Articles

Affichage des articles du septembre, 2009

Mais non, il n'y a pas de dopage sur 100 mètres

On fait souvent croire que seul le cyclisme est un sport victime de dopage. Et l'athlétisme ? Quand les sportifs d'une nation règnent sans partage sur une épreuve individuelle, cela finit par un scandale de dopage.
Les athlètes est-allemandes (et des autres pays de l'Est) des années 80 ? Elles prenaient des hormones).
Les demi-fondeuses chinoises, imbattables en demi-fond entre 1993 et 1997, censées tirer leur force d'une mystérieuse "soupe à la tortue" ? Disparues des classements dès que quelques-unes se sont fait prendre aux contrôles anti-dopage.
Les Américains, maîtres du sprint autour des années 2000 ? Affaire BALCO.
Les Grecs ont ensuite repris le flambeau. Jusqu'à la fameuse fuite de Thanou et Kenteris devant un contrôle anti-dopage aux JO d'Athènes (2004).

Aujourd'hui, c'est l'heure des jamaïcains. Bolt champion olympique du 200
Les performances d'Usain Bolt (vainqueur du 100 mètres et du 200 mètres aux Jeux Olympiques de Pékin en 20…

Desirsdavenir.com, (très très) (très) amateur

Image
Je m'intéresse aux sites internet de politiques, j'avais d'ailleurs fait une étude des sites de campagne pour l'élection municipale à Grenoble l'an dernier.

Aujourd'hui, j'ai découvert le nouveau site web de Ségolène Royal, desirsdavenir.com.

Comment dire ? Il y a dix ans, mes potes faisaient déjà mieux… Je ne suis pas le seul a être effaré : ça ricanesur le web.

Pourquoi ce site est-il si moche ? Parce qu'il a été fait par André Hadjez, le compagnon de Ségolène Royal, dont ce n'est pas le métier.

Règle numéro 1 pour avoir un site web de qualité : NE PAS faire appel au petit neveu qui "s'y connait bien", sous prétexte que ça coutera moins cher qu'une entreprise spécialisée. À plus forte raison, ne pas faire appel à son mec qui facture cela plus de 40 000 euros (!!!) à Désirs d'Avenir.

Pour réussir un site web, il faut des connaissances techniques et avoir une réflexion sur l'ergonomie.

Les sites web entièrement en Flash, c'es…