lundi 19 avril 2010

Maljournalisme : NouvelObs.com déforme les propos de Dieudonné

Quand on relaie des propos tenus dans une vidéo, le minimum serait de ne pas modifier ce qui est dit.

Sur la vidéo de Dieudonné affirmant que tous les gros escrocs sont juifs, voici la transcription de la phrase, que j'ai écrite dans mon article samedi soir :
Le problème de Zemmour, c'est qu'il y a personne en face, quand il dit "les noirs et les arabes peuplent les prisons". Oui, c'est vrai, pour des délits mineurs… mais les gros escrocs de la planète sont tous des juifs, les Madoff, le Sentier, tout ça… alors Zemmour, tu crois pas que c'est à eux qu'il faut plutôt s'en prendre ?

Une contributrice sur LePost, évoquant aussi l'affaire, reporte cela :
"Les gros escrocs de la planète sont tous des Juifs", lance-t-il sur le ton de l'évidence. Et de demander à son interlocuteur "tu ne crois pas que c'est à eux qu'il faut s'en prendre, plutôt qu'à ceux qui volent des miettes ?"
…ce qui respecte pas trop mal les propos de Dieudonné, malgré le manque de mise en contexte.
Mais, quand nouvelobs.com fait un article sur la vidéo, cela devient autre chose (le gras est d'origine dans l'article) :
"Les gros escrocs de la planète sont tous des Juifs", déclare l'humoriste, répondant à Eric Zemmour, qui avait affirmé que "la plupart des trafiquants (étaient) noirs et arabes". Citant Bernard Madoff, l'humoriste lance alors à son interlocuteur : "Tu ne crois pas que c'est aux Juifs qu'il faut s'en prendre, plutôt qu'à ceux qui volent des miettes ?"
…là, ça ne va plus du tout. « Eux » (« tu ne crois pas que c'est à eux qu'il faut plutôt s'en prendre ? ») devient les « Juifs », et on insiste en mettant du gras. Pourquoi donc modifier ces propos ? Sans doute pour expliciter la référence, et rendre la phrase plus simple à comprendre. Mais, quand j'ai regardé la vidéo, il m'a semblé clair que cette référence désignait les « gros escrocs » « juifs » de sa phrase précédente, et pas les juifs dans leur ensemble.

On fait ainsi tenir à Dieudonné des propos plus graves encore que ceux qu'il a tenus. Ce qu'il a dit est déjà assez grave (et sans doute condamnable juridiquement) comme cela, pour qu'il ne soit pas la peine d'en rajouter.

2 commentaires:

  1. ouais du coup Dieudonné a beau jeu de parler de déformation...on lui fait la un beau cadeau...

    RépondreSupprimer
  2. Oui, c'est d'ailleurs assez classique chez Dieudo. Il prend un truc accessoire (pas du tout représentatif du reste) pour dire "vous voyez, les médias racontent n'importe quoi sur moi, ils sont contrôlés par les sionistes pour m'abattre, blablabla, blablabla"

    RépondreSupprimer

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines