jeudi 5 juin 2008

Le modèle économique de Wikio

(j'ai commencé à écrire une réponse à un commentaire de versac sur son blog, mais vu la longueur, autant en faire une note ici)

Pourquoi Wikio peine à trouver un modèle économique ?

Wikio a pas mal souffert d'un lancement raté : avec Chappaz, Le Meur, et d'autres grands noms de l'industie de l'internet à l'actionnariat, plus un teasing très bien fait, les internautes s'attendaient à quelque chose de vraiment révolutionnaire ; le produit de l'époque ne pouvait que décevoir.

Le top des blogueurs leur a permis de faire revenir la lumière sur eux, et de se rendre compte qu'au bout de deux ans, le produit était devenu tout à fait intéressant, notamment en ce qui concerne la veille.
Et nul doute que ce numéro de Challenges leur permettra de nouer plus facilement des contrats publicitaires.

À mon avis :
  • Wikio est face à des concurrents qui ont un groupe beaucoup plus gros derrière (c'est le cas de Google News) ; sa seule chance de les concurrencer serait de se montrer incontournable, ce qui n'est pas fait
  • l'outil Wikio a pourtant de très bonnes capacités, mais elles sont mal mises en valeur .

Mes conseils à Wikio

Il faut mettre l'accent sur l'ergo/l'IHM du produit pour le rendre plus attractif, faire ressortir ce que le distingue des autres.

Puisque devenir le moteur de référence sur l'actualité, c'est mort, se recentrer sur un domaine où les jeux ne sont pas encore fait (c'est ce que fait par exemple Exalead avec Baagz). Wikio a un potentiel énorme au niveau de la veille (grâce notamment aux informations sémantiques de Sinequa), confimé par ces quelques réalisations de Jean Véronis ; bien exploité, ce potentiel pourrait être facilement monétisé, dans un modèle économique qui se rapprocherait de celui de Criteo (un outil de base pour les blogueurs, qui sert à asseoir la notoriété de leurs services, plus complexes, pour les entreprises).

10 commentaires:

  1. Il y a des problèmes de fond avec wikio, la stratégie de l'entreprise, le classement des blogs et le fonctionnement du moteur lui même :

    - une stratégie de développement très maladroite, partiellement rectifiée, mais le mal est fait, avec l'accusation de parasiter, de vampiriser les blogs : la défunte mini-barre, mais restent les abonnements aux flux RSS qui se font à travers une page wikio et pas en direct, l'invitation à commenter les "discussions" sur wikio et non sur les blogs... Comme un sentiment de tout vouloir ramener à soi en captant le trafic des autres et en tentant de le retenir...

    - l'opacité du classement qui traitement vraiment bien le blog maison (wikio.blog) ou celui du patron (kelblog) !

    - la nature même du classement : qui représente surtout un échos de la reprise des blogs les uns par les autres. C'est le buzz qui tourne en rond, ça met en avant les petites groupes solidaires qui s'aident à "monter" réciproquement ; les lecteurs ne comptent guère dans cette affaire: ce ne sont que les blogueurs qui se regardent entre eux leur propre nombril.

    - à mesure des évolutions la différence entre le moteur de recherche "blogs" et celui "actualité" devient de plus en plus absurde, puisque les blogs sont aussi repris dans "actualités"...

    - le principe même de la hiérarchisation de la recherche ne démontre pas son intérêt : caractère récent du post et nombre de blogs qui parlent de la même chose au même moment. C'est une mesure de buzz instantané, de la pure écume ! A quoi bon mettre de la sémantique là-dedans si c'est produire un résultat qui manque tellement de pertinence ?

    RépondreSupprimer
  2. Oui, d'ailleurs la communication était très mauvaise sur les mini-barre (avoir cru au départ que les critiques étaient juste l'oeuvre de ronchons, en répondant sur un ton légèrement méprisant)

    Le classement, j'ai toujours pas compris comment il marchait. Son obscurité, si elle permet de limiter des actions biaisant l'algo, rend le truc peu compréhensible (ça fait deux mois que mon autorité Technorati baisse et que je montre dans le top Wikio…).
    Et en effet, j'ai l'impression que les "Lefts blogs" grimpent surtout en se citant entre eux…

    Mais ce classement reste leur meilleur outil de comm.

    Et je suis d'accord aussi sur le reste : Wikio exploite très mal son gros potentiel. Je vois la vidéo que j'ai mis en lien ce qui concerne la veille : la catégorisation du contenu, avec la possibilité de raffiner selon des catégories plus précises, c'est génial ! Mais :
    -si j'avais pas vu cette vidéo, je n'aurai jamais su que wikio permettait ça
    -il faut absolument en faire un service commercial.

    Et sur l'"écume"… Les trucs qu'a réalisé Veronis sur wikio montrent que les données de wikio permettraient justement de voir l'évolution d'un thème, et je pense que les données de wikio permettraient aussi de repérer les sujets qui apparaissent dans un domaine précis.

    Je pense que Wikio a vraiment les données pour faire un outil de veille remarquable qui se démarquerait, et que leur position trop tournée vers les revenus publicitaires est une erreur

    RépondreSupprimer
  3. Vive la veille!
    Ils devraient se spécialiser là-dedans je pense...

    RépondreSupprimer
  4. Cela fait bien 2 ans que wikio existe maintenant et si je me rappelle bien, c'est au bout de deux ans que Kelkoo a compris et trouvé un modèle économique qui lui a permis de décoller financièrement.
    A moins d'être un génie touchant à plein de domaines, il est parfois difficile de trouver rapidement ce qui va effectivement marcher même si on part avec beaucoup de financement, ce qui ne me semble pas le cas pour wikio.
    Je suis depuis le début perplexe devant les possibilités de monétisation de ce type de site en dehors de la pub, et, franchement, le marché de la veille me semble déjà passablement encombré. Bien entendu, cela n'a jamais été vraiment mon domaine (la monétisaiton). Je me contenterai de rappeler cette boutade de Pierre Chappaz lorsque je lui avait fait remarquer sur son blog que je ne voyais pas le modèle économique d'une boite dans lequel il investissait (extension firefox pour faire de l'echange de fichier en p2p): "Voyons, tu sais comment cela marche, on aime, on investit et on trouve le business model plus tard". C'est sûrement ce qu'il a fait en lançant Wikio: sa passion de la blogosphère lui a fait lancer un produit et il cherche peut-être encore à le rentabiliser.

    Pour la partie IHM, maintenant que Tariq est "libre", il va peut-être pouvoir aider Wikio :-)

    Sur la communication sur la mini-barre, je me suis rendu compte que toutes les personnes que je critiquais avaient un peu de mal à m'écouter de prime abord quand la critique portait sur une idée plus ou moins fétiche. Cela m'incite à l'indulgence sur ce genre de comportement, du moins pour un temps limité. Bien entendu, je serai un peu plus patient pour Pierre :-)

    Je susi long, là, j'aurais peut-être dû en faire un billet sur mon blog :-)

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Rémy

    Tout d'abord, j'avais assisté il y a quelque mois à la conf de la Maison de l'entrepreneuriat à l'ENSIMAG, où vous faisiez partie des intervenants, et vous aviez présenté votre parcours dans kelkoo, c'était très intéressant :)

    Notamment sur le temps qu'il avait fallu avant de trouver le modèle économique.

    Récemment, j'ai été frappé par un commentaire de Pierre Chappaz sur un autre blog, où il disait que "Wikio perd actuellement 150.000 euros par mois"… Ça ne va pas être facile de combler ça rien qu'avec la pub, surtout que wikio est un site sans éditorialisation manuelle du contenu, et où on reste généralement pas lontemps.
    (en plus la pub est dans la barre de droite, que personnellement je ne regarde presque jamais)

    En ce qu'il présente, Wikio ne fait pas vraiment mieux que les autres.
    Et ce qu'il apporte en plus, notamment sur l'aspect sémantique ou le suivi du contenu, n'est pas mis en avant du tout pour ne pas faire peur à l'utilisateur de base…

    RépondreSupprimer
  6. J'ai l'impression de plus que Wikio repose surtout sur le référencement. Quid de leur audience s'ils venaient à être déclassés sur Google qui d'ailleurs, n'aiment pas ce genre de site, les pages de recherches n'étant pas censées être indexées selon lui.

    RépondreSupprimer
  7. Les pages recherche (en /search/) ne sont pas indexées par Google, les autres (celles classées par catégories) oui.
    Et y a presque pas de différence entre les deux.

    RépondreSupprimer
  8. Oui mais google peut très bien considérer celà comme de l'abus...A mon avis, les catégories sont aussi là pour jouer à fond le référencement... Si ils se retrouvent qu'avec la page d'accueil indexée, ça va faire mal. Et ils doivent le savoir d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
  9. Sinon, il y a wasalive :)
    http://fr.wasalive.com/

    RépondreSupprimer
  10. @anonyme 4H38 :
    je suis d'accord, pour moi les pages catégories de Wikio ne devraient pas être indexées.
    Si Wikio les a fait indexer avec cet argument hypocrite "non c'est pas exactement la même chose qu'une page recherche", c'est que personne ne venait sur leur site les premiers mois.

    @Abadinte :
    oui, WasaLive. Le site est pas mal, mais mauvaise mise en valeurs des innovations.
    (et ce orange et ces reflets partout, c'est très moche)

    RépondreSupprimer

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines