Tout est possible, cela dépend de nous !

Quelle originalité, messieurs les communiquants de l'UMP !
Il paraît que Sarkozy était celui qui avait redonné à certains la fierté de se dire de droite. On va finir par avoir du mal à le croire, tant il peut faire des choses qu'on attendrait plutôt d'un candidat de gauche.

Déjà, dans son discours de dimanche, il a cité Jaurès. Mais surtout, la communication sarkozienne semble de plus en plus s'inspirer de celle du PS dans la période précédent l'avènement de Mitterrand.
Ainsi, la "rupture" du candidat, ce mot qui inquétait, a été passée au filtre mitterrandien pour devenir aussi "tranquille" que la force de Mitterrand en 1981.

Mais surtout, observons son nouveau slogan "Tout devient possible avec Nicolas Sarkozy". Cela n'est pas sans évoquer clairement le "tout est possible" du Parti Socialiste en 1972, il y a près de 35 ans !

Commentaires

  1. Si tu as bien suivi l'actualité, Nicolas Sarkozy a attribué par erreur à François Mitterand la citation de Valéry Giscard d'Estaing sur "le monopole du coeur".
    Je pense qu'on est entrée en pleine campagne de séduction/déstabilisation.
    L'objectif est évident : noyer le poisson et appâter tout azimut.

    RépondreSupprimer
  2. Ah ça y est tu te réveilles??
    Depuis le temps que tu ne nous avais pas fait de billets, on commençait à s'inquiéter.
    Heureusement qu'on t'as reboosté hier soir au Greblog Café lol

    A+

    Icy

    RépondreSupprimer
  3. 35 ans de retard, oui c'est bien ça! Finalement le maitre à penser de Sarko c'est peut etre Mitterrand puisqu'il ne fait que de le copier!

    RépondreSupprimer
  4. De Gaulle avait dit "puisque tout est un éternel recommencement, mes propos et mes actions seront tot ou tard sources de nouvelles créations"...
    un visionnaire lé Général ?

    ps: ouf, on pensait Vinz fatigué ! heureusement que Sarko le réveille de temps en temps !! lol

    RépondreSupprimer
  5. Il y a comme une différence notable entre "Tout devient possible avec Nicolas Sarkozy" et le "tout est possible" du Parti Socialiste : le 1er slogan est voué au culte de la personnalité, le 2e à un parti.

    On n'a pas fini de rire... jaune avec le petit Nico qui se prend pour un Grand Homme, sauveur de la France contre les hordes d'immigrés !

    Au fait, rire jaune sur un fond rose, ça donne quoi ? :-)

    RépondreSupprimer
  6. j attends de lire la critique du livre de carignon

    RépondreSupprimer
  7. Sarko qui renvoi des gens qui n'ont pas de cartes d'identitté française ou autre papiers leur permettant de séjourner en france certes aucun pays ne peut acceuillir toute la misère du monde. Quoi que si la france avait de bon gestionnaire et n'était plus endetté, se ne serait pas obligatoire de ramer ces gens chez eux, là où ils sont nés. Avec cependant un control de qui vient et de qui part. Ce qui est sur c'est que cela ne fait pas parti de sa gestion et je ne sais pas si ségolène royal a elle une idée de gestion sur ce sujet qui soit une voie vers une solution même qui ne résolve pas tout comme nicolas sarkozy ne pourra peut être pas ramener tous les étrangers chez eux.

    Eb tout cas , Nicolas Sarkozy considère qu'il est possible de partager les ous du contribuable avec les sectes privés, et cela ne va pas. Les français d'origine arabe ou autre comme tous les citoyens français peuvent bénéficier de l'argent public pour ce qui est commun a tous, mais les dépenes des sectes sont de l'odre privé et non commune.

    RépondreSupprimer
  8. C'est clair ! Sarko représente le passé !

    RépondreSupprimer
  9. Sarkozy proclamera tout ce qui à ses yeux peut l'aider à être élu.

    Il n'y a que la victoire aux élections présidentielles qui le motive, il ne veut que cela au fond.

    Ainsi ne pas se formaliser du petit homme qui se fait caméléon pour tromper son monde.

    Je ne sais pas encore pour qui je vais voter, mais une chose me paraît trés claire actuellement, c'est que ça ne sera pas pour Sarkozy.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines

Posts les plus consultés de ce blog

Les éditorialistes menteurs : Colombani sur Sanders

Get A Kool, un festival raté

Karoutchi et les amalgames au fascisme et à Vichy