Bobigny : la droite gagne grâce au communautarisme musulman

Bobigny est une ville rouge. Le chef-lieu du département de Seine-Saint-Denis a toujours élu un maire communiste …depuis que le parti communiste français existe.

Un vrai bastion communiste …qui est tombé ce soir.

Au premier tour, le candidat UDI Stéphane de Paoli avait atteint 43,95%, contre 40,39% pour la maire sortante communiste Catherine Peyge. Le report des voix du divers droite Pierre Ramos (pas maintenu au second tour malgré ses 10,96% qui le lui permettaient) s'est bien effectué.


La méthode de la droite balbynienne ? S'allier avec l'islam politique.


Derrière Paoli, on retrouve sur la liste :
  • #2 : Kahina Airouche, ancienne championne de kickboxing, et portant le voile (une autre femme voilée est présente sur la liste, à la 36ème position)
  • #3 : Youssef Zaoui, ancien président de l'Association des musulmans de Bobigny (AMB), candidat à la municipale 2008 (la liste qu'il menait avait obtenu 3,98%)
  • #9 : Hocine Hebbali, qui représente l'Union des Démocrates Musulmans de France (UDMF), groupuscule communautaire fondé à Bobigny.



Autre prise de Paoli : Lynda Benakouche, ancienne sportive (et candidate en 2008 sur la liste Zaoui), responsable associative, et figure de l'opposition "citoyenne" à la mairie communiste. Si elle n'est pas candidate directement, celle qui critiquait la récupération politique apparait sur les documents de propagande de la liste de droite.

Qu'il s'agisse d'un tract

…ou de la photo générale, où la très couverte jeune femme a été placée stratégiquement juste à côté de la tête de liste (à la cravate rouge).


Voilà, la droite a pris Bobigny en mettant en avant femmes voilées et militants islamiques.

Commentaires

  1. il y a vraiment des trucs hilarants

    RépondreSupprimer
  2. il n y a aucun commentaire, c est vraiment fabuleux

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines

Posts les plus consultés de ce blog

Les éditorialistes menteurs : Colombani sur Sanders

Get A Kool, un festival raté

Karoutchi et les amalgames au fascisme et à Vichy