dimanche 16 septembre 2012

La bonne et la mauvaise censure

Après l'Université Libre de Bruxelles il y a quelques mois, la Fête de l'Huma. Deux lieux de liberté, deux fois que des perturbateurs islamo-gauchistes empêchent Caroline Fourest de parler.

Alors, oui, elle n'a pas été agressée physiquement. Mais, à chaque fois, des dizaines de spectateurs, n'aimant manifestement pas Fourest, qui ne sont venus que pour une chose, et certainement pas lui apporter la contradiction.
Non, ils viennent l'empêcher de parler. Ils s'imposent par leur nombre, de manière à ne pouvoir être évacués, et perturbent, crient, injurient jusqu'à ce que le débat soit annulé.

Empêcher de parler ceux qui ne pensent comme eux. Voilà tout. Ces crétins sont des censeurs.
Qu'on censure les discours de haine, pourquoi pas. Qu'on empêche de parler quelqu'un qui attaque les intégrismes religieux ou l'extrême-droite, je ne comprends pas.

Avant les gauchistes perturbaient les événements d'extrême-droite. Maintenant ils perturbent les conférences anti-FN de la fête de l'Huma…

Mais pour certains, s'attaquer à Fourest, ce n'est pas grave. Puisqu'elle est régulièrement invitée à la télévision, on aurait bien le droit de venir annuler ses débats de temps en temps.
Fourest serait ainsi symbole d'une idéologie dominante à abattre. Une sorte de nouveau BHL.

Tout d'abord, même si je n'aime pas BHL, et tout ce qu'il représente, j'ai toujours trouvé que l'empêcher de parler, l'agresser en l'entartant, était une façon de faire non démocratique.

Ensuite, cette histoire d'idéologie dominante… Franchement, les militants sont toujours convaincus que l'opinion contraire à la leur fait l'objet d'une propagande médiatique.
Certains pensent que les médias sont à la solde de l'UMP, d'autres qu'ils sont aux mains des socialistes. On croit, selon son bord, que l'idéologie dominante est sécuritaire ou angélique, xénophobe ou anti-nationale, islamophobe ou antisémite, pro-palestinienne ou pro-israélienne, etc.

Fourest est souvent invitée dans les médias. Parce que son "ennemie" Rokhaya Diallo, chroniqueuse à Canal+ et RTL, non ?
RTL ce n'est vecteur d'idéologie dominante que pour les chroniques de Zemmour, pas celles de Diallo ?

Que des Boniface, Diallo, Mucchielli, soient ainsi empêchés de parler, et les mêmes qui font du "oui ce n'est pas bien mais" quand il s'agit de Fourest, crieraient à la censure abominable.

Indignation sélective, liberté d'expression à géométrie variable…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines