mercredi 26 mars 2008

La Flandre s'enfonce dans l'ethnicisme linguistique

Hallucinant.
Les flamands (belges néerlandophones) avaient déjà supprimé les panneaux en français, afin de perdre leurs compatriotes francophones.
Certaines communes flamandes de la périphérie de Bruxelles (et non des moindres, comme Zaventem, où se situe l'aéroport de Bruxelles) voulaient déjà réserver la vente des terrains communaux, voire même la location d'une salle communale, aux néerlandophones, ce qui émeut jusqu'à l'ONU.

Mais là, les flamingants ont passé encore un stade dans la débilité ethniciste.
À Liedekerke, dans le Brabant flamand (relisez, si besoin, mon BHV pour les nuls), il s'agit carrément de réserver les "plaines de jeux" de la ville aux enfants qui comprennent le néerlandais, officiellement pour des raisons de sécurité.
Tu parles français ? Vas jouer ailleurs !

L'unité belge n'est plus aujourd'hui qu'une vaste mascarade. Comment deux nations peuvent-elles encore cohabiter si l'une fait tout pour discrimner l'autre ?

mercredi 19 mars 2008

Nicolas Princen, suite

Merci à Jérôme Hourdeaux, journaliste au nouvelobs.com, d'avoir cité ma note sur Nicolas Princen, ce qui fait grimper le nombre de visites sur mon blog.
Parmi ces centaines de visites, justement, une intéressante :

Un ordinateur du réseau de la présidence de la République. Cela faisait six mois que ce n'était pas arrivé (depuis que j'avais critiqué sarkozy.fr).
Au moins, ils sont au travail !

lundi 17 mars 2008

Nicolas Princen est un rigolo

On apprend que l'Élysée a recruté le jeune Nicolas Princen pour son pôle internet.
Son rôle ? D'après l'Élysée, contacté par le Post, "Il devra être une sorte de veille sur Internet, en surveillant tout ce qui fait buzz au sujet du président de la République. Outre la presse et les médias traditionnels, Nicolas Princen devra également surveiller les sites moins connus, les blogs... Bref, tout ce qui circule sur le Net".

Bon, ils le faisaient déjà un peu. Quand le nouveau elysee.fr était sorti, j'avais eu le droit, comme Valerio, Dagrouik, et certainement d'autres, à la visite d'une machine de l'Élysée sur mon article concernant ce changement.

Là, apparemment, Nicolas Princen va servir à cela : la surveillance élyséenne sur les blogs va s'intensifier grandement.

Qui est Nicolas Princen ? Écoutons sa présentation pour le site de campagne sarkozy.fr, l'an dernier.

Responsable de la chaîne "libre cours" de la SarkoTV, qu'il décrivait comme "la chaîne de l'originalité, de l'imagination, de la créativité, et de l'audace"
Vous ne vous en souvenez pas ? Mais si, allez y faire un tour. De très grands moments de l'histoire de l'internet, comme "I love Sarko" ou "on l'appelle Show Gars" de Gérard et Tomy.


Et c'est donc Nicolas Princen, le responsable de ces vidéos qui ont suscité les moqueries de la blogosphère, qui va devoir s'occuper de faire tourner le buzz en faveur de Sarkozy. Ça promet…

dimanche 9 mars 2008

Live-blogging électoral à 20h

Dès 20 heures je bloguerai dans l'interface ci-dessous.
Résultats et analyses à venir ;)

Cliquez sur la flèche verte pour revivre la soirée de liveblogging

dimanche 2 mars 2008

Grenoble : évaluation des sites de campagne pour les municipales

À l'occasion de la prochaine élection municipale à Grenoble, plusieurs sites de campagne sont apparus. Du bon et du moins bon. M'intéressant de près à la communication politique sur internet, j'ai évalué 4 d'entre eux : Grenoble 2008 avec Michel Destot (PS), Grenoble c'est vous (Fabien de Sans Nicolas, UMP), Grenoble Écologie Solidarité (Verts, ADES, Alternatifs), et GO Citoyenneté.

J'ai séparé l'évaluation en 2 grandes parties :

  • l'accessibilité : le site est-il utilisable et compréhensible par tout le monde (y compris ceux qui n'affichent pas les images, les feuilles de style, qui désactivent les scripts) ; l'information est-elle bien structurée, facilement atteignable, etc.
  • la qualité du fond et de la forme : le site est-il original, fonctionnel, sobre, fourni, ouvert, etc.
Pour l'accessibilité, j'ai utilisé les critères définis par Accessiweb. Pour le reste, la "qualité", je me suis pour cela inspiré de ce qu'a pu faire Daniel Glazman.

1) Grenoble l'avenir ensemble - Michel Destot : 3/20
Le site de campagne du maire sortant (PS) est le plus beau des quatre, à première vue. Malheureusement, c'est une coquille vide et très peu fonctionnelle.


Accessibilité : 1/10
+-
* présentation de l'information* pas de verbatim des vidéos
* la plupart des liens sont des images (inutile car pas de mise en forme particulière du texte) sans alternative textuelle
* les liens sont peu reconnaissables (pas assez différenciés du reste du texte, pas toujours le même look, leur apparence ne bouge pas quand on les survole) : désagréable pour le lecteur
* pas d'alternative aux vérifications javascript : empêche l'inscription si le navigateur utilisé ne supporte pas ce langage
* toutes les pages (sauf le forum) ont le même titre
* pas de plan du site
* pas de fonction recherche
* la plupart des contenus (la liste, les synthèses des débats, le projet) sont disponibles seulement en pdf alors qu'ils ne contiennent que du texte
* pas d'avertissement sur la taille des fichiers (5,5 Mo pour le tract "jeunes")

Qualité : 2/10
+-
* look du site moderne et réussi
* une seule photo, sobre, de Destot (pas de "ma binette partout")
* une URL grenoble2008.org pas facile à retenir (ce n'est ni le nom de la liste, ni celui de la tête de liste)
* le "tract projet 16 pages" est moins mis en avant que le projet de… 67 pages
* des liens qui ne mènent pas où il faut ("lire la suite" de la section "actualité" mène sur l'agenda, "consulter le flux RSS" du blog du candidat mène directement sur le blog)
* pas d'utilisation du flux RSS du blog pour afficher une accroche sur le site de campagne
* pas de flux d'actualisation RSS
* très peu d'activité (et en janvier c'était encore pire !): peu de contenu (en pdf…), un forum désert, on attend toujours le comité de soutien, etc.
* pas de liens vers les blogs des autres membres de la liste


2) Grenoble c'est vous ! - Fabien de Sans Nicolas : 8/20
Le site de la liste de droite, basé sur dotclear (logiciel libre de blog, français), fait mieux que le précédent : ce n'était pas dur, et cela ne veut pas dire qu'il soit réussi. Lancé tardivement (moins de deux mois avant le premier tour), il est peu fourni, moins que le blog de la tête de liste.

Accessibilité : 4/10
+-
* présentation de l'information
* liens explicites et bien formés
* navigation facilitée : les derniers articles de la partie "Actualités" (la seule qui soit dynamique, et qui peut intéresser un lecteur qui reviendrait) sont affichés sur la page d'accueil
* formulaires codés correctement (on sait quel champ correpond à quelle information, c'est important pour les personnes qui lisent la page en utilisant des aides techniques)
* pas d'alternative textuelle aux images
* pas de verbatim des vidéos
* pas de plan du site
* pas de fonction recherche
* la page projet ne contient qu'un pdf sans alternative html
* pas d'avertissement sur la taille des fichiers (5 Mo pour l'affiche)

Qualité : 4/10
+-
* une URL grenoble-c-vous.fr reprenant le nom de la liste
* pas de "ma binette partout"
* flux rss (mais non indiqué)
* look du site sobre et fonctionnel
* plus l'échéance se rapprochent, plus les articles sont rares se résument à des photos : décevant car le blog du candidat était régulier et proche du lecteur (il ne sert aujourd'hui plus qu'à lister les derniers passages médias).
* couleurs du site (orange et vert) déjà vues sur le site de la liste Modem
* pas assez de liens hypertextes vers l'extérieur
* un simple lien entre le site de la liste et le blog de FDSN : il aurait été intéressant d'utiliser le flux RSS du blog pour afficher une accroche sur le site
* pas de liens vers les blogs des autres membres de la liste
* vidéo du débat se lance automatiquement, sans demander l'avis de l'utilisateur



3) Écologie et solidarité en actes - Maryvonne Boileau 17/20
Le site de la liste écologiste utilise SPIP (logiciel libre de gestion de contenu, français), qui lui permet de satisfaire beaucoup d'aspects techniques. Il est utilisé pour décrire très régulièrement l'évolution de la campagne : c'est certainement le plus dynamique des 4 sites.
Capture du site de campagne de Grenoble écologie et solidarité en actes
Accessibilité : 8/10
+-
* information bien hierarchisée
* navigation facile, beaucoup de contenu accessible dès la page d'accueil
* liens explicites et bien formés
* plan du site
* alternatives textuelles sur la plupart des images
* taille des gros fichiers (pdf) indiquée
* pas de verbatim des vidéos
* la fonction recherche est là mais ne marche pas

Qualité : 9/10
+-
* une URL grenoble-ecologie-solidarite.fr/ proche du nom de la liste
* flux rss, indiqué
* look du site sobre et fonctionnel, reprenant les couleurs vertes et rouges des composantes de la liste
* mise à jour régulière du contenu
* le projet est détaillé sur le site (pas besoin de fouiller un pdf pour trouver l'info qu'on souhaite)
* trop de diaporamas Picasa


4) GO Citoyenneté - Jean-Philippe Motte : 15/20
La liste menée par le mouvement local citoyen de gauche a elle aussi son site. Assez réussi lui aussi, il joue le jeu du multimédia.
Capture du site de campagne de GO Citoyenneté
Accessibilité : 7/10
+-
* information bien hierarchisée
* navigation facile, beaucoup de contenu accessible dès la page d'accueil
* liens explicites et bien formés
* plan du site
* alternatives textuelles sur la plupart des images (mais ne décrit pas toujours l'image)
* la vérification du formulaire marche sans javascript
* pas de verbatim des vidéos
* pas de fonction recherche
* pas d'avertissement sur la taille des fichiers (9,1 Mo pour le projet)

Qualité : 8/10
+-

* flux rss, indiqué
* look du site sobre et fonctionnel
* mise à jour assez régulière du contenu
* une rubrique du site présente les grandes lignes du projet
* des articles contiennent des vidéos au milieu du texte : vrai document multimédia
* ouverture vers l'extérieur (rubrique "liens" qui mène vers des sites indépendants de GO)
* la communication du mouvement se fait sur l'adresse go-citoyennete.org, qui n'est qu'une redirection vers grenoble-citoyennete.org
* le logo de GO a deux couleurs, l'orange et le bleu ciel ; l'utilisation massive de la première traduit mal l'ancrage à gauche de la liste


Quelques observations générales
Les sites des deux principales listes sont les plus décevants : peu d'actualisation, pas du tout interactifs. C'est assez surprenant dans une ville pionnère de l'informatique et dont la population est relativement jeune.
Les petites listes, qui ont moins de moyens pour faire campagne, réussissent mieux leur communication sur internet. Pourquoi ? Sans doute par besoin (elles sont moins visibles dans les medias) et par attirance libertaire vers ce nouveau media.
Mais aussi parce qu'elles ont une démarche d'écriture collective, dynamique là où les sites des "gros" cherchent surtout à répercuter la parole du chef (et si le chef ne décide pas de faire vivre le site de sa liste…).

samedi 1 mars 2008

Suprême NTM - Le Grand Journal de Canal + - 13 mars 2008

Reformation ? Sept ans que j'attends ça…

On est encore là, prêts à foutre le souk, et tout le monde est cord-d'a…

édit 13 mars :