mercredi 22 avril 2009

NKM enceinte sur Twitter et Facebook : ridicule

On va dire que je m'acharne sur Nathalie Kosciusko-Morizet, dont j'avais déjà épinglé la ridicule opération de comm' sur Second Life il y a un an et demi. Mais elle vient de faire encore pire.

La "secrétaire d’état chargée de la prospective et du développement de l’économie numérique" veut se la jouer moderne, organisant des dîners avec des blogueurs ou des blogueuses. Manipuler les blogueurs, leur faire croire qu'une ministre s'intéresse à eux, c'est le meilleur moyen pour avoir une bonne image sur le web.
Elle utilise également d'autres moyens pour cela : après Facebook, elle s'est récemment mise à Twitter. Twitter est un réseau communautaire où on s'envoie des messages de moins de 140 caractères. Les politiques n'utilisent pas ces réseaux pour leur côté communautaire (ils n'interagissent pas avec les autres membres), mais jouent simplement la proximité pour mieux refiler leur propagande.
Et tous les obsédés de la modernité gobent ça sans s'en rendre compte : NKM est forcément sympa, pas comme les autres, puisqu'elle est moderne.

Aujourd'hui, nous avons touché le fond. NKM poste un lien sur Twitter :
Il parait que... http://htxt.it/lDi7
Ce lien amène vers une note de son profil Facebook (oui, ça serait trop simple d'avoir un site web ou un blog… et surtout pas assez moderne). Si, comme moi, vous n'êtes pas inscrit sur ce site de flicage et d'exhibition généralisés, vous ne pouvez pas lire cette note… remerciez donc les journalistes "amis" de la ministre sur Facebook de vous recopier son message.

Un ministre qui exploite sa grossesse pour jouer la modernité, c'est indécent. C'est quoi la prochaine étape ? "Je vais chez l'obstétricien" ? "J'ai des contractions" ? "Je perds les eaux" ? La vidéo de l'accouchement en live sur le net ? (les caméras à la maternité pour filmer le bébé d'une ministre, cela a déjà était fait par Ségolène Royal en 1992)

jeudi 2 avril 2009

Jean-Paul Cluzel et Philippe Val

La rumeur de la nomination de Philippe Val enflamme les commentateurs, ici ou là. Même Schneiderman en profite pour régler ses comptes avec Val.

Premier étonnement : Jean-Paul Cluzel semble, depuis que Sarkozy veut le virer, passer pour un opposant au pouvoir, qu'il faut donc défendre.
Rappelons ce que disait la pétition de soutien à Là-bas si j'y suis signée, il n'y a même pas 3 ans, par les mêmes qui soutiennent aujourd'hui Cluzel :
Faut-il rappeler que l’actuel président de Radio France Jean-Paul Cluzel, Inspecteur général des finances, longtemps collaborateur de Jacques Chirac, intime d’Alain Juppé et récemment reconverti au sarkozysme n’a pas fait mystère, dans un entretien au Figaro Magazine, de ses idées « de droite, catholiques et libérales ».
Depuis son arrivée marquée par une brutale reprise en main provoquant le départ de personnalités emblématiques comme Pierre Bouteiller et Jean-Luc Hees, c’est près de 400 000 auditeurs qui ont quitté France Inter en moins de deux ans.

Cluzel, homme de droite proche du pouvoir, a viré Hess, homme de gauche, d'Inter, pour le remplacer par Schlessinger. Cluzel et Schlessinger ont fait le ménage sur l'antenne d'Inter, virant Bonnaud (homme de gauche, qui avait été mis en place par Hess), et ne renonçant à placardiser Mermet (gauchiste caricatural) que sous la grande pression des auditeurs. Pour une victime du pouvoir, on fait mieux.

Philippe Val a beaucoup de défauts : il déteste la nation, le foot et la corrida. Et, à force de cotoyer les élites, il est devenu aussi insipide qu'elles. Déjà, j'avais eu du mal à avaler l'affaire Siné, mais quand, l'autre jour, j'ai entendu BHL à la télé citer "(son) ami Philippe Val", je me suis dit que, vraiment, ce n'était plus possible…
Mais Val a su tirer la sonnette d'alarme sur les dérives islamo-gauchistes, et on ne peut nier ses qualités de gestionnaire (le vieux Charlie avait ruiné Choron, le nouveau a donné des couilles en or à Val et Cabu).

Philippe Val est agaçant, oui. Mais les gauchistes ne lui ont jamais pardonné de les avoir quitté pour la gauche classique. Des sites comme Acrimed nourissent une campagne haineuse contre lui, le faisant devenir une grande tête de turc des gauchistes (il suffit de lire les commentateurs de Rue89…). Qui disent beaucoup de bêtises :
  • Val sarkozyste ? Il dirige un journal encore plus antisarkozyste que Marianne (c'est dire…)
  • Val sioniste ? Oui, il est parfois énervant dans sa défense d'Israël ; et alors, c'est un crime ? Les gens qui crient "sioniste" dès qu'on évoque le nom de Philippe Val, ça pue franchement.
  • Val censeur ? Il a viré Siné parce qu'ils se détestaient, c'est tout, ça n'a rien à voir avec les idées. Encore une fois, lisez Charlie avant de raconter des bêtises : si Val était un censeur, il ne laisserait pas paraître des chroniques qui racontent, bien souvent, le contraire de ce qu'il pense !