Articles

Affichage des articles du février, 2009

Souveraineté du Québec

Janvier 2007, Ségolène Royal reçoit, à Paris, André Boisclair, alors président du Parti Québecois, et tient aux journalistes des propos favorables à la souveraineté (indépendance) du Québec. Tollé chez les québecois fédéralistes (ceux qui veulent que la belle province reste canadienne). La droite française, qui cherche alors à faire passer Royal pour une idiote multipliant les bourdes, récupère la polémique, expliquant que c'est un couac de plus pour la candidate, qu'un chef français ne peut faire de l'ingérence dans les questions extérieures.

Janvier 2009, Nicolas Sarkozy, élu depuis président de la République Française, remet la Légion d'Honneur au premier ministre (fédéraliste) du Québec, Jean Charest. Il en a profité pour donner son point de vue : le principe tradionnel de « non-ingérence et de non-indifférence », ce « n'est pas (son) truc ». Le même qui, deux ans plus tôt, encourageait ses troupes à fustiger l'ingérence de Royal dans les affaires internes d…