Articles

Affichage des articles du mars, 2010

À quoi Rama Yade sert-elle ?

J'ai vu Rama Yade dans On n'est pas couché samedi soir.

Alors, oui, elle est marrante, elle tchatche bien, elle est jolie. Et elle est franchement consensuelle. Pas étonnant qu'elle figure dans les sommets des classements de popularité des politiques.

Mais quelque chose m'a frappé dans son discours "politique" : un ministre d'un gouvernement socialiste n'aurait qu'à y remplacer Sarkozy par Royal, et cela collerait parfaitement.
Pourquoi ? Tout d'abord parce qu'elle fait surtout de la communication, et développe très peu d'idées.
Et puis parce que les rares opinions qu'elle développe ne sont pas segmentantes : elle parait ne pas vraiment assumer le débat sur l'identité nationale ou la politique sécuritaire.

J'ai du mal avec le centrisme mou. J'aime les débats d'idées, entre de vraies positions de gauche, et de vraies positions de droite.
Qu'un ministre de droite (n'ayant rien à voir avec l'ouverture) n…

Wonen in eigen streek : l'ethnicisme flamand, toujours plus !

J'ai toujours été frappé du fort décalage flamand vers la droite, en particulier chez les plus jeunes.

Qu'ils souhaitent l'autonomie, voire l'indépendance, c'est leur droit (celui des peuples à disposer d'eux-même). Mais cela se traduit malheureusement par un repli ethnique, avec un fort sentiment anti-wallon.

Dans le sud de la Belgique, en Wallonie, on parle Français. Dans le nord, en Flandre, on parle flamand (néerlandais). Et au milieu, ça se mélange ? Pas vraiment… Bruxelles est officiellement bilingue mais très majoritairement francophone (bien que flamande à l'origine).

Il n'est pas des plus faciles pour un francophone de vivre en Flandre, même en périphérie de Bruxelles.
Certaines communes de Flandre, majoritairement francophones, ont bien des facilités linguistiques au niveau administratif. Mais les Flamands ont vraiment peur que la tâche d'huile francophone autour de Bruxelles continue à s'étendre. Ils voudraient que les francophones …

Frédéric Lefebvre et les sondages

Image
C'est magnifique, Twitter. 140 caractères, ça oblige à simplifier la démonstration, et c'est dur. Sauf quand on a déjà un raisonnement simpliste.

Le twitter de Frédéric Lefebvre, porte-parole de l'UMP qu'on ne présente plus, est un modèle du genre. Distribution d'éléments de langage à l'état brut (ordre anti-chronologique) :
Ceci n'est pas une parodie.

Déjà que je doute de l'effet de tels arguments lorsqu'ils sont développés plus longuement sur des chaînes de télévision nationale, alors sur Twitter en quelques mots…

On crie à la trahison parce que Europe Écologie s'allie avec le PS ? Sérieusement, qui aurait pu croire qu'il en serait autrement ? Cela fait quinze ans que les alliances des Verts se font systématiquement avec la gauche ! Tout électeur écologiste du premier tour savait très bien que cette liste fusionnerait avec la socialiste !
Et puis, l'écologie de droite, je n'y crois pas, c'est incompatible : les désastres écologi…

Elle répond toujours du nom de Robespierre, ma France

…Cet air de liberté au-delà des frontières
Aux peuples étrangers, qui donnait le vertige
Et dont vous usurpez aujourd'hui le prestige
Elle répond toujours du nom de Robespierre
Ma France…

Le prénom, ce marqueur racial

À l'occasion de la sortie du dernier livre d'Éric Zemmour, Mélancolie Française, revient sur le devant de la scène une de ses marottes : les prénoms non-français. Il regrette qu'il ne soit plus obligatoire de donner à ses enfants des prénoms du dictionnaire (chrétiens, donc).

Au début, j'avais du mal à saisir, considérant qu'il s'arrêtait sur des détails sans intérêt. Et puis, finalement, notamment en regardant l'émission L'objet du scandale où il était opposé à Gérard Miller, j'ai été sensible à son argumentation sur l'assimilation.

S'il y a bien quelque chose que je déteste, c'est l'ethnocentrisme, le regroupement lié à l'ethnie. À la race, je préfère la nation, à la française. Le choix de vivre ensemble plutôt que le carcan des origines. C'est pourquoi je m'oppose grandement aux communautaristes, en particulier bretons.

La nation française a toujours fonctionné par l'assimilation des étrangers, en leur demandant de…

Quand Rue89 stigmatise les ministres d'origine étrangère au nom de l'anti-racisme

L'une des bases de Rue89, c'est le combat anti-raciste. Dénoncer le racisme, c'est très bien. Voir du racisme partout, c'est n'importe quoi.

Dès qu'on critique l'islam, Rue89 crie à l'islamophobie. Dans l'affaire de la voilée du NPA, Rue89 s'est clairement rangé du côté des défenseurs du voile face à ceux de la laïcité, nous abreuvant d'articles nous répétant que s'en prendre à Ilham Moussaïd relevait forcément du racisme. On a même eu droit à un article du fameux Laurent Lévy, réglant ses comptes avec la direction de la LCR, en leur reprochant d'avoir soutenu l'exclusion des lycéennes voilées d'Aubervilliers en 2003 (sans même rappeler qu'il s'agissait de ses propres filles !).

Toujours au nom de l'anti-racisme, Rue89 fait une grosse promotion pour la journée sans immigrés, qui a lieu aujourd'hui. Le principe, c'est d'inciter les immigrés à ne pas travailler, ne pas consommer, pour montrer que ceux-ci…