mardi 30 août 2005

Fils de France - SAEZ

Très beau texte de Damien Saez, écrit après le triste 21 avril 2002. Chaque fois que je réentends cette chanson, cela me rappelle tout ce qui s'est passé. Frissons, voire même larmes aux yeux. La honte que mon pays ait placé un homme d'extrême-droite, raciste et xénophobe au second tour de la présidentielle. L'image, vue et revue à la télé, du cri d'effroi des militants socialistes découvrant le résultat.
Ca fait partie des choses qu'on ne peut oublier, jamais.

Saez ne pouvait voter, ayant été condamné par la justice pour avoir déserté son service militaire. Il a donc écrit une chanson, Fils de France. "Fils de..." traduit la colère que l'on a vis-à-vis de ceux qui ont provoqué cela, qui ont voté Le Pen. Mais il y a aussi une vraie fierté, celle d'être de la "nation des droits de l'homme", "de la tolérance", "des Lumières", d'être "les fils de la Résistance", et grâce à cette histoire, refuser la haine, se battre contre Le Pen.


J'ai vu Saez jouer cette chanson en live aux Solidays 2005. Vibrant. Impressionnant.

Pour que plus jamais un facho ne se retrouve au second tour d'une élection présidentielle.


J'ai vu, les larmes aux yeux, et les nouvelles ce matin
20% pour l'horreur, 20% pour la peur.
Ivre d'inconscience, tous Fils de France.
Au pays des lumières, amnésie suicidaire.
Non Non Non Non.

Nous sommes, nous sommes
La Nation des Droits de l'Homme.
Nous sommes, nous sommes
La Nation de la Tolérance.
Nous sommes, nous sommes
La Nation des Lumières.
Nous sommes, nous sommes
à l'heure de la Résistance.


Pour les rêves qu'on a fait, et pour ceux qu'on fera.
Pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera.
Pour un idéal, pour une utopie.
Allons marchons ensemble enfants de la Patrie.

Fils de France !
ça, pour baisser la tête,Ah oui, ça t'aime bien les minutes de silence
Fils de France !
C'était à peine hier, et déjà tu brandis le drapeau de l'ignorance
Fils de France !
Nous n'oublierons jamais que nous sommes et seront les fils de la Résistance.
Fils de France !
Au royaume des aveugles tu sais bien ce qu'on dit les borgnes sont les rois.

Y a ces ombres derrière nous, y a ces idées vendues,
y a ces drapeaux qui flottent et des hymnes dessus,
et puis y a toi mon frère, Oui toi qui n'y croit plus
et puis y a nos prières et nos causes perdues.

Honte a notre pays, honte à notre Patrie,
Honte à nous la jeunesse, honte à la tyrannie,
Honte à notre pays, revoilà l'ennemi,
Allons marchons ensemble enfants de la Patrie.

Nous sommes, nous sommes
La Nation des Droits de l'Homme.
Nous sommes, nous sommes
La Nation de la Tolerance.
Nous sommes, nous sommes
La Nation des Lumières.
Nous sommes, nous sommes
à l'heure de la Résistance.

Nous sommes, nous sommes
La Nation des Droits de l'Homme.
Nous sommes, nous sommes
La Nation de la Différence.
Nous sommes, nous sommes
La Nation des Lumières.
Nous sommes, nous sommes
à l'heure de la Résistance

mardi 23 août 2005

Fabius ou DSK ?

Même si cela n'aura lieu que dans deux ans, il est un sujet qu'il convient d'aborder tout de suite tant il est important pour notre avenir : l'élection présidentielle de 2007.

Sarkozy sera sans aucun doute le candidat de la droite. Peut-être pas le seul d'ailleurs : les chiraquiens pensent que le populisme du patron de l'UMP fera fuire au second tour les électeurs centristes dans les bras du candidat de la gauche, et cherchent à mettre en selle Villepin. Un ou deux candidats de droite, un au centre (Bayrou), et à gauche, combien ?

Quelque soit le résultat du prochain congrès du Parti Socialiste, il apparaît de plus en plus probable qu'il y ait deux candidats socialistes en 2007 : l'un qui mènera le gauche républicaine, celle du non (Fabius) et l'autre qui conduire la gauche socio-démocrate, celle du oui (vraisemblablement Strauss-Kahn).

Il y a une différence fondamentale entre ces deux gauches : la première considère que la France doit être fidèle à son histoire et être l'exemple du monde, la seconde que la France doit s'adapter au monde. La rupture face à la gestion.

En 1983, Fabius était favorable à ce que la France sorte du Serpent Monétaire Européen, ce qui tend à prouver que ce n'est pas la première fois qu'il exprime des réticences envers la politique européenne. Mais le gouvernement choisira de rester dans le SME, et pour cela devra appliquer une politique de rigueur. Mauroy refusant de le faire, c'est Fabius qui le remplacera et mènera cette nouvelle politique.

Fabius est comme Chirac. Il ne pense qu'à être président. Quitte à dire tout et son contraire, à changer d'avis quand le vent tourne. Miterrand était comme ça aussi... Pour être un bon président, il faut savoir se contredire sans que personne ne s'en rende compte.
Ca ne marche pas toujours : quand Fabius envoie son plus fidèle lieutenant, Claude Bartolone, dire qu'il est contre la privatisation des autoroutes, ses adversaires lui font remarquer que c'est lui qui, alors ministre des Finances, avait initié cette privatisation. Mais qu'importe, les électeurs, eux, oublient...

Moi, mon choix est fait depuis longtemps. Je suis devenu fabiusien au moment où il s'est déclaré pour le non à la Constitution Européenne, et qu'il a subi un incroyable lynchage médiatique dans la semaine qui a suivi. Parce que c'était le premier, et le seul homme politique de son importance qui a osé dire non, osé refuser la fuite en avant. Parce que c'est le seul qui a osé prendre ce risque. Parce que c'est lui qui a rendu le NON crédible.
Et donc, je souhaite naturellement qu'il prenne, avec Mélanchon et Montebourg, la tête du PS. Parce que Fabius et Mélanchon sont les seuls qui représentent vraiment la gauche républicaine, celle que j'aime.

Et puis, je suis séduit par le projet de Laurent Fabius pour la France. Un vrai projet républicain, un vrai projet de gauche. La seule manière de gagner une élection présidentielle est de rassembler les voix de son camp au premier tour, or DSK ne pourra généralement pas obtenir celles des sympathisants de gauche nonistes, alors que l'inverse n'est pas vrai. Fabius représente donc une meilleure chance que DSK pour battre Sarkozy en 2007.

jeudi 18 août 2005

L'arnaque Jan Fabre et les pseudo-transgresseurs

The Crying Body - Jan FabreÇa, c'est de l'art. C'est même ce qui est au summum de la branchitude théâtrale. Les pièces de Jan Fabre. Le principe : être vulgaire, s'en prendre au public. Dans The Crying Body, la pièce caricaturale de Fabre, les acteurs se masturbent, urinent sur scène, insultent le public. C'est censé être subservif. Ça ne l'est absolument pas. C'est surtout nul.

Attention ! Si vous dites ça, vous êtes tout de suite classé de réactionnaire, qui n'y connaît rien à l'art, et en plus, honte suprême, vous pensez la même chose que le Figaro...

Cette année, Jan Fabre était carrément artiste associé du Festival d'Avignon. Jean Vilar doit sûrement s'en retourner dans sa tombe... lui, l'inventeur de ce festival il y a une soixantaine d'années, qui croyait au théâtre populaire.

On est subversif au théâtre quand on choque le bourgeois. Fabre ne choque absolument pas le bourgeois, c'est même la coqueluche des bobos. Par compte, il choque le vrai peuple, celui pour lequel l'achat d'un billet représente un sacrifice. Plusieurs soirs de suite, les spectacles furent sifflés, on entendit même un "mais qu'est-ce qu'on vous a fait ?".

Deux ans après l'annulation de 2003 pour cause de mouvement des intermittents, le bilan de l'édition 2005 est catastrophique. Si les billets se sont bien vendus cette année, on peut se douter que nombreux sont ceux qui ne voudront plus y aller, pour ne pas gaspiller leur argent.

Qu'on considère enfin Jan Fabre et tout ceux qui sont dans la même lignée pour ce qu'ils sont réellement : des arnaques artistiques et des liquidateurs du théâtre populaire !

dimanche 14 août 2005

J'veux du soleil - AU P'TIT BONHEUR

Ce morceau fait partie des titres qu'on a déjà entendu, qu'on aime bien, mais dont on est incapable de donner l'interprète. Le morceau est resté, passe souvent sur RTL2, mais ce fut le seul succès du groupe "Au p'tit bonheur". Mais il est très bon, mariant nostalgie de l'enfance et rêve de soleil...


Je suis resté qu'un enfant
Qu'aurait grandi trop vite
Dans un monde en super plastique
Moi j'veux retrouver... Maman !
Qu'elle me raconte des histoires
De Jane et de Tarzan
De princesses et de cerfs-volants
J'veux du soleil dans ma mémoire.

{Refrain:}
J'veux du soleil
J'veux du soleil
J'veux du soleil
J'veux du soleil


2 - J'veux traverser des océans
Et devenir Monte-Christo
Au clair de lune
M'échapper de la citadelle
J'veux devenir roi des marécages
Me sortir de ma cage
Un Père Noël pour Cendrillon
Sans escarpin...

3 - J'veux faire danser Maman
Au son clair des grillons
J'veux retrouver mon sourire d'enfant
Perdu dans le tourbillon
Dans le tourbillon de la vie
Qui fait que l'on oublie
Que l'on est resté des mômes
Bien au fond de nos abris.

dimanche 7 août 2005

Le WU-M-P

Il y a de très bons exemples d'humour politique sur le web. On connaissait déjà Liberal D, le groupe de rap qui voulait "libérer Juppé".

Maintenant, voici le , le croisement entre le Wu-Tang Clan et l'UMP.

Le WU-M-P, c'est Old Dirty Sheerak, Masta Killa Sarko, Rzaffarin, Ghostface Vilepine... Ou comment des petits malins remixent des discours d'hommes de droite sur des beats rap.

Très drôle. De nombreux titres du WU-M-P sont disponibles en téléchargement sur le site du WU-M-P (rubrique écoute le Wu-M-P). Et pour ceux qui ne l'auraient pas compris, le WU-M-P est bien évidemment parodique !

Coup de cœur pour Direct8

La TNT a débarqué il y a quelques mois en France. De 6 chaînes diffusées sur le système hertzien, nous sommes passés tout d'un coup à 14 en mars, et nous atteindrons les 18 en septembre pour ne compter que les gratuites.

Si on considère la situation actuelle, 7 des 14 chaînes étaient déjà sur le hertzien (France5 et Arte occupant deux canaux différents sur la TNT) et 4 déjà sur le câble et le satellite, soit en leur nom propre comme TMC et LCP-AN/Public Sénat, soit avec d'autres noms comme W9 (ex-M6Music) et France4 (ex-Festival). Il n'y a donc pour l'instant que 3 vraies nouvelles chaînes sur la TNT.

En effet, cela coûte cher de lancer une nouvelle chaîne sur la TNT. La simple diffusion sur la TNT coûte cher : certaines télés existantes qui avaient, au départ, obtenu un canal sur la TNT, l'ont d'ailleurs rendu, ne pouvant finalement pas assumer le surcoût.

Trois nouvelles chaînes donc : NRJ12, NT1, Direct8. Et 3 autres nouvelles dès septembre (Europe2 TV, BFMTV et Jeunesse TV).

Le problème est que peu de gens peuvent actuellement regarder la TNT. Et qui dit peu d'audience dit peu de rentrées publicitaires. Seuls les gros groupes peuvent donc se permettre de lancer de telles chaînes. On retrouve donc le groupe NRJ derrière NRJ12, ABGroupe derrière NT1, et Vincent Bolloré (qui a fait fortune dans le papier, le B d'OCB c'est Bolloré, et qui a décid" de se lancer dans la communication en rachetant ce qui reste d'Havas -entreprise qui a beaucoup souffert de l'aventure Vivendi Universal-) derrière Direct8.

Deux de ces trois chaînes ne font actuellement que du remplissage, attendant que la TNT soit vraiment démocratisée pour réellement se lancer : NRJ12 avec des clips toute la journée et une série le soir, NT1 avec les nombreuses séries du catalogue AB et des vieux films des années 80 (sans oublier un film érotique le dimanche soir).

Direct8 a fait le pari inverse. Lancer tout de suite une vraie grille. Profiter des débuts de la TNT pour se construire un nom, et rôder les émissions, laisser le temps aux présentateurs inconnus de devenir pros. Avec du budget mais pas trop non plus. Les premiers mois n'ont pas été une réussite. Beaucoup se sont moqués (avec raison) des débuts de la chaîne, avec ses blancs, ses intermèdes entre les émissions où les couloirs de la chaîne sont filmés, et autres éléments qui font "amateur".

Mais force est de constater que Direct8 s'est améliorée. Et là, on prend conscience de ce que peut devenir cette chaîne, avec un grand journaliste (Philippe Labro, qui fut notamment patron de RTL) à sa tête, et dont le concept de base est tout simple, mais tellement agréable : toutes les émissions sont en direct (à part les rediffusions et les best-of), ce qui permet d'obtenir une spontanéité se rapprochant de la radio.

De ce que j'ai pu en voir (les programmes sont diffusés en streaming sur internet), il y a de très bonnes émissions, et tout spécialement Kiosque8 entre 12h30 et 13h, qui est consacrée aux reportages de presse.

Même si ce n'est pas encore une vraie grande chaîne, j'ai beaucoup de sympathie pour Direct8, ne serait-ce que parce qu'elle refuse d'être comme les autres.