dimanche 27 avril 2008

Le retour de BHV

Je vous avais déjà parlé de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvoorde (BHV).
Les flamands veulent la scission, les francophones refusent.

En novembre, les flamands avaient profité de leur majorité au parlement pour voter la scission ; les francophones avaient enclenché une procédure de "conflit d'intérêt" contre BHV (ce genre de procédure est destiné à protéger les communautés linguistiques quand elles se sentent menacées).

Le 1er mai, le répit accordé par le conflit d'intérêt se terminera. Et les nationalistes flamands semblent déjà prêts à voter à nouveau la scission. Il faut dire que l'accord de gouvernement a soigneusement contourné le problème, se contentant du minimum, comme d'ailleurs sur les autres points.

Si BHV revient à l'ordre du jour du Parlement, c'est une vraie bombe qui peut déclencher une nouvelle crise linguistique. Et les crises linguistiques en Belgique, ça fait souvent chuter les gouvernements (la crise de Louvain pour le gouvernement Vanden Boeynants en 1968, celle des Fourons pour le gouvernement Martens VI en 1987)…

samedi 26 avril 2008

Qui est 194.117.218.93 ?

194.117.218.93, c'est l'adresse IP (= l'identifiant de connexion d'un ordinateur au réseau internet) qui a modifié la fiche wikipedia de Pascal Sevran pour indiquer sa prétendue mort, le 21 avril à 18h56.
Quelqu'un de très bien renseigné, puisque Europe1 n'a annoncé cette fausse information que dans son journal de 19h.

En observant l'historique de ses contributions, on constate que la plupart sont relatives à Europe1, Virgin Radio (Europe2), RFM, MCM, Filles TV, etc. : des médias appartenant tous à Lagardère Active. Et apparemment, il ne s'agit pas d'un contributeur très sage.

Cette IP fait partie du réseau Matra Global Netservices. Ancienne filiale de Lagardère, passée par EADS, revendue à Prosodie. En cherchant un peu, on se rapproche vraiment de Lagardère Active.
Ce matin, Rue89 affirme même que l'IP en question "correspond à l'ordinateur... du studio Coluche d'Europe 1! "

Résumons :
- "A 18h56, on se demandait encore ce qu'il fallait faire lorsque le patron [Jean-Pierre Elkabbach] nous a donné l'ordre d'annoncer la mort. Il nous a dit: 'C'est confirmé, allez-y à fond.'" (syndicaliste du SNJ d'Europe1, au Post)
- à 18h56, un ordinateur d'Europe1 modifie la page wikipedia de Pascal Sevran pour annoncer sa mort.
Drôle de réflexe…

mercredi 9 avril 2008

Sinophobie ambiante

Au tout début de ce blog, il y a plus de 3 ans, j'avais écrit un article sur la russophobie ambiante qui entourait le traitement de la tragédie de Beslan et de la "révolution orange" en Ukraine.
Je dénonçais la propagande que réalisait à chaque fois nos medias en faveur des pro-occidentaux, contre les pro-russes.

Je sentais venir la même chose à propos de la Chine et du Tibet. Les méchants chinois contre les gentils tibétains et leur gentils chef. Je n'ai jamais été séduit par le dalaï-lama, qui n'est qu'un leader politique et religieux, promoteur d'une religion aussi rétrograde que les autres.
Quand quelque chose est présenté de manière trop manichéenne, je trouve cela vite suspect. Heureusement, certains se réveillent.
Marianne, dans son numéro de la semaine dernière, citait le journaliste James Miles, de The Economist, pour affirmer que les "émeutes ont débuté le 14 mars, après que deux moines tibétains ont été battus par des agents de sécurité. La ville a alors été le siège de véritables scènes de chasse aux Hans, le groupe ethnique dominant en Chine. Leurs magasins ont été mis à sac par les Tibétains, avant d'être incendiés. Les échoppes appartenant aux Huis (une autre ethnie, de confession musulmanes) ont subi le même sort"
Arrêt sur Images décrypte tout cela.
Jean-Luc Mélenchon a publié un billet assez fort pour dénoncer ce manichéisme (ce qu'il a fait aussi dans Parlons Net et a répété sur Europe1), sur le fait qu'une théocratie n'est pas plus acceptable au Tibet qu'ailleurs, et que la vie d'un commerçant chinois lynché par des tibétains est aussi importante que celle d'un manifestant tibétain tué par la police chinoise.

Je lis aujourd'hui edgar se demander si nous (les Français) sommes "devenus dingues" sur le Tibet. Sans doute. Être contre une puissance autoritaire telle que la Chine ne doit pas pour autant conduire à soutenir n'importe quels opposants.