirs qui agressent des blancs)
  • sur le prétendu message de dénonciation que voudrait faire passer le clip
Tout ce qu'on raconte autour du clip ne me semble pas très pertinent. À vrai dire, je n'y vois pas de message, mais plutôt un "troll vidéo".

Je m'intéresse de loin à ce que fait le collectif Kourtrajmé depuis quelques années. Ce que m'évoque ce clip, c'est surtout Sheitan, le film de Kim Chapiron, et son morceau "Bâtards de barbares" du groupe imaginaire Sheitan (joué par La Caution)
Des paroles ultra-violentes, ultra-caricaturales. De même pour la vidéo avec immolation et explosions. À noter qu'il existe une autre version du morceau, Gentiment je t'immole, par Mai Lan, toujours sur la BO de Sheitan.
Bâtards de barbares, c'est une caricature volontaire de l'extrémisme que peut parfois comporter le rap. Chapiron lui-même explique que « Gentiment je t’immole (Version de ma petite sœur Mai Lan) ou Bâtards de barbares (Version La Caution) sont des satires de ce courant musical ultra violent qui pousse les gens à la haine gratuite… Les jeunes sont énervés contre des choses qu’ils n’arrivent même pas à définir. »

Stress me semble relever de la même volonté de montrer l'ultra-violence dans un cadre de satire pour la ridiculiser.

PS pour les amateurs de bonne musique :
le clip du plus gros succès de la Caution, Thé à la Menthe
Ce morceau a servi dans le film Ocean 12

dimanche 4 mai 2008

À l'adresse de "40 ans plus tard"

Comme la plupart des blogueurs du top wikio, j'ai reçu le fameux mail de "40 ans plus tard" (récupération de mai 68 par les jeunes UMP, pas très facile quand le chef avait promis d'en liquider l'héritage) qui fait parler de lui.
Notamment par le fait que le mail groupé sans utiliser la copie cachée, ça donne les adresses mail de toute le monde (et ça permet les réponses moqueuses de blogueurs de gauche adorant faire les sales gosses avec l'UMP, comme lors de l'épisode Nicolas Princen).

Tout le monde veut récupérer Mai 68 pour soi. Il y a 40 ans, Georges Marchais s'en prenait dans l'Huma à ce mouvement et notamment à"l'anarchiste allemand Cohn-Bendit". Aujourd'hui mai 68 est célébré par l'Huma et par le PCF… Donc pourquoi pas l'UMP…

C'est assez drôle d'entendre les Jeunes Pop raconter que la jeunesse qui bouge n'est plus à gauche comme en 68 : sympa pour les responsables UMP qui étaient jeunes gaullistes à l'époque…

Un truc m'énerve dans toutes les célébrations de mai 68. Particulièrement dans celle de l'UMP.
Mai 68, ce n'est pas que Cohn-Bendit et le quartier latin. C'est aussi est surtout un mouvement ouvrier qui vient se joindre à la révolte étudiante.
Mai 68 n'aurait pas été ce qu'il a été (une révolution) sans le mouvement ouvrier.
Mai 68, c'est près de 10 millions de grévistes, le pays paralysé, les accords de Grenelle, la hausse générale des salaires.
Ça, "40 ans plus tard" n'en dit aucun mot. Il faut dire que la droite a depuis déconstruit ce rapport de force entre salariés et patrons pour confier le seul pouvoir dans l'entreprise aux financiers, culpabilisant les salariés et leur "acquis sociaux".

Mai 68, c'est un mouvement social se greffant sur un mouvement étudiant, conduisant à l'application de revendications de gauche. C'est la peur absolue de la droite, enterrant régulièrement ses projets de lois dès lors qu'une contestation étudiante prend trop d'ampleur (Devaquet, SMIC-jeunes, CPE)…
L'héritage de 68 que veut liquider Sarkozy, ce n'est sûrement pas l'individualisme ou la perte de l'autorité, mais bien ses conséquences sociales.

samedi 3 mai 2008

Commando anti-IVG à Grenoble

Découvert chez Prochoix :
Le Planning Familial de l’Isère vient d’être agressé par des groupes anti-IVG ! « SOS Tout-petits », et sans doute d’autres groupes, coutumiers du délit d’entrave à l’IVG, ont « tagué » de façon scandaleuse l’entrée du Planning Familial de Grenoble. Le public, jeune pour la plupart, qui vient pour bénéficier des services publics dispensés par les militant-e-s du Planning a été ainsi violemment agressé cette semaine. Le même jour, les participantes et participants à une réunion privée convoquée par le Planning, ont été bloqués par des manifestants brandissant des banderoles, datant des luttes obscurantistes passées !