vendredi 17 décembre 2004

Élisabeth Lévy censurée par Pascale Clark

Le jour de la nomination d'Hervé Gaymard au ministère de l'Économie et des Finances, Pascale Clark, l'égérie de la gauche branchouille, débute son émission On refait le monde sur RTL en ironisant sur le fait que Gaymard n'est pas connu, qu'elle avait reçu son livre mais n'avait à l'époque pas eu envie de le lire, et qu'il a huit enfants. Personnellement, je trouvais cela vraiment démago…
Élisabeth Lévy, une des polémistes vedettes de l'émission, réagit vivement en lui reprochant la démagogie du propos, ce côté "oh je le connais pas et je m'en félicite, il est de droite et pour la famille", et tiendra à préciser plus tard dans l'émission qu'il ne s'agissait absolument pas d'une attaque contre la personne de Clark, mais simplement contre ses propos.

On n'avait pas réentendu Lévy dans On refait le monde depuis, mais comme l'altercation radiophonique s'étant passée il y a relativement peu, on ne s'en inquiètait pas encore. Mais en début de semaine, le Figaro nous révèle qu'Élisabeth Lévy a été écartée de l'émission par Pascale Clark. Lévy, qui y est interrogée, explique que le fait que Clark n'accepte pas la moindre critique sur ses paroles, dans une émission dont le principe de base est le débat, est relativement inquiétant.

Pour moi, Élisabeth Lévy était peut-être la meilleure polémiste de l'émission, elle avait d'ailleurs reçu la Langue de vipère de l'année 2003, récompense interne décernée à la suite d'un vote des auditeurs pour savoir qui, de la bande à Hondelatte, était le plus pertinent. C'est une réactionnaire comme je les aime, une femme qui assume totalement d'être de droite. Elle a presque toujours une pensée différente, ce n'est d'ailleurs pas par hasard, si en plus du Figaro magazine et du Point, elle est également journaliste à Marianne, magazine plutôt classé à gauche (mais où toutes les opinions peuvent s'exprimer), avec lequel elle partage une certaine idée de la France. Son livre Les maîtres censeurs (2002, éd. Lattès), s'attaquant à ceux qui, ayant remplacé les maîtres penseurs, imposent désormais leur pensée unique, avait d'ailleurs été plutôt remarqué à sa sortie.
Et puis quelqu'un qui, à une question sur le foot ou le vélo, répond “Je ne m'y connais pas, mais j'ai demandé à mon ami Alain Finkielkraut…” (car en Finkielkraut, derrière le philosophe détesté par les antisémites, se cache un homme qui adore le foot et le Tour de France) est forcément quelqu'un qu'on ne peut qu'apprécier !!!

On refait le monde était une excellente émission l'an dernier lorsqu'elle était présentée par Christophe Hondelatte, parti sur France 2. Lorsque j'avais appris qu'il était remplacé par Pascale Clark, j'étais partagé entre être content parce qu'elle a le charisme qu'il faut pour mener une émission, et être inquiet connaissant la tendance qu'elle a à ignorer tout ce qui sort de la pensée unique (ne citant jamais une seule fois l'excellent magazine Marianne en 3 ans de revue de presse sur France Inter).
Malheureusement mes craintes ont été confirmées… Que Jean-François Kahn, patron de Marianne, refuse de chroniquer chez celle qui l'a si longtemps censuré, c'est normal. Mais d'autres ont disparu. Par exemple, Jack-Alain Léger (apparaissant toujours sur le site internet de RTL au 17 décembre 2004) a disparu de l'antenne, sans doute pour ses positions contre l'islam, qui différent de la pensée unique de Clark. À la place, on entend souvent Bruno Gaccio, le patron des Guignols de Canal+. Quand Gaccio écrit des sketchs, il me fait le plus souvent rire, mais quand je l'entends sur RTL, il me désole : c'est la pensée simpliste par excellence, assez anti-américaine et anti-israélienne, démago de gauche… Ma sensibilité politique est proche du centre-gauche, de la gauche républicaine, de la gauche qui déteste José Bové et compagnie, et par conséquent, cela m'insupporte…

Mais On refait le monde, même si elle a perdu en qualité, reste tout de même une très bonne émission, avec d'excellents chroniqueurs de gauche (par exemple Claude Askolovitch du Nouvel Observateur) ou de droite (comme Joseph Macé-Scarron, le directeur de la rédaction du Figaro Magazine), n'hésitant pas à taper aussi sur leurs propres camps politiques…
Quant à Élisabeth Lévy, on peut encore la retrouver comme chroniqueuse dans Culture et Dependances, deux mercredis par mois à 23h20 sur France3, et tous les samedis matin sur France Culture, où elle anime Le premier pouvoir, une excellente émission qui traite des médias.

mercredi 8 décembre 2004

Chesnot, Malbrunot, ne les oublions pas !

Aujourd'hui, 8 décembre, 111ème jour de détention pour les 2 journalistes français otages en Irak, Christian Chesnot (RFI et Radio France) et Georges Malbrunot (Le Figaro, RTL).

On en parle de moins en moins dans les medias. C'est normal, après le fiasco de l'opération menée par le député UMP Didier Julia, l'état français et sa diplomatie préfèrent désormais négocier discrétement avec les ravisseurs.

Il ne faut pas pour autant qu'on les oublie…

Signez la pétition sur le site de Reporters Sans Frontières :
http://www.rsf.org/article.php3?id_article=11744

lundi 6 décembre 2004

Jeu de dupes


Rétines et pupilles,
Les garçons ont les yeux qui brillent
Pour un jeu de dupes :
Voir sous les jupes des filles,
Et la vie toute entière,
Absorbés par cette affaire,
Par ce jeu de dupes :
Voir sous les jupes des filles.

Alain Souchon - Sous les jupes des filles (1993)

vendredi 3 décembre 2004

Amel Bent

Heureuse surprise. On peut avoir été découverte par une émission de télévision qualifiée par certains de télé-réalité (oh le gros mot !!) et néanmoins faire de très jolies chansons.
Amel, c'est la jolie jeune fille révélée par l'émission Nouvelle Star, dont elle a terminé 3ème de l'édition 2004. Et elle a eu la chance, que dis-je l'immense privilège, de chanter avec Alicia Keys la chanson Fallin'

Il est vrai que jusqu'ici, j'avais plutôt fait attention à Steeve, le grenoblois , celui qui a dynamité l'émission en chantant du Nirvana en prime-time… Je pensais qu'elle finirait comme les autres chanteuses révélées par la télé… Et puis, il y a quelques jours, en écoutant Fun, j'ai entendu Ma philosophie !

Comment vous dire… Y a des fois, on entend une chanson, on a le coup de foudre dès la première écoute… C'est ce qui s'est passé… Je me suis tellement retrouvé dans les paroles… (Je n'ai qu'une philosophie / Être acceptée comme je suis / Malgré tout ce qu'on me dit / Je reste le poing levé…). J'ai appris que les paroles avaient été co-écrites par la petite Diam's j'ai mieux compris… Les gens croient trop souvent que la miss Diamant n'est pas capable d'écrire mieux que DJ… Qu'ils écoutent Vénus, 1980, Ma souffrance sur l'album de Diam's, ou Juste un mot qu'elle avait écrite pour sa copine China…

Un site de fans sur Amel Bent : www.amel-online.com

jeudi 2 décembre 2004

3ème sexe - INDOCHINE

Indo… Que représente ce groupe pour moi ? L'aventurier, Canary Bay, 3 nuits par semaines, Tes yeux noirs… Qui ne connaît pas ces tubes ? Mais leurs paroles simples ont vite desservi Indochine, et on a longtemps, trop longtemps, oublié l'importance qu'ils avaient eu dans le rock français, au moins au même niveau que Noir Désir… Et aussi c'est LE groupe qui a personnifié l'androgynéité en France : on n'a pas eu Ziggy Startdust, mais on a eu Indo… Merci les gars !
Catalogués "années 80", ringardisés depuis la célèbre parodie des Inconnus (“Isabelle a les yeux bleus”), ils conservaient tout de même un public d'irréductibles fans, qui leur permettaient d'atteindre des ventes remarquables pour un groupe boycotté par les radios. Et puis Mickaël Furnon (Mickey 3D) leur a écrit J'ai demandé à la Lune, la chanson qui a remis Indo dans la lumière (et sur les radios), qui a fait redécouvrir aux jeunes un groupe vieux de plus de 20 ans et son chanteur de 45 ans… Comme une évidence…


Dans la rue des tenues charmantes
maquillé comme mon fiancé
garçon, fille l'allure stupéfiante
habillé comme ma fiancée
Cheveux longs cheveux blonds colorés
toute nue dans une boîte en fer
il est belle, il est beau décrié
l'outragé mais j'en ai rien à faire

J'ai pas envie de la voir nue…
J'ai pas envie de le voir nu…
et j'aime cette fille aux cheveux longs
et ce garçon qui pourrait dire non

Et on se prend la main (x2)
une fille au masculin
un garçon au féminin
et eux ne valaient rien (x2)
et on n'en a plus besoin (x2)


Des visages dans des cheveux d'or
qui... oublient leur vertu
Mais c'est pas vrai
qu'ils ont l'air d'un conquistador
asexués une fois dévêtus
qui croire quand on les voit comme ça
excitant toutes les petites filles
pourquoi on n'y croit plus comme ça
isolé dans un corps presqu'il

Des robes longues pour tous les garçons
habillés comme ma fiancée
Pour des filles sans contrefaçons
maquillées comme mon fiancé
Le grand choc pour les plus vicieux
c'est bientôt la chasse aux sorcières

ambiguë jusqu'au fond des yeux
le retour de Jupiter

et j'aime cette fille aux cheveux longs
et ce garçon qui pourrait dire non
J'ai pas envie de la voir nue…
J'ai pas envie de le voir nu…

Et on se prend la main {x2}
des garçons au féminin
des filles au masculin
Et on se prend la main {x2}
des garçons au feminin
des filles au masculin