Articles

Affichage des articles du décembre, 2007

Suisse : le nationaliste Christophe Blocher (UDC) écarté du Conseil Fédéral, son parti passe dans l'opposition

(publié également sur le blog de prochoix)

Les élections législatives suisses qui se déroulaient le 22 octobre dernier ont vu la large victoire de l'UDC, le parti de la droite nationale suisse : en fort progrès à 29,0% (le plus fort score d'un parti suisse aux législatives depuis 1919, contre 26,6% en 2003) suite à une campagne axée contre les musulmans et les étrangers, elle a mis le Parti Socialiste, son principal rival, à près de 10 points (19,5%, contre 23,3% en 2003).

Forte de son succès et de son poids encore grandissant dans la nouvelle assemblée (désormais 62 sièges au Conseil national, contre 43 aux socialistes), l'UDC se voyait déjà imposer ses vues quelques semaines plus tard, lors des votes du parlement pour le Conseil fédéral (le gouvernement fédéral), où 2 de ses membres sont représentés (il y a au total 7 conseillers fédéraux).Le premier conseiller fédéral UDC, Samuel Schmid, est membre depuis 40 ans de ce qui n'était à l'époque qu'un parti agrarie…

Il est fort, quand même

Grosse grève dans les transports ? Il divorce.
Il va en Chine ? Il emmène sa mère.
Tout le monde râle contre la réception de Kadhafi ? Il se montre avec Carla Bruni dans un endroit rempli de monde (Disneyland Paris).

On savait qu'il utilisait sa vie privée, ses proches, pour sa communication politique.
Mais là ça devient indécent.
Que nous sortira-t-il quand tout le monde râlera contre le contrat de travail unique ?

Vers la fin du bilinguisme électoral en Alsace-Moselle : tant mieux !

Vous ne le savez peut-être pas, mais en Alsace et dans certains cantons de Moselle, les candidats ont la possibilité de faire acheminer aux électeurs la traduction de leur documents électoraux en allemand (vous pouvez en voir des exemples lors des dernières élections présidentielles). Cela était évidemment utile il y a quelques décennies lorsqu'une large partie de la population locale ne parlait pas le français, mais cela n'a plus de sens aujourd'hui.
Notre langue est le français, c'est notre Constitution qui le dit.

Par conséquent, le bilinguisme électoral n'est qu'un archaïsme qu'il serait normal de supprimer.
Cela allait-il enfin se faire cette année ? Voici ce qu'indiquait le memento à l'usage des candidats aux prochaines municipales :
Dans les départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin et dans 19 cantons de la Moselle, les instructions qui prévoyaient la possibilité de joindre à la circulaire en français envoyée aux électeurs une circulaire en allema…

Belgique : Bruxelles-Hal-Vilvoorde pour les nuls

Image
La Belgique s'est encore enfoncée un peu plus dans la crise politique depuis le vote de la scission de l'arrondissement Bruxelles-Hal-Vilvoorde mercredi 7 novembre (où les députés flamands ont profité de leur majorité numérique). Les négociations, qui étaient déjà très compliquées, le sont devenues encore plus, ce qui a certainement pesé sur la décision du leader flamand Yves Leterme de renoncer (une nouvelle fois) à sa tâche de formateur d'un gouvernement.

Mais au fait, c'est quoi Bruxelles-Hal-Vilvoorde (BHV) ?

J'avais déjà expliqué rapidement le problème, je vais tenter de le faire ici plus en détail et de la manière la plus pédagogique possible.
Pour commencer, situons-nous à l'échelle de la Belgique.
D'après sa constitution, le Royaume est un état fédéral : 3 régions : la Wallonie (au sud), la Flandre (au nord), Bruxelles-capitale (au milieu)3 communautés : française (=francophones), flamande, germanophone4 régions linguistiques : langue française (presque…